passer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : Passer

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(Siècle à préciser) Du latin vulgaire *passare (« traverser »), dérivé de passus (« pas »).

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

passer /pɑ.se/ ou /pa.se/ intransitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Aller d’un lieu à un autre, traverser l’espace qui est entre deux ; ou simplement traverser un lieu, une chose.
    • […], le roi Charles IX avait invité à goûter avec lui, en petit comité, Henri de Navarre et le duc de Guise. Puis, la collation terminée, il avait passé avec eux dans sa chambre, […]. (Alexandre Dumas, La Reine Margot, C. Lévy, 1886)
    • Devant chaque porte se trouvait une botte de paille, pour empêcher le froid de passer dessous. (Erckmann-Chatrian, Histoire d’un conscrit de 1813, J. Hetzel, 1864)
    • Un monsieur et une dame passent devant moi, interrompant leur conversation pour que je ne les entende pas, comme s’ils me refusaient l’aumône de ce qu’ils pensent. (Henri Barbusse, L’Enfer, 1908)
    • S’embusquant alors derrière un massif, le fusil au poing, il attendait, des heures et des heures, qu’un chat vînt à passer. (Octave Mirbeau, Mon oncle)
    • Il vente très fort, des goélands passent, emportés par la tempête, et essaient vainement de remonter le vent. (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil ; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Ils auraient alors passé de l’Ouest à l’Est, vers la fin du tertiaire, dans le sens contraire à celui qu'on attribuait à l’émigration humaine. (René Thévenin et Paul Coze, Mœurs et Histoire des Indiens Peaux-Rouges, Payot, 1929, 2e éd., p.15)
    • Il passe beaucoup de monde, beaucoup de voitures dans cette rue.
    • Il résolut de passer outre, malgré tous les obstacles.
    • Passez devant moi, je vous suivrai.
  2. (Figuré) Changer de nature, de qualité, d’état.
    • Je suis passé dans la clandestinité pour ne pas être arrêté, car je savais que je faisais l’objet d’une mesure d’internement. (Henri Alleg, La Question, 1957)
    • Les habitants des villas et des pavillons environnants passèrent rapidement de la curiosité malveillante à l’agression. (H. G. Wells, La Guerre dans les airs (1908), Mercure de France, 1921, traduit par Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, page 235)
  3. (Familier) Aller, entrer chez quelqu’un dont la demeure se trouve sur la route que l’on prend pour se rendre en un autre endroit.
    • Je passerai chez vous ce soir en allant au théâtre. - Je passerai par chez vous,
  4. (Absolument) (Par ellipse) Passer de vie à trépas, mourir, expirer.
  5. (Par ellipse) Passer par l’esprit.
    • Et ce que la cité contient de plus auguste
      En figures de banque, avec leur front plissé,
      Où l’on voit que la veille un total a passé.

      (Casimir Delavigne, Les Enfants d’Édouard, acte I, scène V)
  6. Être examiné, être évalué, être jugé.
    • Deux jours après, je passai devant le conseil de guerre, qui, après plaidoirie d’un avoué allemand, me condamna à mort pour espionnage […] (Jacques Mortane, Missions spéciales, 1933, p. 31)
  7. (Familier) Être élu, être voté.
    • La loi a passé.
    • Il fit passer cette loi à la Chambre.
    • Le candidat est passé au premier tour.
  8. (Quelquefois) Être reçu, être admis à un emploi, à un grade, etc.
    • Il est passé sous-chef.
    • Il a passé capitaine.
    • Il ne passera pas à l’examen, il est trop ignorant.
  9. (Québec) Réussir un examen, un test, un cours.
    • Les questions étaient difficiles, je ne suis pas certain de passer.
  10. Être reçu par l’usage, avoir cours.
    • Cette monnaie ne passe plus.
    • Cette chose a passé, est passée en proverbe, en usage, en coutume, en force de loi, en force de chose jugée.
  11. (Quelquefois) S’introduire, se glisser, en parlant des choses.
    • Ce mot a passé dans notre langue, est passé de l’italien dans le français.
    • Une glose qui a passé dans le texte.
  12. Être supportable.
    • Ce vin n’est pas mauvais, il peut passer.
    • Le devoir de cet élève n’est pas très bon, mais il peut passer.
  13. Faire la transition d’un point ou d’une matière à l’autre.
    • Passons au second point.
    • Je passe à la seconde objection.
    • Passons à autre chose, à d’autres choses.
    • (Absolument) Passons ; ce dernier s’emploie surtout pour exprimer qu’on n’insiste point.
  14. (Jeux) Dans divers jeux de cartes ou de plateau, ne rien faire lorsque son tour vient.
    • —C’est à ton tour.
      —Je passe.
  15. Déborder la place où elles devraient être, en parlant des parties de vêtements.
    • Sa jupe passe sous son manteau.
  16. Changer de main, transmettre de l’un à l’autre, en parlant des choses.
    • Cette terre, cette charge passa dans telle maison par mariage. - La couronne de France passa de la première race à la seconde.
    • Sa place, son emploi doit passer à son fils.
    • Ces titres, ces manuscrits passèrent en d’autres mains, en des mains étrangères.
  17. (Familier) Être facile à manger, à digérer, sans conséquence néfaste apparente.
    • Cette viande passe facilement.
    • Son dîner ne passait pas.
  18. S’écouler, ne pas demeurer dans un état permanent.
    • Les jours, les années passent.
    • Le temps passe et la mort vient.
    • L’hiver est bientôt passé.
    • La beauté passe comme une fleur.
    • Cette couleur passe bien vite.
    • Ce vin n’a plus guère de force, il est presque passé.
  19. Finir, cesser.
    • Il est en colère, mais cela passera.
    • Cette mode passera, comme le café.
    • Les paniers des femmes ont depuis longtemps passé de mode, sont passés de mode.
    • Je vous en ferai passer l’envie.
    • Cela fait passer le rhume, la migraine.
  20. (Absolument) (Théâtre) Être joué.
    • Sa pièce passera cet hiver.
    • Tu sais quel film passe ce soir ?


