politique

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : politiqué

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin politicus, issu du grec ancien πολῑτικός, politikos, composé de πολίτης (« citoyen ») avec le suffixe -ικός.

Adjectif[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
politique politiques
/pɔ.li.tik/

politique /pɔ.li.tik/ masculin et féminin identiques

  1. Qui a rapport aux affaires publiques, au gouvernement d’un État, ou aux relations mutuelles des divers États.
    • En outre la réclame commerciale et industrielle, voire même la propagande politique, se sont emparées de l'image et de ses dérivés, les considérant comme des moyens puissants autant qu'avantageux, […]. (Gustave Fraipont; Les Vosges, 1923)
    • Au moment des luttes politiques, les électeurs du Léon, encadrés par leurs prêtres, font, grâce à leur discipline, échec aux aspirations sociales des populations citadines. (Ludovic Naudeau, La France se regarde. Le problème de la natalité -1931)
    • Avec le grand capitalisme commence l'inévitable collusion de la richesse et de la puissance politique. (André Maurois, Histoire de l'Angleterre, Fayard & Cie, 1937, p.238)
    • Puis, très volubile, il me donna un « digest » de la pensée politique des officiers de pacification : « Nous ne partirons pas », c'était le leitmotiv. (Henri Alleg, La Question, 1957)
    • La période de l'entre-deux-guerres fut pourtant dominée, en pays musulmans, par la suprématie politique d'élites dirigeantes laïques visant à promouvoir une idéologie politique séculière, le nationalisme. (P.J. Vatikiotis, L'Islam et l'État, 1987, traduction de Odette Guitard, 1992)
  2. Fin et adroit, qui s’accommode à l’humeur des personnes qu’il a intérêt de ménager ; prudent et réservé, qui s’observe dans ses paroles et dans ses actions.
    • Il est trop politique pour se brouiller avec un homme en laveur. - Il est politique dans tout ce qu’il dit et dans tout ce qu’il fait.
    • M. de Laffemas a été mis à la Bastille par les gens qui, à coup sûr, ont voulu vous priver d'un bon serviteur. Il est donc politique de leur laisser croire que M. de Laffemas n'est pas sorti de son cachot. (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906)

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Nom commun 1[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
politique politiques
/pɔ.li.tik/

politique /pɔ.li.tik/ féminin

  1. Traitement et discussion des affaires publiques liées au gouvernement d’un État, ou aux relations mutuelles des divers États.
    • Si le succès de sa morale n'a pas égalé le triomphe de sa politique, c'est qu'il est plus difficile, comme il est plus beau, d'améliorer les hommes que de les gouverner. (Jean-Jacques Ampère, La Chine et les travaux d'Abel Rémusat, Revue des Deux Mondes, 1832, tome 8)
    • Et ce fut pour lui tout à coup une découverte incroyable ; il comprit […] que nulle part au monde il ne restait d’endroit où un Smallways pourrait orgueilleusement lever la tête, voter pour la guerre ou pour une politique étrangère énergique et intransigeante, et demeurer en sécurité, loin de ces atroces conséquences de son vote. (H.G. Wells, La Guerre dans les Airs, 1908 - Traduit par Henry-D. Davray & B. Kozakiewicz, page 240, Mercure de France, 1921)
    • Et puis je grandis. Mon intelligence s'éveille, je commence à penser. Les choses, les hommes de la politique fixent mes premières réflexions. (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
  2. (Par extension) La structure et le fonctionnement (méthodique, théorique et pratique) d'une communauté, d'une société.
    • Le pape Innocent III (1193-1216) devait rompre avec cette tradition de tolérance et se faire l'inspirateur d'une politique hostile, qu'il mena avec une vigueur exceptionnelle. (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • Pour sortir l’Europe de sa crise, il faut une réorientation de la politique européenne. (Contribution générale « Réaliser le changement », pour le congrès de 2012 du Parti socialiste (France))
  3. Ligne d’action, plan d’action, ligne directrice.
    • Don Juan -- Non, au contraire, faites-le entrer, c'est une fort mauvaise politique que de se faire celer aux créanciers. (Molière, Don Juan, acte IV scène II)
    • D'ailleurs, ce qui est particulier à la politique de l’histoire sainte, c'est que, chaque fois qu'un personnage marquant fait quelque chose de mal, c'est toujours le pauvre peuple qui écope. (Émile Thirion, La Politique au village, p. 131, Fischbacher, 1896)
  4. (Par extension) (Informatique) Type de prise de décision d'un mécanisme de virtualisation d'accès.
    • L'ordonnanceur a une politique de type premier arrivé, premier servit.
    • Si la politique du cache est trop simple, les performances sont réduites.

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Nom commun 2[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
politique politiques
/pɔ.li.tik/

politique /pɔ.li.tik/ masculin

  1. Celui ou celle qui s’occupe des affaires publiques, du gouvernement des états.
    • Il a le caractère. […]. Et j'omets les dons secondaires, précieux pour un politique : la souplesse, l'habileté, la ruse. (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
    • La physionomie abattue de cette jeune femme délicate contenta fort peu les politiques du village, auxquels son arrivée à Saint-Lange avait fait concevoir l'espérance d'un mouvement quelconque dans la commune. (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, 1832)
  2. (Au singulier) L'univers, le monde de la politique.
    • Cette association du politique et du religieux perpétua, jusqu’au milieu du XXe siècle, un système féodal abusif entretenu par la noblesse et les moines. (Louis Dubé, La sagesse du dalaï-lama : Préceptes et pratique du bouddhisme tibétain, dans Le Québec sceptique, n°66, p.5, été 2008)
    • […], Out-el-Kouloub, quant à elle, n’est pas à proprement parler une femme engagée politiquement. Elle se préoccupe du politique en luttant contre les aliénations de l’être afin de réintégrer la femme dans la vie de la cité. (Élodie Gaden, Out-el-Kouloub, romancière égyptienne, musulmane, de langue française : l'altérité culturelle au sein de l’histoire littéraire des femmes françaises, dossier n° 7, LHT, 1er janvier 2011)

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Forme de verbe[modifier | modifier le wikicode]

Conjugaison du verbe politiquer
Indicatif Présent je politique
il/elle/on politique
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je politique
qu’il/elle/on politique
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
politique

politique /pɔ.li.tik/

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de politiquer.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de politiquer.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de politiquer.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de politiquer.
  5. Deuxième personne du singulier de l'impératif de politiquer.

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]