intelligence

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Emprunté au latin intelligentia, « faculté de percevoir », « compréhension », « intelligence », dérivé de intellĕgĕre (« discerner », « saisir », « comprendre »), composé du préfixe inter- (« entre ») et du verbe lĕgĕre (« cueillir », « choisir », « lire »).
Aussi, étymologiquement, l’intelligence consiste à faire un choix, une sélection.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
intelligence intelligences
/ɛ̃.te.li.ʒɑ̃s/
ou /ɛ̃.tεl(l)i.ʒɑ̃s/

intelligence /ɛ̃.te.li.ʒɑ̃s/ ou /ɛ̃.tɛl(l)i.ʒɑ̃s/ féminin

  1. Faculté de comprendre, de ne pas se méprendre sur le sens des mots, la nature des choses et la signification des faits.
    • Cependant les femmes de Lima gouvernent les hommes parce qu’elles leur sont bien supérieures en intelligence et en force morale. (Flora Tristan; Les Femmes de Lima, dans Revue de Paris, tome 32, 1836)
    • Rien ne surexcite l’intelligence, je vous assure, comme de tuer un camarade qui possède trente billets de mille francs... (Octave Mirbeau, La tête coupée,)
    • Confucius était un moraliste qui se méfiait de l’intelligence ; le terre à terre des relations humaines lui plaisait mieux que la spéculation ondoyante. (Paul Demiéville, La montagne dans l'art littéraire chinois, dans Choix d'études sinologiques (1921-1970), p.364, BRILL, 1973)
    • L'intelligence humaine, l'intelligence animale, l'intelligence du chien, des chimpanzés etc..
  2. Activité volontaire et réfléchie de l’homme s’exerçant d’une façon normale en vue de la connaissance et s’opposant à l’instinct.
    • L’intelligence de l’homme qui s’est étendue sur toutes les branches de l’industrie et de la science n’a pas laissé de côté l’amélioration du cheval ; […]. (J. Déhès, Essai sur l’amélioration des races chevalines de la France, 1868)
    • Voilà un sujet où peut se montrer l’intelligence, plus que la mémoire.
  3. (Sans épithète) Développement des facultés de comprendre et de raisonner au-dessus de la moyenne.
    • Cet homme a de l’intelligence.
  4. Connaissance approfondie, compréhension nette et facile.
    • Pour l’intelligence des faits qui vont suivre, il faut que nos lecteurs consentent à remonter avec nous dans le passé. (Alexandre Dumas, Othon l’archer, 1839)
    • Il m’a donné l’intelligence de ce passage.
    • Il a l’intelligence des écritures.
    • L’intelligence d’un texte.
  5. (Par extension) Personnage doué d’intelligence.
    • Toutes les grandes intelligences s’astreignent à quelque travail mécanique afin de se rendre maîtres de la pensée. Spinoza dégrossissait des verres à lunettes, Bayle comptait les tuiles des toits, Montesquieu jardinait. (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • Le jugement et la condamnation morale sont un mode de vengeance favori chez les intelligences bornées à l’égard des intelligences qui le sont moins. (Philippe Sollers, citant Nietzsche in Éloge de l’infini, Gallimard, p. 405)
  6. Aptitude, capacité particulière, don pour une activité.
    • Ce peintre a l’intelligence du clair-obscur, de la lumière, des effets de lumière.
    • Il n’a pas l’intelligence du commerce, des affaires.
  7. (En particulier) Adresse, habileté, et s’applique surtout au choix des moyens employés pour obtenir un résultat.
    • Quelle qu’ait été l’importance pratique de la surexcitation populaire, il est indéniable que le gouvernement des États-Unis a agi avec vigueur, avec science et intelligence en face de cette invasion tout à fait inattendue. (H.G. Wells, La Guerre dans les Airs, 1908 - Traduit par Henry-D. Davray & B. Kozakiewicz, page 215, Mercure de France, 1921)
  8. Généralement précédé d’un adjectif (le plus souvent: bon) Accord, entente, harmonie, union de sentiments.
    • Ils sont, ils vivent en assez bonne, en très bonne, en parfaite intelligence.
    • Il est survenu un démêlé qui a rompu leur bonne intelligence.
    • La meilleure intelligence subsiste entre ces deux gouvernements.
  9. Correspondance, communication entre des personnes qui s’entendent l’une avec l’autre; connivence.
    • Ils comprirent que leur jeune camarade désirait se servir de leurs traits comme de deux guides, et répondirent par un signe d’intelligence. (Alexandre Dumas, Othon l’archer, 1839)
    • Il y a de l’intelligence entre eux. - Faire à quelqu’un des signes d’intelligence.
  10. (En particulier) (Au pluriel) Ententes, conventions secrètes.
    • Ernest résolut de se faire un ami de Butscha, sans se douter que la loquacité du clerc avait eu pour but principal de se ménager des intelligences chez Canalis. (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • Pourtant, à votre place, j’aurais un peu moins parlé des péchés du duc de Savoie, et un peu plus de ses intelligences présumées avec le syndic de la garde, chef de toute les forces de la ville; …. (Julie de Quérangal, Philippe de Morvelle, Revue des Deux Mondes, T.2,4, 1833)

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

Anglais[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin intelligere (« comprendre »).

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
intelligence
/ɪnˈtɛ.lɪˌd͡ʒəns/
intelligences
/ɪnˈtɛ.lɪˌd͡ʒəns.əz/

intelligence /ɪnˈtɛ.lɪˌd͡ʒəns/

  1. (Indénombrable) Renseignements, en particulier concernant l’ennemi.
    • The intelligence with which Lestrade greeted us was so momentous and so unexpected...
      Les renseignements que nous apportait Lestrade étaient si graves et si inattendus. (A Study in Scarlet, Arthur Conan Doyle)
    1. (Par métonymie) Renseignement, espionnage (pour désigner une administration qui a l’autorité pour procéder à ces choses).
  2. Intelligence (faculté de comprendre).
    1. (En particulier) Intelligence (activité réfléchie de l’Homme).
Note[modifier | modifier le wikitexte]

Ce mot est généralement considéré comme un faux-ami en français, car son sens « intelligence » est très minoritaire par rapport au sens « renseignement ».

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]