joindre

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin jungere.

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

joindre /ʒwɛ̃dʁ/ transitif 3e groupe (conjugaison)

  1. Approcher deux choses l’une contre l’autre, en sorte qu’elles se touchent ou qu’elles se tiennent.
    • Joindre deux planches avec de la colle forte, avec des chevilles.
    • Joindre deux morceaux d’étoffe en les cousant ensemble.
    • L’endroit où une chose se joint à une autre, où deux choses se joignent.
    • Sauter à pieds joints. Il est aussi intransitif dans cette acception :
    • Ces planches, cette porte, ces fenêtres ne joignent pas bien.
    • Faites que cela joigne mieux.
    • Se joindre se dit des Personnes.
    • Quand il a vu qu’il était égaré il est venu se joindre à nous.
    • Il se joignit à l’équipe précédente.
    • Nous n’avons pu nous joindre une seule fois.
    • Joindre les mains, approcher les deux mains en sorte qu’elles se touchent en dedans.
    • Joindre les mains pour prier Dieu, pour demander pardon.
  2. Faire de deux choses un tout, en sorte que l’une soit le complément de l’autre.
    • Joignez cette maison à la vôtre.
    • Il a joint ces deux jardins.
    • Joindre les intérêts au capital.
    • On a joint à l’ouvrage une table analytique des matières.
    • On est tenu de joindre à sa réclamation les pièces qui constatent, etc.
    • Je joindrai mon témoignage au sien.
    • Joindre le prénom au nom.
    • Joignez à cela que… Cette rivière va se joindre à telle autre en tel endroit.
    • à ces premières difficultés vint se joindre une difficulté plus grave encore.
    • Ce corps d’armée est allé se joindre à tel autre.
  3. Unir, allier.
    • La société enrichie la veille par des spéculations, honnêtes ou non, joignait à ses richesses des titres nobiliaires ; chacun s'improvisait comte, marquis ou baron. (Général Ambert, Récits militaires : L'invasion (1870), p.240, Bloud & Barral, 1883)
    • Joindre l’utile à l’agréable.
    • Joindre l’autorité spirituelle avec la temporelle.
    • Joindre la prudence et la valeur, à la valeur, avec la valeur.
    • Ils sont joints ensemble pour leur intérêt commun.
    • Ils résolurent de joindre leurs forces, de joindre leurs armes, etc.
    • Joindre ses prières à celles d’un autre.
    • Ils joignirent leurs efforts.
    • Ces deux familles se sont jointes par plusieurs alliances.
    • Quand il a vu qu’il était trop faible, il s’est joint à un tel, avec un tel.
  4. Atteindre.
    • Quoiqu’il fût parti avant moi, je le joignis bientôt.
    • Joindre quelqu’un signifie aussi Se rencontrer avec lui, parvenir à le trouver et à lui parler.
    • Si une fois je puis le joindre, je lui parlerai comme il faut.

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Expressions[modifier | modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Expressions[modifier | modifier le wikicode]

Ce ou ces termes devraient être créés dans des articles séparés.
joint que

  1. Ajoutez que, outre que.
    • Il n’a pas fait votre affaire, parce qu’il était malade, joint qu’il n’avait pas les papiers nécessaires. On dit plus ordinairement
    • Joint à cela que.

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

Ancien français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(Nom) Du latin junior.
(Verbe) Du latin jungere.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

joindre /Prononciation ?/ masculin

  1. Synonyme de juvenor.

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Dérivés dans d’autres langues[modifier | modifier le wikicode]

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

joindre /Prononciation ?/ transitif (conjugaison)

  1. Joindre.
  2. Ajouter.
  3. Relier.
    • joindre ses mains de, rendre hommage.
  4. Conclure un marché en se donnant la main.

Variantes[modifier | modifier le wikicode]

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

  • Frédéric Godefroy, Dictionnaire de l’ancienne langue française et de tous ses dialectes du ixe au xve siècle, édition de Paris, 1881-1902, F. Vieweg (joindre)