avoir

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(ixe siècle) Du latin habere (« tenir, occuper », puis « habiter ») qui a pris le sens de « posséder » en bas latin. Il est apparenté à habit, habiter, habitude.

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

avoir /a.vwaʁ/ transitif direct 3e groupe (conjugaison)

  1. Être en relation possessive, soit concrète ou abstraite, soit permanente ou occasionnelle, dont le possesseur est le sujet et le possédé est le COD.
    • Pierre a deux filles. Cadet Rouselle a trois maisons.
    • La Mongolie n’a que deux voisins : la Russie et la Chine.
    • L’antilope a plusieurs prédateurs. J’ai un beau chapeau.
    • J’ai un très bon emploi. #* Nous avons un logement très agréable.
    • Hélas ! Il mourra donc ! Il n'a pour sa défense
      Que les pleurs de sa mère et que son innocence.
      (Racine, Andromaque, 1667)
    • Je n’ai plus beaucoup d’argent.
    1. (Le sujet est un être animé, l’objet est inanimé)
      • Il avait ce jour-là un costume bleu. (porter)
      • Vous avez de la boue sur vos habits.
      • Ce bébé a de très beaux yeux.
      • J’ai un bras cassé.
    2. (Le sujet est un être animé, l’objet est une qualité, caractéristique physique ou matérielle)
      • Avoir affaire à quelqu’un ou avec quelqu’un.
      • Avoir l’âge de raison, avoir vingt ans.
      • Avoir de l’agilité.
      • Avoir quelque chose en aversion, sur le cœur.
      • Avoir peur, avoir la crainte de quelque chose.
      • Avoir des douleurs, avoir de la fièvre, la grippe, une angine, le sida, la tuberculose…
      • Avoir de la force, être fort.
      • Avoir soin de faire quelque chose.
      • Avoir froid, chaud, avoir faim, soif…
      • J’ai mal à la tête.
      • Cet oiseau a un très beau chant.
    3. (Le sujet est un être animé, l’objet est une caractéristique morale)
      • Avoir de l’ascendant, de l’autorité sur quelqu’un.
      • Avoir la confiance de quelqu’un.
      • Tu peux avoir confiance en lui, je le connais.
      • Avoir l’estime de quelqu’un, avoir de l’estime pour quelqu’un.
      • Avoir des qualités, avoir des vertus, des vices…
      • J’ai eu beaucoup de peine en apprenant son décès.
    4. (Le sujet est un être animé, l’objet est une caractéristique abstraite)
      • Avoir [la] foi (en quelque chose ou en quelqu’un)
      • Avoir honte (de quelque chose)
      • Avoir pitié (de quelqu’un)
      • Avoir raison, avoir tort.
      • Avoir des sentiments (pour quelqu’un)
      • Avoir du temps devant soi, avoir le temps…
      • Cet enfant a peur du loup.
      • Vous n’avez pas le droit de faire ça.
    5. (L’objet n’a aucune valeur spécifique)
      • Avoir de la pluie, du beau temps…
      • Nous allons sûrement avoir beau temps cet après-midi.
    6. (Le sujet est un être animé, l’objet est un être animé)
      • Avoir un père, une mère, une femme, des enfants, une nombreuse parenté…
      • Avoir un médecin, un notaire, un avocat…
      • Avoir un maître, des domestiques, un chef…
      • Avoir des élèves, des auditeurs…
      • Avoir des poux, des puces…
      • Avoir des convives, des hôtes…
      • Avoir des amis, des ennemis…
      • Avoir des correspondants, des associés, des complices…
      • Avoir des gens à sa suite.
      • Avoir quelqu’un chez soi.
      • Avoir une personne à dîner, à déjeuner…
    7. (Le sujet est un être inanimé, l’objet est un être inanimé matériel ou abstrait)
      • Cette ville a de beaux édifices, des rues larges, de vastes promenades.
      • Votre château a un parc magnifique.
      • Ma maison a cinq étages, a une belle vue.
      • Cette table a deux tiroirs.
      • Cette plante a de très belles fleurs.
      • Cette planche a six pieds de long.
      • Ce fruit a une forme allongée, une belle couleur.
      • L’architecture de cet édifice a un caractère imposant.
      • Cette poésie a de la douceur et de la grâce.
      • Ce rêve a quelque chose d’effrayant.
      • Cette pièce a beaucoup de succès.
      • Un tel accident peut avoir des suites.
      • Les plaisirs ont leurs dangers.
    8. (Le sujet est un être inanimé, l’objet est un être animé)
      • Cette maison a vingt locataires.
      • Cette ville a dix mille habitants.
      • Cet ouvrage a pour auteur un écrivain distingué.
      • Cette doctrine a de nombreux partisans.
    9. (Avoir + article défini + nom + adjectif) Son … est …, comme caractère personnel.
      • Il a l’œil bleu.
      • Il a les cheveux blonds.
    10. (Avoir pour + nom + de + infinitif) C’est son … de faire cela.
  2. (Utilisé intransitivement, sans objet) Se passer, arriver.
    • Qu’est-ce que tu as ? Tu te sens mal ?
  3. Se procurer, obtenir quelque chose.
    • Il a eu tout ce qu’il demandait.
    • J’ai eu ce cheval à très bon marché.
    • Puis-je avoir la parole ?
  4. (Familier) Tromper, berner, leurrer quelqu’un.
    • J’ai l’impression que je me suis fait avoir.
    • Je t’ai eu.
  5. (Auxiliaire) Auxiliaire servant à former les temps composés, signifiant le passé, la complétion ou l’expérience. Note : Certains verbes demandent être comme auxiliaire. En français moderne, le passé composé est beaucoup plus courant que le passé simple.
    • J’ai bien mangé.
    • Nous avons bien ri à lire toutes ces finesses, mais c’est beau l’instruction, quand même.
Note[modifier | modifier le wikitexte]
Une faute courante consiste à faire suivre le verbe avoir d’un infinitif au lieu d’un participe passé, par exemple, avoir gagner au lieu de avoir gagné. Cette faute peut venir d’une ressemblance avec le cas où le verbe précédent n’est pas un auxiliaire, par exemple, faire gagner. Le problème se pose pour les verbes du premier groupe car le son er est semblable au son é. On ne rencontrera pas la faute pour les verbes des autres groupes, car il est évident qu’on écrira, par exemple, avoir perdu.

