rapport

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Déverbal de rapporter.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
rapport rapports
/ʁa.pɔʁ/

rapport /ʁa.pɔʁ/ masculin

  1. Revenu, produit d’une chose.
    • Ce champ, cette vigne, ce pré est d’un grand rapport, d’un bon rapport.
    • Cette terre est de meilleur rapport que l’autre.
    • Cette place, cet emploi est de grand rapport, d’un grand rapport, d’un bon rapport, Les profits, les émoluments de cette place, de cet emploi sont considérables.
  2. Compte-rendu d’une activité; témoignage de choses vues ou entendues
    1. Récit, témoignage.
      Il a fait un fidèle rapport de ce qu’il a vu. — Je m’en tiens à son rapport.
    2. (Vieilli) Récits qu’on fait, par indiscrétion ou par malignité, de certaines choses que l’on prétend avoir vu faire ou entendu dire.
      Ajouter foi aux rapports. — On les a brouillés ensemble par de faux rapports.
    3. Compte qu’on rend à quelqu’un de quelque chose dont on est chargé.
      • Alexandre de Gavinard, le grand financier […] rédigeait, […], le septième rapport qu’il devait présenter, le jour même, à la septième société de crédit dont il était l’inévitable président. (Octave Mirbeau, Gavinard )
      • Je ne manquerai pas d’en faire rapport à l’Assemblée des actionnaires. — Le rapport d’un officier de police.
    4. (Militaire) Compte-rendu des diverses opérations effectuées dans l’unité : mutations, punitions, demandes, etc.
      • Aller au rapport.
    5. (Chasse) Compte-rendu de la quête qu’on a faite et du lieu où est la bête qu’on a détournée.
      • Le lieutenant de la vénerie n’a pas encore fait son rapport. — Dès que le valet de limier eut fait son rapport.
    6. (Droit) Exposé qu’un juge fait d’un procès devant les autres juges d’un même tribunal.
      • Ouï le rapport. — Mon procès est au rapport de tel conseiller. — Faire le rapport d’une affaire, d’un procès.
    7. Exposé dans lequel on rend compte d’un travail, d’un examen particulier fait par un comité, par une commission.
      • Faire un rapport sur des pétitions, sur un projet de loi. — Le rapport de la commission lui fut très favorable. — On a ordonné l’impression de ce rapport.
    8. Témoignage que rendent, par ordre de justice ou autrement, les médecins, les chirurgiens, les experts.
      • Suivant le rapport des médecins. — Selon le rapport de cet architecte, cette maison ne menace pas ruine. — Homologuer un rapport d’expert.
  3. Relation entre des choses ou des personnes.
    1. Convenance ; conformité ; analogie.
      • Les glaces de la mer Blanche n’avaient que peu de rapports avec celles de la banquise, et les cargos étaient précédés et convoyés par de remarquables « brise-glaces ». (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
      • C’est drôle qu’il se fût plutôt entiché de la gamine... Céline Thiébault pourtant était plus en rapport d’âge avec lui. Ce n’eût été ni moins décent, ni moins excusable. (Jean Rogissart, Hurtebise aux Griottes, 1954, p.92)
      • On étudiera également les possibilités d’épelation du malade pour des mots en rapport avec son niveau scolaire. (Julián de Ajuriaguerra & ‎Henry Hécaen, Le cortex cérébral; étude neuro-psycho-pathologique, Masson, 1960, p.170)
    2. Sorte de liaison, de connexion, de relation que certaines choses ont ensemble.
      • Le rapport qui existe entre la doctrine chrétienne et la rectitude des mœurs, Taine le lui avait montré : chaque fois que l’homme se fait païen, il se retrouve voluptueux et dur. (Abbé Paul Buysse, Vers la Foi catholique : L’Église de Jésus, 1926, p.189)
      • Ce que vous dites aujourd’hui n’a aucun rapport avec ce que vous disiez hier. — Vous parlez là de choses qui n’ont aucun rapport entre elles. — Cela n’a point de rapport, n’a pas rapport à ce que je vous dis.
      • À quoi cela a-t-il rapport ? — Ces deux sciences ont un grand rapport entre elles. — Rapports de convenance, de disconvenance, de similitude, de différence.
    3. Accord, de la correspondance plus ou moins exacte des diverses parties d’un ouvrage, d’un tout.
      • Le style de cet ouvrage n’est pas en rapport avec le sujet, avec les idées.
      • Sa dépense n’est pas en rapport avec sa fortune.
