idéal

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : Ideal, ideal

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(Siècle à préciser) Du latin idealis (« idéal »).

Adjectif[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
Masculin idéal
/i.de.al/
idéals
ou idéaux
/i.de.al/
ou /i.de.o/
Féminin idéale
/i.de.al/
idéales
/i.de.al/

idéal /i.de.al/ masculin

  1. (Philosophie) Qui n’existe ou ne peut exister que dans l’entendement, dans l’imagination par opposition à réel.
    • Les choses que désignent les mots abstraits n’ont qu’une existence idéale.
    • Le héros de ce poème est un personnage idéal.
  2. Qui réunit toutes les perfections, ou qui est plus beau que les modèles offerts par la nature.
    • Beauté, perfection idéale.
    • Formes idéales.
    • Type idéal.
  3. Paradigmatique, modèle.
    • […]: les amis de Jaurès, les cléricaux et les démocrates placent leur idéal de l'avenir dans le Moyen Âge : ils voudraient que la concurrence fût tempérée, que la richesse fût limitée, que la pro­duction fût subordonnée aux besoins. Ce sont des rêveries que Marx regardait comme réactionnaires  […]. (Georges Sorel, Réflexions sur la violence Chap.II, Les préjugés contre la violence, 1908)
    • Citons, à titre d'exemple, le type idéal que Weber construit du capitalisme, du charisme, de la bureaucratie, de l'artisanat.
  4. Opportun, qui correspond exactement aux besoins.
    • C’est la solution idéale.
Note[modifier | modifier le wikitexte]

Fait au pluriel idéaux ou idéals :

idéaux est employé plutôt dans la langue technique de la philosophie et des mathématiques,
idéals dans le langage de la littérature, des beaux-arts et de la morale.

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
idéal
/i.de.al/
idéals
/i.de.al/
idéaux
/i.de.o/

idéal /i.de.al/ masculin

  1. Ce qui donnerait à l’intelligence, à la sensibilité humaine une satisfaction parfaite.
    • Il faut viser à l’idéal, tendre à l’idéal.
    • Rêver un idéal impossible.
    • Rencontrer son idéal.
  2. Ensemble des intérêts moraux, intellectuels, esthétiques, qui s’opposent à ceux de la vie matérielle et qui les dépassent.
    • Ces docteurs confondent, par un grossier sophisme, un idéal qui, en tant que non changeant, peut par pure métaphore être qualifié de mort, avec les hommes, les êtres charnels qui embrassent cet idéal, lesquels, en cet embrassement, peuvent être si peu morts qu’ils se battront avec acharnement pour le défendre. (Julien Benda, La trahison des clercs : Appendice des valeurs cléricales, 1927, éd. 1946)
    • De tous les idéals tu composais ton âme. (Victor Hugo, Les contemplations, livre VI: Au bord de l'infini, VIII: Claire ; Éditions Rencontre, Lausanne, 1962, pages 443)
  3. Modèle.
    • Le Christianisme romain tend alors à n'être qu'un formalisme rituel, pour lequel l'idéal du fidèle devient le bon paroissien qui pratique et qui croit sans discussion. (Louis Rougier, Histoire d'une faillite philosophique: la Scolastique, 1925, éd.1966)
    • Cet homme est l’idéal du fonctionnaire.
  4. (Mathématiques) Certains sous-ensembles des anneaux.
  5. (En particulier) Se dit de certains ensembles de nombres dont la considération permet d’étendre sans réserve aux nombres algébriques les théories élémentaires fondamentales de la divisibilité et des nombres premiers.
  6. (Vieilli) (Viticulture) Autre nom du cépage italia qui fournit du raisin de table blanc.

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Anagrammes[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation manquante. (Ajouter)

Paronymes[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]