degré

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : Degré

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Avec le préfixe dé-, du latin gradus (« pas », « degré d’éloignement ou de parenté», « marche d’escalier», « gradin », « rang ») → voir dégrader.
Cette forme préfixée était répandue dans le centre et l’ouest de la France. Elle s’est imposée aux dépens de gré (répandu de la Wallonie jusqu’en Provence) en raison de l’homonymie de ce dernier avec gré (de gratus).

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
degré degrés
/də.ɡʁe/

degré /də.ɡʁe/ masculin

  1. Espace compris entre deux marches d’un escalier.
    • Au bas de l'escalier, un homme venait à sa rencontre. Il avait mis le pied sur la première marche. Gaspard n'était séparé de lui que par une douzaine de degrés. (André Dhôtel, Le Pays où l'on n'arrive jamais, 1955)
  2. (En particulier) Marche servant d’entrée ou de soubassement aux grands édifices.
  3. (Par métonymie) (Vieilli) Escalier.
    • Se fût-on emparé de cette porte, qu’on se trouvait à 7 mètres en contre-bas de la cour intérieure L, à laquelle on n’arrivait que par des degrés étroits, défendus, et en passant à travers plusieurs portes en K. (Eugène Viollet-le-Duc, La Cité de Carcassonne, 1888)
  4. (Figuré) Étape, stade par où l’on passe d’un état dans un autre.
    • II y a six degrés d’âges ; savoir : l’enfance proprement dite, infantia ; la seconde enfance, pueritia; l’adolescence, la virilité, la vieillesse et la décrépitude. (Dictionnaire des sciences médicales, volume 52, page 415, Charles-Louis-Fleury Panckoucke à París, 1821)
    • Cet emploi fut le premier degré de sa fortune, de sa faveur.
    • Parvenir au plus haut degré de l’éloquence, au plus haut degré de gloire.
    • C’est le dernier degré de l’avilissement.
    • Ils sont tous deux au même degré.
  5. (Métrologie) (Géométrie) Unité de mesure d’angle plan égale à 1/360 de la circonférence d’un cercle. Son symbole est °.
    • Il y a aussi deux groupes d'astéroïdes, appelés Troyens, qui partagent l'orbite de Jupiter, précédant et suivant la planète de 60 degrés. (Barry Williams (traduit par Claude Lafleur), L'astrologie confrontée aux progrès de l'astronomie, dans Le Québec sceptique, n°24, p.41, décembre 1992)
    • Un angle de 90 degrés est un angle droit.
  6. (Métrologie) Unité de mesure de la température sur plusieurs échelles comme le degré Celsius et le degré Fahrenheit. Le symbole est un « ° » qualifié (par ex. °C, °F, etc.).
    • Comme il faisait une chaleur de trente-trois degrés, le boulevard Bourdon se trouvait absolument désert. (Gustave Flaubert, Bouvard et Pécuchet, incipit)
    • Arrêtons-nous devant les célèbres bains de Tiflis, dont les eaux thermales peuvent atteindre soixante degrés centigrades. (Jules Verne, Claudius Bombarnac, Hetzel, 1892, chap.1)
    • Degré de feu : Le point où il faut que le feu soit poussé pour l’opération chimique qu’on se propose.
  7. (Métrologie) Unité de diverses échelles de mesure de la densité, de la viscosité, de la teneur en certaines substances, etc.
    1. (Métrologie) Unité de mesure de la pression atmosphérique.
      • Le baromètre est descendu à vingt-sept degrés.
  8. Pourcentage, teneur d’alcool dans un liquide, exprimée en proportion de poids d’alcool pur qui entre dans le mélange.
    • L'essai d'un alcool doit porter tout d'abord sur le degré alcoolique qui est déterminé au moyen de l’alcoomètre de Gay-Lussac. (Cousin & Serres, Chimie, physique, mécanique et métallurgie dentaires, 1911)
    • Cette vodka titre 40 degrés. — De l’alcool à 90 degrés.
  9. (Par extension) Différence de plus ou de moins dans les qualités sensibles. Proportion ou étendue.
    • Et tout le village bientôt, à des degrés variant selon la constitution et la force de résistance de chacun, fut en proie à des malaises étranges, symptômes inexplicables d’empoisonnement. (Louis Pergaud, Un petit logement, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • On était tous au même degré de confusion.
    • Degré de chaleur, de froid, de sécheresse, d’humidité, de force, de mouvement, de vitesse, d’intensité, d’accroissement, etc.
    • Une brûlure au deuxième degré.
    • Ma passion s’accrut à un tel degré, que… degré d’intelligence.
    • Degré de tristesse, d’affliction, d’abattement.
    • Degré d’affection, d’intérêt.
    • Être insolent au dernier degré.
    • Être impertinent au plut haut degré.
    • Être ennuyeux au plus haut degré.
    • Degrés de comparaison ou de signification : Le positif, le comparatif et le superlatif.
    • Degré de juridiction : Chacun des tribunaux devant lesquels une même affaire peut être successivement portée.
  10. En parlant de parenté et de consanguinité, il marque la proximité ou l’éloignement qu’il y a entre parents, à l’égard de la ligne qui leur est commune.
    • Parents au premier, au second degré.
    • Les parents au-delà du douzième degré ne succédaient pas.
    • Les parents au quatrième degré n’ont pas besoin de dispense pour se marier ensemble.
  11. (Mathématiques) Le degré d'un polynôme est le plus haut degré de ses monômes ; le degré d'un monôme est la somme des exposants de ses variables. Par extension, degré d’une expression polynomiale décrivant un objet.
    • Équation du premier, du second, du troisième degré. — Courbe de degré 3
  12. (Théorie des graphes) Pour un sommet donné, nombre des arcs qui l'ont comme extrémité.
  13. (Vieilli) (Éducation) Grades de bachelier, de licencié, de docteur.

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Méronymes[modifier | modifier le wikitexte]

Subdivision d’un angle :

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Anagrammes[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

Ancien français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(Nom 1) Du latin gratus.
(Nom 2) Du latin gradus.

Nom commun 1[modifier | modifier le wikitexte]

degré /Prononciation ?/ masculin

  1. Gré.

Nom commun 2[modifier | modifier le wikitexte]

degré /Prononciation ?/ masculin

  1. Escalier.

Références[modifier | modifier le wikitexte]

  • Frédéric Godefroy, Dictionnaire de l’ancienne langue française et de tous ses dialectes du ixe au xve siècle, édition de Paris, 1881-1902, F. Vieweg (degré)