imagination

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : Imagination

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin impérial imaginatio.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
imagination imaginations
/i.ma.ʒi.na.sjɔ̃/

imagination /i.ma.ʒi.na.sjɔ̃/ féminin

  1. Faculté d’imaginer, de se représenter quelque chose dans l’esprit.
    • Loin du danger, il ne rêve qu’exploits héroïques, entreprises surhumaines et gigantesques ; mais, quand vient le péril, son imagination trop vive lui représente la douleur des blessures, le visage camard de la mort, et le cœur lui manque ; […]. (Théophile Gautier, Le capitaine Fracasse, vol.1, p.270, Charpentier, 1871)
    • Il était la proie de Carmen […]. Et non seulement il la subissait, mais encore il la recherchait, épris de sa chair de grande amoureuse lascive et insatisfaite, parfois ruée dans des débordements insensés, de quoi combler l’imagination la plus follement macérée dans les laves de l'érotisme épuisant. (Victor Méric, Les compagnons de l'Escopette, 1930, p.103)
    • Avoir l’imagination vive, ardente, sombre, riante.
    • Son imagination lui fait voir tout en beau.
    • Se transporter quelque part en imagination.
  2. (En particulier) (Littérature & Beaux-Arts) Faculté d’inventer, de concevoir, jointe au talent de rendre vivement ses conceptions.
    • Ce poète, ce peintre a une imagination créatrice.
    • Avoir l’imagination fertile, riche, heureuse, brillante, forte, hardie, fougueuse.
    • Une grande vivacité d’imagination.
    • Les écarts de l’imagination.
    • S’abandonner à son imagination.
    • Le feu de l’imagination.
    • Littérature d’imagination.
    • ouvrages d’imagination.
    • Les arts de l’imagination.
    • Roman plein d’imagination.
  3. (Par extension) (Plus rare) Produit de ces inventions talentueuses.
    • À première vue, on attribuerait au gothique flamboyant cette maîtresse œuvre où l'on découvre bientôt les volutes, les ornements, toutes les riches imaginations de la Renaissance. (Ludovic Naudeau, La France se regarde. Le problème de la natalité -1931)
  4. Pensée, conception.
    • Une belle imagination. Une agréable imagination.
  5. Croyance, opinion qu’on a de quelque chose sans beaucoup de fondement.
    • Ainsi va l'activité incessante de l'imagination humaine, défaisant, refaisant sans cesse, brodant le vieux, cousant le neuf; […]. (Jean-Jacques Ampère, La Chine et les travaux d'Abel Rémusat, Revue des Deux Mondes, 1832, tome 8)
    • La Vouivre, dans l’imagination du peuple séquanien, qui lui prête d'ailleurs une figure assez uniforme, est un serpent ailé, dont le corps est souvent de feu, […]. (Désiré Monnier, Traditions populaires comparée, Chap.24, La Vouivre, p.99, 1854)
    • Si le Dieu s’oubliait, devenait un tyran, voulait enténébrer l’imagination de terreurs serviles, l'esprit armé d'une telle langue, lui retrouvant ses origines, dirait : « Qui t'a créé, c'est moi. » (Jules Michelet, Bible de l'Humanité, Calmann-lévy, 1876, p.35)
    • Cependant, ce que Jacques aimait en Yasmina, en son ignorance absolue de l'âme de la Bédouine, c'était un être purement imaginaire, issu de son imagination, et bien certainement fort peu semblable à la réalité... (Isabelle Eberhardt, Yasmina,1902)
    • Ce miracle, ignoré du clergé local au XVIIe s., est sûrement le produit de l'imagination de certains spécialistes en hagiographie. (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
  6. Fantaisie bizarre, idée chimérique et extravagante.
    • Il y a toujours, dans l’imagination d'un gamin de quinze ans, quelque modèle dont il imite jusqu'à la voix. (Alain, Souvenirs de guerre, p.174, Hartmann, 1937)
    • Quelques jeunes clubmen, dont l’imagination aventureuse s’était enflammée de patriotisme, s’entassèrent dans cinq ou six automobiles et partirent clandestinement pour Beacon Hill. (H.G. Wells, La Guerre dans les Airs, 1908 - Traduit par Henry-D. Davray & B. Kozakiewicz, page 234, Mercure de France, 1921)
    • Ne regardons donc plus comme des principes absolus des faits n’ayant jamais existé que dans l’imagination de ceux qui les ont conçus ; […]. (J. Déhès, Essai sur l’amélioration des races chevalines de la France, 1868)

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

Anglais[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

imagination (singulier)

  1. Imagination, fantaisie.

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation manquante. (Ajouter)