survivre

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(1080) Du latin supervivere ou composé de sur- et vivre.

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

survivre /syʁ.vivʁ/ transitif indirect 3e groupe (conjugaison)

  1. Ne pas mourir lors d’un évènement qui aurait pu être mortel.
    • J’ai survécu à un accident de voiture.
    • Deux soldats seulement ont survécu à l’attaque de leur campement.
  2. Demeurer en vie après une autre personne.
    • C’est l’ordre de la nature que les enfants survivent à leurs parents. - Il survécut à ses enfants. - Quelle tristesse de survivre à ceux qu’on a le plus aimés !
  3. (Par extension) (Figuré) Vivre encore après la perte de ce qui était important dans sa vie.
    • Survivre à son honneur, à sa réputation, à sa fortune, à ses espérances.
    • Survivre à la ruine de sa patrie, etc.
    • Survivre à soi-même, se survivre : Perdre avant la mort l’usage des facultés naturelles, comme la mémoire, l’ouïe, la vue, la raison ; se dit particulièrement de ceux qui tombent en enfance.

survivre intransitif

  1. (Figuré) Perdurer.
    • À Panama tout est pittoresque et imprévu et les traditions espagnoles ont survécu malgré le contact américain. (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil ; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Les généraux renégats sont les représentants d’une classe qui, pour survivre en tant que telle, a renoncé à la nation chilienne et est sciemment devenue l’alliée de l’impérialisme nord-américain. (Armando Uribe, Le Livre noir de l’intervention américaine au Chili, traduction de Karine Berriot & Françoise Campo, Seuil, 1974)

se survivre pronominal

  1. Laisser après soi quelque chose ou quelqu’un qui perpétue le souvenir du nom qu’on portait, des qualités, des talents qu’on possédait.
    • Se survivre dans ses enfants, dans ses ouvrages.

survivre transitif direct

  1. (Archaïsme) Demeurer en vie après quelqu’un [1]. (Emploi transitif valide jusqu’au XVIIe siècle)

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]