trop

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : tròp

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du francique *thorp (« village ») (cf. Dorf en allemand et dorp en néerlandais), par métathèse. Puis le mot passe au sens d’« ensemble des habitants du village » puis « groupe » → voir troupe et troupeau et on assiste actuellement à une nouvelle évolution puisque trop est utilisé comme adjectif dans le langage des jeunes, en général dans un sens positif : elle est trop pour dire « elle m’impressionne ».

Adverbe[modifier | modifier le wikitexte]

trop /tʁo/

  1. Plus qu’il ne faut ; avec excès.
    • A 11 heures, nous devons descendre au ras de la mer ; une masse nuageuse nous barre la route ; elle est beaucoup trop élevée pour être survolée. (Jean Mermoz, Mes Vols, p.85, Flammarion, 1937)
  2. (Avec de) Un nombre ou une quantité avec excès.
    • Il a trop de bon sens pour agir ainsi.
    • Si trop d’ardeur nous pousse à trop de liberté,
      Ne t’en réjouis point dans ta malignité :
      Nos passions du moins sont d’un ordre sublime !
      (Leconte de Lisle, Hypatie et Cyrille, dans Poèmes antiques, 1852)
  3. Très, extrêmement.
    • Je suis trop heureux de vous voir.
    • Vous êtes trop aimable.
    • (Familier)J’adore les frites, c’est trop bon.
Note[modifier | modifier le wikitexte]
On fait la liaison en /-p/ (parfois négligée dans le langage populaire) devant un adjectif qui commence par une voyelle :
Mais il n’y a pas de liaison dans les autres emplois :
L’autre mot avec lequel on fait la liaison en /-p/ est beaucoup.

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Avec excès (1) :

Extrêmement (3) :

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Invariable
trop
/tʁo/

trop /tʁo/ masculin invariable

  1. (Désuet) Excès.
    • Enfin, mon étourdi n’aura pas lieu d’en rire.
    • Par son trop de caquet il a ce qu’il lui faut. (Molière, L’École des femmes, 1662)
    • Il a été victime de son trop de confiance.

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Antonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

  • /tʁo/ (français standard) ou /tʁɔp/ en cas de liaison avec avec un adjectif s'il commence par une voyelle.
  • France  : écouter « trop [Prononciation ?] »
  • En Belgique et en Franche-Comté, le o est ouvert : /tʁɔ/, comme pour tous les mots en -op dont le p ne se prononce pas.

Homophones[modifier | modifier le wikitexte]

Anagrammes[modifier | modifier le wikitexte]

Ancien français[modifier | modifier le wikitexte]

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

trop /Prononciation ?/ masculin

  1. Variante de tros.

Anagrammes[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

  • Frédéric Godefroy, Dictionnaire de l’ancienne langue française et de tous ses dialectes du ixe au xve siècle, édition de Paris, 1881-1902, F. Vieweg (trop)

Afrikaans[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

trop

  1. Troupeau.
  2. Collection, ensemble, troupe, bande.

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]