sensible

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin sensibilis (« qui peut être ressenti »), puis en bas latin « doué de sensibilité ».

Adjectif[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
sensible sensibles
/sɑ̃.sibl/

sensible /sɑ̃.sibl/ masculin et féminin identiques

  1. Qui a la faculté de recevoir les impressions physiques.
    • Les êtres sensibles et les êtres inanimés.
    • Les parties nerveuses sont les plus sensibles.
    • Ce cheval a la bouche fort sensible.
    • Un cheval sensible à l’éperon.
    • être sensible à la douleur.
    • sensible au froid, au chaud.
  2. (Figuré) En parlant des impressions morales.
    • Sensible aux maux d’autrui.
    • Sensible à l’amitié, à l’amour.
    • Sensible à la gloire, à la honte.
    • Il est très sensible aux beautés de la nature.
    • Je suis très sensible à votre attention, à ce que vous faites pour moi.
    • C’est son endroit sensible, sa partie sensible : Se dit en parlant des choses dont quelqu’un est le plus touché.
  3. (Absolument) Qui est aisément ému, touché, attendri.
    • Un homme, une femme sensible.
    • Un cœur, une âme sensible.
    • Il est trop sensible.
  4. Qui se fait sentir ; qui fait impression sur les sens.
    • D'abord pisiformes, durs et peu sensibles, ces boutons grossissent, s’abcèdent, de viennent douloureux et fluctuants. (G. Marotel, Parasitologie vétérinaire, J.-B. Baillière & fils, 1927, p.520)
    • Des hommes tels que Galilée ou Carnot, qui possédaient à un degré extraordinaire cette Intelligence des Analogies, ont ainsi créé l’Énergétique par généralisations progressives, prudentes et hardies tout ensemble, de relations expérimentales et de réalités sensibles. (Jean Perrin, Les Atomes, Félix Alcan, 1913, édition 1924, p.I)
  5. (Figuré) En parlant des impressions morales.
    • C’est un déplaisir bien sensible.
    • Il m’a fait un sensible plaisir, un plaisir très sensible.
    • Cette mort m’a été fort sensible.
  6. Qui se fait sentir, qui se fait remarquer aisément.
    • Le flux de la mer n’est sensible que près des côtes.
    • Des progrès sensibles.
    • Cette action fournit un exemple sensible de ce que peut la persévérance.
  7. (Métrologie) Qui marque les plus légères différences, les plus légères variations.
    • Cette balance, ce thermomètre, cet instrument est très sensible.
  8. (Musique)
    • Note sensible : Septième note de la gamme.
    • Dans le ton d’ut, la note sensible est si.

Antonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Composés[modifier | modifier le wikitexte]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
sensible sensibles
/sɑ̃.sibl/

sensible /sɑ̃.sibl/ féminin

  1. (Musique) Septième note de la gamme.
    • Dans le ton d’ut, la sensible est le si.

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

Anglais[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin sensibilis.

Adjectif[modifier | modifier le wikitexte]

Nature Forme
Positif sensible
Comparatif more sensible
Superlatif most sensible

sensible /ˈsɛn.sə.bəl/

  1. Sensé.
  2. Prudent, raisonnable, sage.
Note[modifier | modifier le wikitexte]

Antonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]