prix

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(Siècle à préciser) Du latin pretium.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier et pluriel
prix
/pʁi/

prix /pʁi/ masculin, singulier et pluriel identiques

  1. Estimation d’une chose, ce qu’elle se vend, ce qu’on l’achète, ce qu’on la paie.
    • Le sucre était connu des anciens qui ne l'employaient qu'en très-petite quantité et comme médicament ; il y a 200 ans à peine, il se vendait seulement chez les pharmaciens, à un prix très-élevé. (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l'industrie dans le département des Ardennes, Charleville : E. Jolly, 1869, p.119)
    • Nul n'oserait contester que, depuis 1918, les spéculations sur les denrées alimentaires ont été générales et sans frein. Le public se doute bien un peu qu'on l’affame et que les hauts prix maintenus malgré toutes les tentatives sont factices. Mais qui accuser ? (Albert Noret, Les Féodaux du Blé, E. Figuière, 1930, p.110)
    • […], depuis la Seconde Guerre mondiale, les nations d'Europe occidentale ont laissé dépérir leur industrie charbonnière, tant il était facile de se procurer, en abondance et à bas prix, le pétrole du Proche et du Moyen-Orient. (P.J. Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, traduction de Odette Guitard, 1992, p.178)
    • Il existe aujourd'hui des masques de soudeur automatiques pour un prix d'environ 100 € qui s’opacifient instantanément lorsque l’arc électrique se produit ; […]. (Henri Charlent & Patrick Agostini, Traité des installations sanitaires, Dunod, 2009, p.91)
  2. Valeur financière donnée à un objet exprimée en unité monétaire d’un pays.
    • […], des marchands d’un champagne dont la médiocrité n’était dépassée que par son prix qui ne cessait de monter, ne se préoccupaient plus, à Montmartre comme à Montparnasse, que d'adapter les soi-disants plaisirs de Paris à des images étrangères et le plus souvent chromolithographiques. (Jean Valmy-Baysse, La curieuse aventure des boulevards extérieurs, Éditions Albin-Michel, 1950, p.237)
    • Pour tous les ouvriers et toutes les ouvrières du textile la condition empirait avec la hausse des prix, […]. (Henri Manceau, Des luttes ardennaises, 1969)
  3. (Figuré) Coût, dépense, pour obtenir quelque avantage.
    • Les Américains s’étaient rendu compte du prix que leur coûteraient leurs tergiversations,et ils voulurent frapper un grand coup, de toutes leurs forces, […]. (H.G. Wells, La Guerre dans les Airs, 1908 - Traduit par Henry-D. Davray & B. Kozakiewicz, page 245, Mercure de France, 1921)
    • Il a acheté la victoire au prix de son sang.
  4. (Figuré) Mérite d’une personne, excellence d’une chose.
    • Je connais tout le prix de votre affection.
  5. (Figuré) Récompense.
    • On doit faire de bonnes actions sans en attendre aucun prix.
    1. (Spécialement) Récompense accordée au vainqueur d’une compétition ou d’un concours.
      • Remporter le prix d’éloquence.
    2. Joint à la désignation de la récompense, se dit aussi du gagnant ou de l’ouvrage qui a remporté cette récompense.
      • Ce peintre est un prix de Rome.
    3. (Sport) Compétition où est offerte cette récompense.
  6. Châtiment, expiation.
    • Il a reçu le prix de ses forfaits.

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Expressions[modifier | modifier le wikicode]

  • à prix d’or
  • au prix de
  • juste prix, prix convenable, prix modéré.
    Vendre à juste prix.
  • prix fait, prix commun ou prix convenu d’une chose, (Par ellipse) Marché à forfait.
    Vous n’obtiendrez aucun rabais, c’est un prix fait. — Marché à prix fait.
    Un édifice construit à prix fait.
  • prix fixe, prix fixé d’avance par le marchand et dont il n’y a rien à rabattre.
    Vendre à prix fixe.
  • prix courant, prix qui a cours sur le marché à un moment donné.
  • prix coûtant, prix d’un produit sur lequel le vendeur ne fait pas de marge.
  • prix de revient, prix auquel revient une marchandise à un industriel ou à un commerçant.
  • de prix, de grande valeur, en parlant de choses.
    Des meubles de prix.
  • hors de prix, excessivement cher.
    Tout est hors de prix dans cette ville.
  • prix pour prix

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Traductions à trier[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

  •  : écouter « prix »
  • France (Île-de-France) : écouter « prix [pʁi] »

Homophones[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

  • prix sur Wikipédia Article sur Wikipédia
  • prix sur Wikiquote Article sur Wikiquote

Références[modifier | modifier le wikicode]