passer transitif

  1. Traverser.
    • Pour entrer dans le royaume de Hilperik sans changer de direction, il devait passer la Seine un peu au-dessus de son confluent avec l’Aube, dans un lieu nommé alors les Douze Ponts, et aujourd’hui Pont-sur-Seine ; […]. (Augustin Thierry, Récits des temps mérovingiens, 2e récit : Suites du meurtre de Galeswinthe — Guerre civile — Mort de Sighebert (568-575), 1833 - éd. Union Générale d’Édition, 1965)
    • Depuis l’aube, les troupes passaient la Moselle. C'était, sur le tremblement des ponts de bois, l’avalanche interminable des régiments. (Paul et Victor Margueritte, Le Désastre, p.184, 86e éd., Plon-Nourrit & Cie)
    • Il poussa la jument au galop. Elle franchit l'angle de plaine, passa le fossé, et devant la lisière hésita, ne voyant aucune sente où s'introduire. (Robert Marteau, Des chevaux parmi les arbres, Champ Vallon, 1992, p.42)
    • Je passe quelques jours à Serbonnes, jusqu'au 15 août. Au retour j’apprends quelques détails rétrospectifs. (Michel Corday, L'envers de la guerre, vol.1 :1914-1916, Flammarion, 1932, p.143)
  2. Transporter d’un lieu à un autre.
    • Voulez-vous me passer dans votre bateau ? Le batelier a passé le passager ; il m’a passé à l’autre bord.
  3. Faire traverser.
    • Passez les bras dans les manches de votre manteau.
    • Passer un ruban, un lacet dans un œillet.
    • Il lui a passé son épée au travers du corps.
    • Passer son doigt dans une bague.
  4. Faire couler des substances liquides au travers d’un tamis, d’un filtre, etc.
    • Passer le café dans un filtre.
    • Passer du bouillon à travers une étamine.
  5. (Vieilli) Tamiser, en parlant de substances en poudre ou en grains.
    • Passer de la farine au tamis, dans un tamis, au bluteau.
  6. Passer un calcul, des pierres : (Médecine) Les excréter.
  7. Transmettre ; communiquer.
    • Passez-moi ce livre.
    • Passez cela à votre voisin.
    • (Familier) Il m’a passé son rhume.
  8. (Commerce) Transmettre la propriété d’un billet, une lettre de change, à l’ordre de quelqu’un, par un endossement.
  9. (Familier) Vendre, en parlant d’objets.
    • Il m’a passé cette étoffe à un prix modéré.
  10. Aller au-delà ; excéder ; dépasser.
    • En effet, si les armées des rois mérovingiens étaient d’ordinaire sans discipline, celle-là passait en turbulence farouche tout ce qu’on avait vu depuis l’époque des grandes invasions. (Augustin Thierry, Récits des temps mérovingiens, 2e récit : Suites du meurtre de Galeswinthe — Guerre civile — Mort de Sighebert (568-575), 1833 - éd. Union Générale d’Édition, 1965)
  11. Être au-dessus des forces du corps ou des facultés de l’esprit.
    • Cela passe mes forces.
    • Cela passe ma capacité, mon intelligence.
    • Cela passe la portée de l’esprit humain.
    • Cela passe toute imagination.
  12. Devancer.
    • Ce lévrier passe tous les autres à la course.
  13. Surmonter en mérite, valoir mieux, de quelque manière que ce soit.
    • Homère et Virgile ont passé de bien loin tous les autres poètes épiques.
    • Il passe tous ses rivaux.
  14. Faire mouvoir, faire glisser une chose sur une autre.
    • Il leur suffisait […] de passer la main sur le dos d’une vache pour que le lait tournât en urine. (Octave Mirbeau, Rabalan)
    • Passer l’éponge sur une table pour l’essuyer.
    • Passer la plume, un trait de plume sur quelques lignes d’un écrit, pour les rayer, pour les biffer.
  15. Exposer ; soumettre à l’action de.
    • Passer du papier au feu pour le faire sécher.
    • Passer un meuble à l’encaustique.
    • Passer les cheveux au henné.
  16. (En particulier) (Cuisine) Faire cuire plus ou moins rapidement.
    • Passez au beurre et laissez cuire dans son jus, et à très-petit feu, la rouelle lardée de gros lard ; servez-la ensuite dedans, après l’avoir dégraissée. ( M. Cardelli, Nouveau Manuel complet du cuisinier et de la cuisinière, édition Encyclopédie-Roret, 1842)
  17. (Figuré) Toucher, mentionner adroitement une chose dans le discours, sans l’approfondir, sans s’y arrêter.
    • Il a passé cela délicatement, adroitement, légèrement.
  18. Omettre quelque chose, ou ne pas en parler.
    • Vous avez passé deux mots dans votre copie. - Passer un fait sous silence. - Passez cela, on le sait.
  19. Accorder ; pardonner.
    • Il faut que vous me passiez encore cela. - On ne vous passera jamais cela. - Je vous passe cette sottise.
  20. (Figuré) Faire par-devant notaire, en parlant des actes notariés
    • Passer un contrat, une procuration, une transaction, un compromis, etc. - Cela fut fait et passé par-devant notaire.
  21. (Comptabilité) Enregistrer.
    • Passer une somme en compte. passer un article en dépense.
  22. (Spécialement) Transférer d’un registre ou d’un chapitre à un autre.
    • Passez ceci aux profits et pertes, par profits et pertes.
  23. Consumer, employer, en parlant du temps.
    • Passer le temps. - Passer une année, un mois, un jour, une heure. - Nous avons passé ce jour bien agréablement. - Il a passé l’été à la campagne.
  24. Transférer au téléphone ; mettre en relation.
    • Passez-moi un responsable, c’est inadmissible !
  25. Ne pas échouer (une année scolaire).
    • Martin a fait de gros efforts et a réussi à passer son secondaire IV.

