introduire

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(xiie siècle) En ancien français entreduire, il dérive du latin introducere (« conduire dans ») composé de intra (« dans ») et ducere (« mener »).

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

introduire /ɛ̃.tʁɔ.dɥiʁ/ transitif 3e groupe (conjugaison)

  1. Faire entrer une chose dans une autre.
    • Si donc, dans ces conditions, on veut mécher le tonneau, celui-ci ne contenant plus assez d’oxygène dans l'air qu'il renferme, ne pourra entretenir la combustion du soufre, et la mèche s’éteindra dès qu'elle sera introduite. (Claude Ladrey, L'art de faire le vin, 1863, p.217)
    • Il plia la feuille, l’introduisit dans une enveloppe sur laquelle il gribouilla le nom et l'adresse de son ami. (Valère Staraselski, Dans la folie d'une colère très juste, L'Harmattan, 1996, p.81)
    • L’air qui s’introduit dans les poumons.
  2. Faire entrer, conduire quelqu’un dans un lieu. (Par extension) Pénétrer.
    • Je descends sur le quai, et me voici rôdant autour du fourgon. Ce serait courir trop de risques que de chercher à m’y introduire. (Jules Verne, Claudius Bombarnac, Hetzel, 1892, chap.8)
    • Un sacristain s’introduisit par une petite porte ouverte dans l’autre aile du transept, alluma les cierges du maître-autel […]. (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
    • Un jour pourtant, il revint tout heureux. Il avait trouvé une entremetteuse qui l’introduirait auprès de sa bien-aimée. Il se déguiserait en femme, et pénétrerait ainsi dans le harem. (Out-el-Kouloub, Nazira, dans Trois contes de l’Amour et de la Mort, 1940)
    • Il poussa la jument au galop. Elle franchit l'angle de plaine, passa le fossé, et devant la lisière hésita, ne voyant aucune sente où s'introduire. Il la mit dans le chemin creusé d'ornières sous les cornouillers en voûte. (Robert Marteau, Des chevaux parmi les arbres, Champ Vallon, 1992, p.42)
  3. (Économie) Importer.
    • Des objets d’art ont été introduits en fraude sur le territoire.
  4. (En particulier) Intégrer dans un lieu, dans une société, faire admettre auprès de quelqu’un.
    • Il vous a introduit chez un tel.
    • Qui a introduit cet homme dans notre société?
    • Il s’est adressé à moi pour l’introduire auprès de vous.
    • Cet homme s’introduit partout, s’introduit dans toutes les sociétés.
  5. (Par analogie) (Écologie) Implanter une espèce dans un biotope, dans une région, où elle n’était pas encore présente.
    • L’autécologie des mélèzes est assez mal connue, tout du moins dans les zones où ils ont été et sont introduits comme essence de reboisement. (Philippe Riou-Nivert, Le mélèze, 2001, p.52)
  6. Faire paraitre, faire figurer un personnage dans un dialogue, dans une pièce de théâtre, etc.
    • Il a introduit dans sa pièce un nouveau personnage.
    • Les interlocuteurs que l’on introduit dans un roman.
  7. (Figuré) Établir ; faire adopter ; donner cours.
    • L'usage des moulins pour la transformation du blé en farine paraît avoir été introduit en Europe par les Romains après la conquête de l'Asie ; auparavant on se servait probablement de pilons et de mortiers, ou même simplement de pierres. (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l'industrie dans le département des Ardennes, Charleville : E. Jolly, 1869, p.107)
    • À Marseille, les juifs eurent droit de cité jusqu’au XVIe siècle, et il ne semble pas que la ville ait eu à le regretter, car c’est un des leurs, Crescas Davin, qui introduisit chez elle, en 1371, la fabrication du savon. (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]