comparaison

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin comparatio. Ce nom d’action renvoie à l’image de l’attelage. Comparer c’est mettre par pair. Dès l’époque classique le substantif latin note l’opération intellectuelle qui consiste à mettre en parallèle deux éléments, afin d’en saisir les similitudes et les différences.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
comparaison comparaisons
/kɔ̃.pa.ʁɛ.zɔ̃/

comparaison /kɔ̃.pa.ʁɛ.zɔ̃/ féminin

  1. Action de comparer, de chercher les ressemblances ou les différences qui peuvent exister entre deux personnes ou deux choses.
    • Ce premier mémoire est terminé par des rapprochemens très-ingénieux , qui résultent de la comparaison de la plombagine, de l’anthracite, du charbon et du diamant. (Extrait de plusieurs Mémoires sur le Diamant; par M. Guyton-de-Morveau, dans la Correspondance sur l'École impériale Polytechnique, Paris : Veuve Courcier, 1814, vol. 2 (janvier 1809-janvier 1813), p. 458)
    • Faire la comparaison, faire comparaison d’une chose avec une autre.
    • Faire la comparaison de deux étoffes, de deux couleurs, de deux odeurs.
    • Ce morceau de musique ne soutient pas la comparaison avec tel autre.
    • On ne saurait établir de comparaison entre ces deux personnes, entre ces deux choses.
    • Cette personne, cette chose ne peut entrer en comparaison avec telle autre.
    • Pièce de comparaison, pièce dont l’écriture et la signature sont reconnues pour certaines et que l’on compare à une pièce arguée de faux, pour voir si l’écriture est la même.
  2. Similitude, se dit de cette figure de style dont les orateurs et les poètes se servent en comparant une chose ou une personne à quelque autre, pour orner le discours ou pour y apporter de la clarté.
    • Il y a de belles comparaisons dans Homère.
    • Cette comparaison est juste, est ingénieuse.
    • Le premier, le second membre d’une comparaison.
    • La métaphore n’est qu’une comparaison dont un terme est sous-entendu.
  3. Rapprochement rapide que l’on fait de deux objets dissemblables, mais entre lesquels on établit par la pensée une certaine analogie.
    • Beau comme le jour, Prompt comme l’éclair, Bavard comme une pie sont des comparaisons.
  4. (Grammaire) Ce qui sert à indiquer un rapport de supériorité, d’égalité ou d’infériorité entre deux ou plusieurs choses, ou entre deux états d’une même chose.
    • Degrés de comparaison, le positif, le comparatif et le superlatif.
    • Adverbes de comparaison.
    • Comparaison de supériorité.
    • Comparaison d’égalité.
    • Comparaison d’infériorité.
  5. (Philosophie) Opération de l’esprit qui consiste à rapprocher deux idées pour découvrir leurs rapports.
    • Le produit de la comparaison est un jugement.

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]