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions à trier[modifier | modifier le wikitexte]

→ voir Modèle:avoir/TableauTraductions

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
avoir avoirs
/a.vwaʁ/

avoir /a.vwaʁ/ masculin

  1. (Philosophie) Ce que possède un individu.
    • Pour les hommes de Chronos, l’avoir d’un passé ne saurait être analogue à l’avoir des choses ; bien que mort et irretrouvable, ou plutôt parce que mort et irretrouvable, notre passé nous possède plus que nous ne le possédons. (Micheline Sauvage, Le cas Don Juan, 1953, p.102)
  2. Ensemble des biens et richesses appartenant à un individu ou à une personne morale, possession.
    • M. Donnet, son père, a été maire de Caen pendant toute la durée du gouvernement de Juillet. Pourchassé sous le second Empire il perdra tout son avoir. (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942, p.13)
    • Le 26 juillet : Nasser nationalise le Canal de Suez et décide de geler tous les avoirs de la Compagnie universelle du canal de Suez. (Wikipédia, année 1955)
    • Par la nature de leurs richesses : ces bourgeois fortunés sont des « terriers » comme on dit à Lyon ; il ont investi une grande part de leur avoir dans des fonds. (Georges Duby & Robert Mandrou, Histoire de la civilisation française, t.1, Armand Colin, 1958; éd. de 1968, p.143)
  3. (En particulier) (Comptabilité) Somme d’argent qu’un établissement commercial (banque, entreprise, etc.) doit à son client, solde créditeur.
    • Vous avez un avoir de cent euros.

Antonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Somme d’argent due

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions à trier[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

Ancien français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin habere (« tenir, occuper », puis « habiter », puis « posséder »).

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

avoir /Prononciation ?/ transitif 3e groupe (conjugaison)

  1. Exprime une constatation d’existence.
    • Illoc avoit un noble pugnaor. (Roncevaux, versions de la Chanson de Roland)
    • I a, « il y a » : N’i ad castel qui devant lui remaigne. (ibid.)
  2. Attribue une qualité à un terme.
    • Bel avret corps, bellezour anima. (Cantilène de sainte Eulalie)
  3. Exprime la possession d’une qualité ou d’un objet dans son aspect duratif.
  4. Exprime la même notion dans son aspect terminatif.
    • Averum nous la victoire du champ. (Roncevaux)
  5. Sert à former les temps composés.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

avoir /Prononciation ?/ masculin

  1. Avoir (possession).

Variantes orthographiques[modifier | modifier le wikitexte]

Moyen français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

avoir /Prononciation ?/

  1. Avoir (posséder).
  2. (Auxiliaire) Avoir (sert à former les temps composés).