terre

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : Terre, Tèrre, terré

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin terra.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
terre terres
/tɛʁ/
La Terre de Giuseppe Arcimboldo. (2)

terre /tɛʁ/ féminin

  1. Sol sur lequel nous marchons, sur lequel les maisons sont construites, qui produit et nourrit les végétaux.
    • Derrière, auprès des étables à porcs, entourée d’une portée grouillante, une truie noire fouillait la terre. (H.G. Wells, La Guerre dans les Airs, 1908 - Traduit par Henry-D. Davray & B. Kozakiewicz, page 382, Mercure de France, 1921)
    • Il lui a fallu remuer bien de la terre pour faire ce jardin.
  2. Sol où l’on inhume les morts.
    • Il y a huit jours que le pauvre homme est en terre, qu’on l’a mis, qu’on l’a porté en terre.
    • Bénir la terre d’un cimetière.
  3. Sol considéré par rapport à la culture, des diverses natures, des divers aspects qu’il peut avoir.
    • On apportait dans sa cour des cadavres d’animaux, dont il fumait ses terres. (Gustave Flaubert, Bouvard et Péchuchet)
    • Les terres en général sont froides et compactes ; les eaux pluviales s'y infiltrent lentement et les rendent fort humides pendant l'hiver et le printemps ; on les désigne, dans le pays, sous le nom de gruette et de bournais. (Beauvais de Saint-Paul, Essai historique et statistique sur le canton et la ville de Mondoubleau, 1837, p.20)
    • Mais la terre jaunâtre et glaiseuse du Perche, désignée dans le pays sous le nom de gruette ou de bournais, exige périodiquement des marnages, en raison de son acidité. (Jean Vassort, Une Société provinciale face à son devenir: le Vendômois aux XVIIIe et XIXe siècles, 1995, p.29)
    • Terres fortes, légères. — Terre arable.— Terres labourables.
    • Terres à blé, à froment. — Terre en friche, en jachère. — Terre cultivée.
  4. (Spécialement) Argile dont les potiers se servent pour faire leurs ouvrages, et qu’on emploie aussi à quelques autres usages.
    • De la poterie de terre.
    • Un vase de terre. — Un plat de terre. — Une écuelle de terre. — Pipe en terre.
  5. Ce qui compose le sol considéré comme une matière ou substance particulière,
    • Une poignée de terre. — Une motte de terre. — Avoir les mains pleines de terre.
    • Terre glaise. — Terre siliceuse. — Terre de Sienne. — Terre d’ombre.
  6. Domaine ; fonds rural.
    • Terre seigneuriale. — Terre noble. — Terre en franc alleu. — Terre mouvante du roi.
    • Cette terre relevait de telle seigneurie. — Ériger une terre en marquisat, en duché.
    • Engager, hypothéquer une terre. — Faire valoir une terre. — Donner, prendre une terre à ferme.
  7. (Marine) Partie solide de la surface du globe, par opposition à la mer.
    • La terre, d'après l'estime, ne devait pas être éloignée; elle restait complètement cachée par une brume basse et humide. (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Le lendemain, au petit jour, je n’aperçois plus la terre et mes observations me montrent que j’ai été déporté à trente milles au Sud-Est. (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • A chaque tempête, les dunes progressent vers l'intérieur des terres. […]. Des villages entiers sont engloutis : habitations, église, tout disparaît sous le sable. (Jean-Henri Fabre, La Plante ; leçons à mon fils sur la botanique, Paris, Delagrave, 1905, 8e éd., p.111)
  8. Étendue d’un pays.
    • La terre de France.
    • Nous sommes en terre étrangère. — Être en terre ennemie.
  9. (En particulier) (Au pluriel) Profondeurs d'un continent, d'une région.
    • Quand on veut changer d'air, on peut se diriger vers Lahej, dans les terres ou vers Djibouti. (Paul Nizan, Aden Arabie, chap. XI, Rieder, 1932 ; Maspéro, 1960, p.114)
  10. (Au pluriel) Grandes étendues de pays ; parties importantes de la surface du globe.
    • Terres inhabitées.
    • Les terres boréales, arctiques. — Les terres australes.
  11. (Astronomie) Une planète habitable au sens général, hormis la nôtre,qui s’écrit alors la Terre.
    • On peut penser qu’il existe d’autres terres autour des étoiles proches.
    • J’abordai une de ces petites terres qui voltigent à l’entour du soleil. (Savinien de Cyrano de Bergerac, Voyage dans la Lune & Histoire comique des états et empires du Soleil)
  12. (Au singulier) Tout le globe terrestre, ensemble de la planète que nous habitons.
    • Et enfin, vous voudriez que Dieu fît courir le soleil, qui est quatre cent et trente-quatre fois plus grand que la terre, rien que pour pommer nos choux ? (Umberto Eco, L'île du jour d'avant, Grasset & Fasquelle, 1996)
    • Les deux pôles de la terre. — Le diamètre de la terre. — L’axe de la terre.
  13. (Par métonymie) (Religion) Le monde dans lequel nous vivons, par opposition au ciel.
    • Que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. (Notre-Père, Prière chrétienne)
  14. (Figuré) L'ensemble de l'humanité.
    • […] ; et, soyez tranquille, si une fois je me fais huguenot, je serai plus huguenot que Luther, que Calvin, que Mélanchthon et que tous les réformistes de la terre. (Alexandre Dumas , La Reine Margot, C. Lévy, 1886)
    • Alexandre voulait soumettre toute la terre.
  15. Grand nombre de personnes, par rapport au lieu et aux circonstances où l’on se trouve.
    • Vous deviendrez l’horreur de toute la terre, si vous ne changez de conduite.
  16. (Religion) Les biens et des plaisirs de la vie présente.
    • Vous êtes trop attaché à la terre.
    • Les vrais chrétiens méprisent les biens de la terre.
  17. Un des quatre éléments.
    • La terre, l’eau, l’air et le feu.
  18. (Par ellipse) (Électricité) Prise de terre.

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions à trier[modifier | modifier le wikitexte]

Forme de verbe[modifier | modifier le wikitexte]

Conjugaison du verbe terrer
Indicatif Présent je terre
il/elle/on terre
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je terre
qu’il/elle/on terre
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
terre

terre /tɛʁ/

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de terrer.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de terrer.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de terrer.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de terrer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de terrer.

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Homophones[modifier | modifier le wikitexte]

Anagrammes[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]