réjouissance

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

→ voir réjouir et -ance

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
réjouissance réjouissances
/ʁe.ʒwi.sɑ̃s/

réjouissance /ʁe.ʒwi.sɑ̃s/ fémininNote : Surtout au pluriel.

  1. Démonstration de joie.
    • On fit des réjouissances publiques, et il y eut en Flandre une fête comme on n’en avait point vu depuis que le monde est monde. (Charles Deulin, Le Poirier de Misère)
    • Certaines communes, écrivait le préfet, à l'occasion des fêtes patronales, ou de manifestations agricoles, ont, à leur programme de réjouissances, des concours de buveurs de cidre ou autres boissons. (Ludovic Naudeau, La France se regarde. Le problème de la natalité -1931)
    • […], la comtesse fit incarcérer le meurtrier et, après jugement, celui-ci fut pendu. L'exécution eut lieu le jour de Pourim. Quand le roi, informé de l'événement, sut qu'un de ses sujets avait été hissé à la potence le jour où les juifs célébraient, par des réjouissances, le souvenir de la pendaison d'Aman, il entra en fureur. (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
  2. (Boucherie) Certaine portion de basse viande, ou plus souvent d’os, qu’on oblige l’acheteur de prendre avec la bonne viande et au même prix.

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]