enterrer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin in terra (« en terre »).

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

enterrer /ɑ̃.te.ʁe/ ou /ɑ̃.tɛ.ʁe/ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Enfouir, mettre dans la terre.
    • Ce soubassement est intact, […], les parties inférieures du monument sont restées enterrées pendant des siècles et ont été ainsi préservées des mutilations. (Eugène Viollet-le-Duc, La Cité de Carcassonne, 1888)
    • Le déchaumage est donc une façon culturale légère, destinée, en remuant la couche superficielle du sol, à enterrer les mauvaises graines, pour qu'elles germent au plus vite. (Les mauvaises herbes et leur destruction, dans Almanach de l'Agriculteur français - 1932, p. 86, éditions La Terre nationale)
    • Enterrer de l’argent dans une cave.
  2. (Figuré) Tenir caché.
    • Enterrer son secret. - Enterrer ses talents. - L’avare enterre ses trésors au lieu d’en jouir.
  3. (Figuré) (Familier) Dépenser beaucoup d’argent en remuements de terre.
    • Enterrer beaucoup d’argent en quelque endroit. - Son jardin lui a coûté trop d’argent, il y a enterré une fortune.
  4. (Figuré) (Familier) (Langage politique ou administratif) S’arranger de manière qu’une proposition, un projet n’aboutissent pas.
  5. (En particulier) Inhumer, mettre un corps en terre.
    • Je suis d’une famille où l’on se fait enterrer les pieds tournés du côté de la France, afin de protester, même après la mort, contre la conquête de notre pays par Louis XIV, et contre l’anéantissement de nos libertés nationales. (Julie de Querangal, Philippe de Morvelle, Revue des Deux Mondes, T.2,4, 1833)
    • Les farouches Vendéens, excités par la voix de leurs prêtres, par les discours des ministres du Dieu de miséricorde, égorgeaient, brûlaient vifs, enterraient vivants les républicains qui tombaient entre leurs mains. (Alfred Barbou, Les trois Républiques françaises, 1879)
    • On comprend bien des choses si l'on sait que chacun de ces hommes devait être enterré selon les rites de sa bande, avec tout ce qui peut avoir de prières : catholiques, juives, puritaines, presbytériennes, méthodistes, parsies, jaines, musulmanes. (Paul Nizan, Aden Arabie, chap. VIII., Rieder, 1932 ; Maspéro, 1960)
  6. (Figuré) (Familier) Vivre plus longtemps que quelqu’un.
    • C’est un homme plein de vigueur, et qui nous enterrera tous. - Le malade enterra son médecin.
  7. (Figuré) (Familier) Faire les dernières réjouissances de quelque chose qui se termine.
    • Enterrer le carnaval. - Enterrer la vie de garçon.

s’enterrer pronominal 1er groupe (conjugaison)

  1. (Équitation) Porter la tête très basse, en parlant d’un cheval
  2. Quitter le monde pour vivre dans un endroit reculé.
    • S’enterrer dans la province, dans son château.

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Expressions[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Traductions à trier[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]