idée

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : idee, Idee, idéé

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Emprunté au latin idea, issu du grec ancien ἰδέα idéa (« forme visible, aspect »).

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
idée idées
/i.de/

idée /i.de/ féminin

  1. Suggestion
    • Dans le hall de l'hôpital, il y a une boîte à idées.
  2. Possibilité
    • Dans ce guide, 100 idées de vacances à tous les prix.
  3. Façon de faire, plus ou moins originale, qu’un individu ou un groupe d’individus imagine dans le domaine de la connaissance, de l’action ou de la création artistique.
  4. Solution nouvelle et adaptée au problème de l’interlocuteur (quelque chose qui résout son problème de façon inattendue, quelque chose d’efficace à quoi il n’avait pas pensé ou qu'il n’avait pas envisagé).
  5. Représentation d’un être ou d’une chose dans l’esprit ; notion que l’esprit reçoit ou se forme de quelque chose.
    • Le succès des combats de gladiateurs est en grande partie dû à l’idée que les Romains se faisaient de la vie morale plus forte que la mort. (Jean-Pierre Mohen, Les Rites de l’au-delà, Odile Jacob, 1995, p.219)
    • L’idée du juste et de l’injuste, du bien et du mal, de l’infini.
    • Ils n’ont aucune idée de nos arts, de nos usages.
    • Cette œuvre ne peut vous donner qu’une faible idée du talent de cet artiste.
    • Ce que j’en ai vu ne répond pas à l’idée que je m’en étais faite.
    • Vous ne sauriez vous faire une idée de tout ce que j’ai souffert.
  6. (Philosophie) Archétype, modèle éternel et absolu de toutes les choses créées.
    • Les idées de Platon.
  7. (Par extension) Pensée ; conception de l’esprit ; opinion ; réflexion, etc.
    • La réputation de ce grand homme reposait principalement sur l’autorité avec laquelle il démontrait que l’éternument était une prévoyance de la nature, au moyen de laquelle les penseurs trop profonds pouvaient chasser par le nez le superflu de leurs idées ; […]. (Edgar Poe, Eureka, 1848, traduction de Charles Baudelaire, 1864)
    • À peu près en même temps que Bonnet faisait ses curieuses observations, les naturalistes découvraient d’autres phénomènes bien autrement inconciliables avec les idées qu’on regardait alors comme les fondemens de la science. (Jean Louis Armand de Quatrefages de Bréau, Les Métamorphoses et la généagénèse, Revue des Deux Mondes, 2e période, tome 3, 1856 (pp. 496-519))
    • Je suis incapable de rassembler deux idées ; votre vue m’a ébloui. Je ne pense plus, j’admire. (Alexandre Dumas , La Reine Margot, C. Lévy, 1886)
    • Mais à cette réunion, j’eus le tort de présenter mes idées sous une forme édulcorée (la théorie de l’onde-pilote) qui prêtait à de nombreuses objections. (Louis de Broglie; La Physique quantique restera-t-elle indéterministe ? Séance de l’Académie des Sciences, du 25 avril 1953)
    • Camille-Eugène-Marie Dieudonné. Il a vingt six ans, quand éclate l'affaire Bonnot. De métier, il est ouvrier ébéniste ; d’idées : anarchiste. (Albert Londres, L’homme qui s'évada, Les Éditions de France, 1928, p.9)
  8. Disposition d’esprit, direction de pensée et de sentiment, particuliers à un peuple, à une classe.
    • Une presse complaisante jusqu’à la servilité répandait dans le public, depuis les salons jusqu'aux mansardes, les idées les plus fausses et les plus dangereuses. (Général Ambert, Récits militaires : L’invasion (1870), p.240, Bloud & Barral, 1883)
    • La clé de l’énigme ? C'est qu’on ne saurait fonder un parti sur une seule idée, si grande soit-elle. Toute idée seule est une idée fixe, et toute idée fixe est une idée folle. (Jacques Julliard, Impression, soleil couchant, dans Marianne (magazine), n° 772 du 4 février 2012, p.3)
  9. Système de pensée.
    • La fonction du philosophe consiste exclusivement dans la profanation des idées. Aucune violence n’égale par ses effets la violence théorique. Plus tard, l’action vient... (Paul Nizan, La Conspiration, 1938, p.44)
    • Quelles sont sur ce point les idées de Descartes ?
    • Les idées de Newton, de Buffon, de Pasteur.
  10. (Philosophie) Forme immuable d’une réalité perçue par la raison, essence intelligible et éternelle des choses sensibles.
  11. Préoccupation d’un caractère morbide.
    • Il se disait qu'il était seul au monde, affreusement seul, misérable. Cette idée l’affligeait. (Francis Carco, Brumes, Albin Michel, 1935, p.58)
  12. (Quelquefois) Souvenir.
    • Je ne me souviens de rien, je n’ai aucune idée de ce qu’il s’est passé à ce moment là.
  13. (En particulier) Invention, en parlant d’une production des arts.
    • Ses idées avaient révolutionné la vie sur la planète. Ulfète était une cité des merveilles, comme l’étaient aussi Ixrid, Poltum et Pranfar. (Benjamin De Casseres, Arcvad le terrible, traduction de Émile Armand, dans Les Réfractaires, n°1, janvier 1914)
    • L’idée de ce tableau est gracieuse.
    • Il n’y a point d’idées dans cet ouvrage, dans ce tableau, etc.
    • Cet auteur, cet artiste manque d’idées, n’a point d’idées.
    • (Familier)Avoir des idées.
    • C’est un homme à idées.
  14. (Littéraire) Esquisse, ébauche rapide d’un ouvrage.
    • Il a jeté l’idée de son article sur le papier.
  15. (Par extension) (Péjoratif) Ouvrage trop peu achevé.
    • Ce n’est qu’une première idée, qu’une idée informe.
  16. (Au pluriel) Les visions chimériques, les choses qui ne sauraient avoir lieu, qui ne peuvent se réaliser.
    • Ce ne sont que des idées creuses.
    • Il prend ses idées pour des choses réelles.
    • Il nous a entretenus de ses idées.
  17. (Familier) Pensée, esprit, imagination.
    • J’ai dans l’idée qu’il ne viendra pas.
    • Ils vont se mettre dans l’idée que vous êtes brouillé avec eux.
    • Il me revient à l’idée que j’ai promis à mon ami de lui écrire.
    • On ne peut lui ôter cela de l’idée.

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Antonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

  • idéal et ses dérivés (via le latin)

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Forme de verbe[modifier | modifier le wikitexte]

Conjugaison du verbe idéer
Indicatif Présent j’idée
il/elle/on idée
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que j’idée
qu’il/elle/on idée
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
idée

idée /i.de/

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe idéer.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe idéer.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent du verbe idéer.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent du verbe idéer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe idéer.

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

  • France : écouter « idée [i.de] »

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]