auxiliaire

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin auxiliarius (« venant à l’aide »), lui-même issu de auxilium (« aide »).

Adjectif[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
auxiliaire auxiliaires
/ɔk.si.ljɛʁ/
ou /ok.si.ljɛʁ/

auxiliaire /ɔk.si.ljɛʁ/ ou /ok.si.ljɛʁ/ masculin et féminin identiques

  1. Qui aide, dont on tire du secours.
    • Les organes auxiliaires de la respiration.
  2. (Militaire) (Vieilli) Qualifiait un soldat du contingent qui est utilisé dans un des services autres que le service armé, par suite de sa faiblesse de constitution.
    • Soldat auxiliaire.
  3. (Figuré) Peu important, secondaire.

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

On dit de même Troupes auxiliaires, services auxiliaires, Corps auxiliaire, hôpital auxiliaire.

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
auxiliaire auxiliaires
/ɔk.si.ljɛʁ/
ou /ok.si.ljɛʁ/

auxiliaire /ɔk.si.ljɛʁ/ ou /ok.si.ljɛʁ/ masculin et féminin identiques

  1. Celui qui aide, qui assiste, assistant, aide, adjoint.
    • Un corps d’auxiliaires.
    • Ce général fut trahi par ses auxiliaires.
    • Il a été pris comme auxiliaire au Ministère des finances.
    • Ce parti n’avait pour auxiliaires que la fourbe et la violence. Un puissant auxiliaire.
    • (Figuré) La philosophie, d’abord servante, puis auxiliaire de la foi, devint ainsi sa rivale. (Jules Simon, Introduction de : « Œuvres de Descartes », édition Charpentier à Paris, 1845)
  2. Ensemble de ces services auxiliaires.
    • Il a été versé dans l’auxiliaire.
  3. Accessoire supplémentaire, autre que ceux qui sont naturellement prévus.
    • Branchez la deuxième platine sur la prise auxiliaires.
  4. (Grammaire) Verbe qui, ayant perdu son sens propre, s’adjoint à une certaine forme d’un autre verbe, par exemple à un participe passé, pour montrer un trait grammatical comme le temps, la voix, l’aspect, etc. En français, avoir et être sont auxiliaires de temps.
    • En espéranto, esti est le seul auxiliaire.
    • En latin vulgaire, habere est devenu auxiliaire ; mais, en latin classique, seul esse jouait ce rôle.

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]