réaliser

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(xve siècle) Dérivé savant de réel (→ voir réal, réalisme et réaliste) avec le suffixe -iser.
Pour le sens de « prendre conscience de », comparez avec le latin reor qui opère une métaphore semblable depuis « fixer » vers « fixer dans son esprit » puis « penser ».

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

réaliser /ʁe.a.li.ze/ 1er groupe (conjugaison) transitif

  1. Rendre réel et effectif ; construire, élaborer quelque chose qui était à l’état de projet, de pensée.
    • Libre et prince qui, s'il est soutenu dans la vie par une femme telle que vous, peut réaliser le rêve de Machiavel, reprendre les conquêtes de César Borgia et devenir le maître de l'Italie !... (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906)
    • Ah ! la bougresse ! Elle est maintenant entretenue par un banquier tchécoslovaque qui a réalisé une fortune colossale pendant la guerre dans les fournitures aux armées. (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, 1930, p. 180)
    • Le 13 novembre 1970, dans les premiers jours du gouvernement Allende, on réalisa au Chili une étude préliminaire sur les relations militaires de ce pays avec les USA. (Armando Uribe, Le livre noir de l’intervention américaine au Chili, traduction de Karine Berriot & Françoise Campo, Seuil, 1974)
    • Raël prétend avoir voyagé en compagnie des extraterrestres […]! Il rapporte aussi que des clones de sa personne auraient été réalisés afin de lui permettre de se réincarner à chacune de ses morts… (Claude Mac Duff, Survol des croyances et "religions" extraterrestres, dans Le Québec sceptique, n°18, mai 1991)
  2. (Finance) Convertir des biens en espèces.
    • Réaliser sa fortune.
  3. (Droit) Faire des offres à deniers découverts.
    • Réaliser des offres.
  4. (Philosophie) Rendre concret.
    • Réaliser des abstractions.
  5. (Anglicisme) (Figuré) Intégrer un fait, en prendre conscience complètement, se rendre compte.
    • J’ai soudain réalisé la situation, prévu que Folcoche, sans paraître ridicule, ne pouvait organiser le siège de son propre fils dans sa propre maison. (Hervé Bazin, Vipère au poing, 1948, p. 201)
    • Il m’écoute: il me croit, bien sûr! Mais comme je sens qu’il ne « réalise » pas, je tente une phrase sur ce drapeau à croix gammée, dans le ciel de la Concorde. (François Mauriac, Le bâillon dénoué après quatre ans de silence, 1945, p. 402)
    • J’ai été comme cela moi-même, mais j’ai eu bientôt réalisé qu’avant tout Il est bon d’avoir de l’argent à la banque . (Paul Claudel, L’Échange, 1954, p. 751)
Note[modifier | modifier le wikitexte]

attention En bon français, le verbe ne s’utilise qu’au sens propre (1ère acception) et non au figuré (2ème acception) pour prendre indûment la signification de comprendre, se rendre compte de, mesurer l’importance de, empruntant ainsi l’acception des verbes anglais to realize et to realise.

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]