se passer pronominal

  1. S’écouler, en parlant du Temps.
    • Les années se passent, le temps se passe insensiblement. - Voilà la belle saison qui se passe. - Ses journées se passent dans l’oisiveté.
  2. (Familier) Se terminer.
    • Mon mal de tête se passe.
Note[modifier | modifier le wikitexte]
  1. Avec l’auxiliaire avoir, désigne seulement l’action de se transporter d’un lieu à un autre.
  2. Avec l’auxiliaire être, désigne en outre le résultat de cette action et signifie que le passage est accompli.

Le verbe passer se conjugue avec l’auxiliaire être pour former les temps composés de la voix active quand il est employé intransitivement. Il se conjugue de façon normale, avec l’auxiliaire avoir, quand il est accompagné d’un complément d’objet.

Note[modifier | modifier le wikitexte]
Le verbe peut être utilisé à l’impératif passe, passons, passez, avec le sens de « Soit, je l’accorde, j’y consens », quand une personne a fait quelque chose de mal et qu’on lui pardonne pour cette fois-là.
Passe pour cette fois, mais n’y revenez plus. Passe pour cette fois, mais que cela n’arrive plus.

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Il est passé à l’état de squelette.
Le navire a passé au large des Açores.
Je veux bien, pour cette fois, passer là-dessus.
J’ai passé [ou Je suis passé] par là, je sais ce qui en est.
Cette affaire a passé par ses mains. - Tout lui passe par les mains. - Il lui en a bien passé par les mains.
Il souhaitait passionnément d’avoir cette maison de campagne, enfin il en a passé son envie.
Il faut y passer. - Tout le monde y passera.

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

Cette section comporte uniquement des phrases complètes.

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Passer intransitif :
Passer transitif :
Passer pronominal :

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Anagrammes[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

Anglais[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

passer /ˈpæs.ɚ/

  1. (Sport) Passeur.

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Latin[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Avec le suffixe -er, fait comme passus [1], de pando (« épandre, répandre ») ; le radical *pet de ce verbe est intimement lié à celui qui donne —pour le sens de « oiseau »— le grec ancien πτερόν, ptéron (« aile ») ou le latin acci-piter.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Cas Singulier Pluriel
Nominatif passer passerēs
Vocatif passer passerēs
Accusatif passerem passerēs
Génitif passeris passerum
Datif passerī passeribus
Ablatif passerĕ passeribus

passer /Prononciation ?/ masculin

  1. (Ornithologie) Moineau, passereau.
  2. (Ornithologie) Autruche.
    • Passer marinus. (Plaut. Pers. 2, 2, 17)
      Oiseau marin, parce qu’importé de loin par la mer.
  3. (Ornithologie) Canari.

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Hyperonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Dérivés dans d’autres langues[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

  • Félix Gaffiot, Dictionnaire latin français, Hachette, 1934 (passer)
  • [1] Charlton T. Lewis & Charles Short, A Latin Dictionary, Clarendon Press, Oxford, 1879 (passer)

Néerlandais[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

passer /Prononciation ?/

  1. Compas.

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Pays-Bas : écouter « passer »