rapporter

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(Milieu du XIIe siècle). De re- et apporter, dans le sens de (« apporter de nouveau », « rattacher une chose a une autre », « par une relation logique »).

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

rapporter /ʁa.pɔʁ.te/ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Apporter une chose, la remettre au lieu où elle était.
    • On a rapporté votre parapluie qui avait été emporté par mégarde.
    • Je vous prie de me rapporter le livre que je vous ai prêté.
    • Il m’a rapporté tout ce qu’il m’avait pris, tout ce que je lui avais donné.
  2. Apporter à son retour des choses d’un endroit donné, sans qu’on les y ait cependant portées. — Note : Le préfixe, alors, n’a plus qu'un sens augmentatif.
    • À Mogador, nouvelle relâche, mais la barque envoyée à terre pour rapporter de l’eau fraîche faillit être capturée par les Arabes. (H.G. Wells, La Guerre dans les Airs, 1908 - Traduit par Henry-D. Davray & B. Kozakiewicz, page 419, Mercure de France, 1921)
    • Il a été en Chine et en a rapporté beaucoup de curiosités.
    • Il a rapporté de ses voyages de curieuses impressions
    • (Familier) Il n’en a rapporté que des coups.
    • (Figuré) Il a rapporté beaucoup de gloire de cette action, de cette affaire : il y a acquis beaucoup de gloire.
    • Il n’en a rapporté que de la honte : il n’en a retiré que de la honte.
  3. Apporter dans un lieu où elles n’étaient pas et à quelqu’un à qui elles n’appartenaient pas auparavant, des choses qu’on a enlevées.
    • Les soldats, suivant l’ordre du général, rapportèrent à leurs capitaines tout le butin qu’ils avaient fait.
  4. (Par extension) (Plus rare) Apporter en contrepartie.
    • Nous avons dit que l’impôt sera odieux, quel qu’en soit le montant, tant qu’il prendra dans la bourse du contribuable, pour ne rien y rapporter. (François-Vincent Raspail, Organisation ruineuse ou féconde de la dépense, dans Le Réformateur, 5 fév. 1835)
  5. (Chasse) Ramener au chasseur le gibier tué, en parlant du chien. — Note : En ce sens il s’emploie presque toujours absolument.
    • Un chien qui rapporte bien, qui est dressé à rapporter.
  6. (Par extension) Apporter ce qu’on lui jette, comme un gant, un morceau de bois, une balle, etc., en parlant du chien dressé à cet effet.
  7. Joindre, ajouter quelque chose à ce qui ne paraît pas complet.
    • Il a fallu rapporter une bordure à cette tapisserie.
    • On a rapporté une bande au bas de ce vêtement qui était devenu trop court.
    • Une pièce rapportée.
    • Ouvrage de pièces rapportées : ouvrage de pièces de rapport.
  8. (Agriculture) (Jardinage) Prendre dans un lieu, afin de les porter dans un autre, en parlant de terre.
    • Il faut rapporter de bonne terre au pied de ces arbres, pour les entretenir.
    • Rapporter des terres pour élever une terrasse.
    • Des terres rapportées.
  9. (Succession & partage) Remettre à la masse de la succession ce qu’on a reçu d’avance, ou en tenir compte sur la part qu’on doit avoir.
    • Un fils qui a été avantagé par son père doit rapporter.
    • Rapporter à la masse.
  10. (Par extension) Accomplir la même procédure, en parlant des biens qui appartiennent en commun à une société commerciale, ou à d’autres gens intéressés dans quelque affaire lucrative.
  11. (Législation) (Administration) Révoquer, abroger, annuler.
    • Retirer (un texte législatif ou réglementaire) de l'ordre du jour d'une assemblée.
    • Revenir sur (sa décision), en créant une situation analogue à une situation antérieure, sans pour autant provoquer une abrogation ou une annulation de principe.
    • Cet arrêté a été rapporté.
    • On a rapporté cette mesure.
  12. (Figuré) Faire le récit de ce qu’on a vu, ou entendu, ou appris.
    • Sous le titre allusif « le poids de l'administration », il taillait un costume sur mesure à Si Omar et pour ce faire rapportait des propos qu'il imputait à Meyer. (Anne Leduc, Le chant du lendemain: Alger, 1962-1969, Bouchène, 2004, p.63)
    • Tite-Live rapporte que… ; Ce témoin rapporte et dépose que… ; Vous ne rapportez point la chose au vrai.
    • Rapporter un fait comme il s’est passé.
  13. (Absolument) (Familier) Dénoncer, raconter les fautes des autres.
    • Je n’aime pas les enfants qui rapportent.
  14. (En particulier) Redire par légèreté ou par malice ce qu’on a entendu dire.
    • On n’oserait rien dire devant lui, il rapporte tout.
    • Il ne faut dire devant lui que ce qu’on veut bien qui soit rapporté.
  15. (Pareillement) Rendre compte de ce qu’on a entendu dire contre quelqu’un.
    • Je suis trop votre ami pour ne pas vous rapporter ce que j’entends dire de vous.
    • On m’a rapporté que vous aviez dit beaucoup de mal de moi.
  16. Ramener, diriger vers une fin, vers un but.
    • Un véritable chrétien doit rapporter toutes ses actions à Dieu, à la gloire de Dieu.
    • Il rapporte tout à soi, à son profit, à son utilité particulière.
  17. Attribuer ; faire remonter.
    • Le tannin, qui vient de la rafle, des pépins et des pellicules donne de l’âpreté ; c'est à ce principe qu'il faut rapporter la plus ou moins longue conservation du vin. (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l'industrie dans le département des Ardennes, Charleville : E. Jolly, 1869, p.136)
    • (Vieux) On rapporte à telle époque la prise de cette ville.
    • Rapporter l’effet à la cause, Attribuer un certain effet à une certaine cause.
  18. Produire, soit en fruits, soit en argent, donner un certain revenu.
    • Les différentes dévaluations, dont la dernière en vigueur datait du 8 juin 1306, étaient loin de lui avoir rapporté ce qu’il en avait espéré. (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • Des arbres qui rapportent de beaux fruits.
    • Une terre qui rapporte beaucoup.
    • Son argent lui rapporte six pour cent.
    • Cet emploi ne rapporte ni profit ni honneur.
    • (Figuré) Cette mauvaise action ne lui rapportera rien : il n’en tirera aucun profit, aucun avantage.
  19. (Droit) Exposer l’état d’un procès par écrit.
    • Rapporter un procès, une affaire.
    • Ce juge, ce conseiller a fort bien rapporté le fait et les moyens des parties.
  20. Il s’emploie quelquefois absolument.
    • Ce juge rapporte bien.
    • Il rapporte nettement.
  21. Faire l’exposé d’une affaire au nom d’une commission, d’un comité, et en même temps énoncer l’avis du comité, de la commission.
  22. (Arpenteur) Tracer sur le papier des mesures, des angles, après les avoir notés sur le terrain.

