charger

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(1080) En ancien français carger, chargier, du bas latin carricare (« mettre dans un chariot ») (attesté au VIe siècle, dans la Loi Salique sous la forme carcare), dérivé de carrus (« char, chariot ») [1] [2].

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

charger /ʃaʁʒe/ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Garnir d’une charge.
    • Charger un cheval, un mulet.
    • L’architecte a trop chargé ce mur.
    • Ce bateau est chargé de vin, de sel.
    • Vous vous chargez d’un fardeau beaucoup trop pesant.
      • (Avec interversion des compléments) Charger un fagot sur ses épaules.
      • Charger des pierres sur une voiture.
      • Charger des marchandises sur un bateau, sur un navire ou dans un navire.
  2. (Architecture) Joindre le poids des matériaux nécessaires pour contenir l’effort.
    • Charger une voûte.
  3. (Figuré) Accabler, en parlant des coups, des injures, des opprobres, des malédictions.
    • Charger un homme de coups.
    • Charger quelqu’un.
  4. (Figuré) Prendre quelque chose sur sa conscience.
    • Charger sa conscience de quelque chose.
  5. (Figuré) Accuser.
    • Charger quelqu’un d’un crime, d’une faute, etc.
    • Ils ont voulu le charger de ce crime.
    • Pourquoi me charger de vos sottises ?
    • Se charger d’un crime, d’une faute, en prendre la responsabilité.
  6. (Figuré) Mettre une chose dans sa mémoire, s’appliquer sérieusement à la retenir.
    • Charger sa mémoire de quelque chose.
    • Il ne faut pas trop charger la mémoire des enfants.
  7. (Langage commercial) (Péjoratif) Exagérer le montant des frais dans un compte, etc.
    • Charger un compte, un article.
    • Cette maison a la réputation de charger ses comptes.
    • Il y a beaucoup d’abus sur cette place, tous les frais sont chargés.
  8. (Québec) (Anglicisme) Facturer.
    • Ma carte de crédit n’a pas encore été chargée pour cet achat.
  9. Peser sur.
    • Cette poutre charge trop la muraille.
    • Cela chargera trop cet homme.
    • Cette malle chargerait trop la voiture.
    • Cette nourriture charge l’estomac.
    • Avoir l’estomac chargé.
  10. (Par hyperbole) Mettre avec profusion certaines choses sur une autre.
    • Charger une table de mets.
    • Se charger la tête d’ornements sans goût.
    • (Figuré) (En parlant des ouvrages de l’esprit) Charger d’incidents une pièce de théâtre.
    • Charger un discours de figures, un ouvrage de citations, de notes, etc.
  11. (Figuré) Imposer une charge, une condition onéreuse.
    • Charger le peuple, un pays, les charger d’impôts, mettre de trop fortes impositions sur le peuple, sur un pays.
    • Charger une terre d’une redevance, une succession d’un legs, établir, imposer une redevance sur une terre, grever une succession d’un legs.
  12. (Droit criminel) Déposer contre quelqu’un, dire des choses qui tendent à le faire condamner.
    • Les témoins, les dépositions le chargent beaucoup.
    • Il est bien chargé par les aveux de son complice.
  13. Mettre dans une arme à feu ce qu’il faut de poudre, de plomb, etc., pour tirer un coup.
    • Charger un revolver, un fusil.
    • Les soldats chargèrent leurs armes.
    • Charger une mine, mettre dans une mine ce qu’il faut de poudre pour produire l’effet qu’on attend.
    • (Physique) (Par analogie) Charger une bouteille de Leyde, une batterie électrique, etc., y accumuler une quantité d’électricité assez considérable pour que les effets en deviennent sensibles.
  14. Garnir, pourvoir de quelque chose.
    • Charger une batterie.
    • Charger un fourneau, un poêle.
  15. (En particulier) (Postes)Charger une lettre, un paquet, Y insérer des billets de banque, des valeurs et en faire une déclaration au bureau de poste envoyeur.
  16. (Peinture) Représenter avec exagération les traits, la figure d’une personne, pour la rendre ridicule, sans qu’elle cesse d’être reconnaissable.
    • Charger un portrait.
  17. (Courant) Exagérer avec malignité les défauts de quelqu’un.
    • Le portrait que tel auteur fait de cet homme est trop chargé.
  18. (Plus généralement) Faire toute exagération en matière d’art ou de littérature.
    • Cet acteur charge son rôle, charge trop.
    • Les caractères sont trop chargés dans ce roman.
    • Charger un récit, une histoire, une description, y ajouter, l’amplifier beaucoup.
    • (Absolument) Ce que vous dites là n’est pas possible, vous chargez.
  19. (Militaire) Marcher vers l’ennemi et l’attaquer avec impétuosité.
    • La police charge les sans-travail de Tokyo. (Paul Nizan, Les chiens de garde, 1932)
    • (Absolument) Dans leurs rangs éclata une furieuse colère : elles ne se sauvèrent pas, mais se jetèrent sur les cailloux et se mirent à bombarder les crânes de la cavalerie qui avait chargé. (Un militant syndicaliste franco-polonais: La vie errante de Tomasz Olszański (1886-1959), traduit par Mylène Mihout, p.289, Presses universitaires de Lille, 1993)
    • (Par extension) Le sanglier a chargé.


charger de transitif direct ou transitif indirect

  1. Donner commission, donner ordre pour l’exécution de quelque chose, pour la conduite de quelque affaire.
    • On l’a chargé de porter la parole.
    • Charger un avocat d’une cause.
    • De quelles fonctions est-il chargé?
    • Charger quelqu’un de ses pouvoirs, de sa procuration.
    • Colbert charge aux deux académiciens Chapelain et Costar de lui dresser une liste. (Robert Brasillach, Pierre Corneille, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1938, Troisième Partie, chapitre IV, p. 395)

se charger de transitif

  1. Prendre le soin, la conduite de quelque chose.
    • Vous vous chargez là d’un emploi bien difficile.
    • Je ne veux pas me charger de cette affaire.
    • Il a refusé de se charger des papiers, de se charger de la garde de ce trésor.
    • Vous vous êtes chargé de lui parler.
    • Il s’est chargé de la distribution des fonds.
    • Je me charge de tout.
  2. Prendre le soin, la conduite de quelqu’un.
    • Je me charge de cet enfant.

se charger pronominal

  1. Se couvrir, en parlant du ciel et des nuages.
    • Le temps se charge.
    • (Absolument) Le temps est chargé, il est couvert.

Composés[modifier | modifier le wikitexte]

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

Anglais[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

De charge.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
charger
/ˈtʃɑr.dʒər/
chargers
/ˈtʃɑr.dʒərz/

charger /ˈtʃɑr.dʒər/

  1. Chargeur de batterie.