    4. Relation des choses à une fin, de leur tendance vers un but.
      • Les actions humaines sont bonnes ou mauvaises, selon le rapport qu’elles ont à une bonne ou à une mauvaise fin.
    5. Relations que les hommes ont entre eux.
      • Sumner Maine fait observer que les rapports des gouvernements et des citoyens ont été bouleversés de fond en comble depuis la fin du XVIIIe siècle ; […]. (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.III, Les préjugés contre la violence, 1908, p.142)
      • A Philippe Auguste, qui venait de rappeler les juifs dans son royaume, il reprocha véhémentement de n'avoir pas tenu compte des lois canoniques réglementant les rapports entre chrétiens et juifs. (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
      • […]; j’éprouvai pour cet officier une sympathique confiance qui s’accentua, dans la suite de nos rapports. La fréquentation des Danois a toujours provoqué chez moi des sentiments de même nature ; […]. (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
      • Cette île narcissique qui a plus d’une raison objective de se proclamer « de Beauté » a de tout temps entretenu avec les « autres » des rapports compliqués. (Erik Empatz, La Corse démasquée, dans Les dossiers du Canard enchaîné, n° 60, p.5, juillet 1996)
    6. Rapport sexuel.
      • Toute femme suspectée d’avoir des rapports avec une autre femme était considérée comme une tribade, comme une fricatrice, car elle usurpait à l’homme le rôle qui procédait du frottement. (Georges Zimra, La passion d’être deux : le sexe ineffable, page 191, Érès, 1998)
    7. (Grammaire) Relation que les mots ont les uns avec les autres, dans la construction.
      • Le rapport de l’adjectif au nom. — Le rapport du participe passé au nom qui le précède.
    8. (Mathématiques) Résultat de la comparaison de deux quantités.
      • Le rapport de deux grandeurs est le nombre par lequel il faut multiplier la seconde pour obtenir la première. — Le rapport de six à douze est le même que celui de trois à six.
  4. Remboursement, restitution d’une chose indûment perçue.
    1. (Droit) Action par laquelle celui qui a reçu une somme, une terre, etc., la rapporte à la masse de la succession pour faire compte au partage.
      • Ordonner le rapport. — Il avait reçu cent mille francs, il a été obligé au rapport.
      • Les fruits de la chose donnée ne sont point sujets à rapport. — Rapport à la succession, rapport à la masse.
    2. (Administration) Action par laquelle un comptable rapporte la somme qu’il a mal à propos portée en dépense.
      • Toute dépense rejetée soumet le comptable au rapport de la somme.
  5. (Vieilli) (Familier) Vapeur incommode, désagréable, qui monte de l’estomac à la bouche.
    • Un rapport aigre. — Avoir des rapports.

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

revenu, produit d’une chose (1)

récit, témoignage (2)

relation entre des choses ou personnes (3)

restitution d'une chose perçue (4)

vapeur incommode qui monte de l’estomac à la bouche (5)

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

  • mettre en rapport
  • Être en plein rapport, ou plus simplement « en rapport », se dit d’une Propriété, d’un champ, etc., qui rapporte, qui produit autant qu’on le peut désirer.
    Cette vigne n’est pas encore en rapport.
  • rapport sexuel
  • de rapport, fait à partir d'éléments que l'on est allé prendre ça et là.
    Terres de rapport, terres qu’on est allé prendre dans un lieu, pour les apporter dans un autre.
    Cette comédie est un ouvrage de pièces de rapport, où rien n’appartient à l’auteur.
  • par rapport à
  • sous le rapport de

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Paronymes[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

Suédois[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du français rapport.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Commun Indéfini Défini
Singulier rapport rapporten
Pluriel rapporter rapporterna

rapport /Prononciation ?/ commun

  1. Rapport, compte rendu.
  2. Rapport, relation.

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

  •  : écouter « rapport »

Références[modifier | modifier le wikitexte]

  • Thekla HammarSvensk-fransk ordbok, 1936, 1re édition. (rapport)