se rapporter pronominal 1er groupe (conjugaison)

  1. Avoir de la conformité, de la convenance, de la ressemblance.
    • Tout ce que nous voyons de sa conduite se rapporte à ce qu’on nous en avait dit.
  2. Avoir rapport, relation.
    • Cet article de ma lettre se rapporte à ce que je vous ai écrit précédemment.
    • (Grammaire) Ce pronom relatif se rapporte à tel nom.
  3. Se rapporter à quelqu’un de quelque chose et, absolument, s’en rapporter à quelqu’un, s’en remettre à sa décision sur quelque chose.
    • Ils sont d’accord sur l’achat et sur la vente, mais ils se sont rapportés du prix à un tel.
    • à qui voulez-vous que nous nous en rapportions ?
    • Je m’en rapporte à vous-même.
    • Ils sont demeurés d’accord de s’en rapporter à la décision d’un tel.
  4. S’en rapporter à quelqu’un, à quelque chose : avoir confiance en quelqu’un, ajouter foi à quelque chose.
    • J’ai résolu, en venant ici, de vous traiter avec douceur ; et vous voyez que je le fais, puisque avant de vous condamner, je veux m’en rapporter à vous, et vous donner sujet de vous défendre et de vous expliquer catégoriquement. (Alfred de Musset, Le Chandelier, 1835, acte I, scène 1)
    • Il ne faut point s’en rapporter à ce qu’on dit de lui.
    • S’il faut s’en rapporter aux anciennes traditions.
    • Je ne m’en rapporte qu’à ce que j’ai vu et entendu moi-même.

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

Suédois[modifier | modifier le wikitexte]

Forme de nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

rapporter /Prononciation ?/

  1. Forme dérivée de rapport.