trait

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

D’un latin populaire *tragere, réfection du classique trahere (« tirer »).

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
trait traits
/tʁɛ/

trait /tʁɛ/ masculin

Ce sinogramme à quatre traits (10) mais n’est en fait composé que de trois traits (11)
  1. (Vieilli) Action de tirer une voiture par des animaux.
    • Des bêtes de trait.
  2. (Par extension) (Vieilli) Ce qui sert à tirer une voiture, des cordes, des lanières de cuir avec lesquelles on attelle le cheval.
    • Un trait venait de se briser par suite du mouvement impétueux que, sur l’ordre de son maître, un jeune postillon avait imprimé à quatre des plus vigoureux chevaux du relais. (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, 1832)
  3. (Par analogie) (Chasse) Longe à laquelle est attaché le limier qu’on mène au bois.
    • Ce chien tire sur le trait.
  4. Action de tirer de l’arc, de l’arbalète, etc.
  5. (Par extension) Ce qu’on tire avec un arc, une arbalète, etc., et des javelots qu’on lance avec la main.
    • […], voyez comme il s’élève lourdement à peine a-t-il fait dix pas depuis qu’il a quitté la terre, et il n’est qu’à une demi-portée de trait. (Alexandre Dumas, Othon l’archer, 1839)
    • Le sifflement des traits et des projectiles, de l’un et de l’autre côté, n’était interrompu que par les cris qui s’élevaient, lorsque quelque perte notable était subie par l’un des deux partis. (Walter Scott, Ivanhoé, traduction de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • […], les meurtrières pratiquées dans les merlons de pierre restaient démasquées dans leur partie inférieure et permettaient aux arbalétriers postés au dedans du parapet sur ce chemin de ronde de lancer des traits sur les assaillants. (Eugène Viollet-le-Duc, La Cité de Carcassonne, 1888)
  6. (Figuré) Les attaques de la raillerie, de la médisance, de la calomnie, etc.
    • Un trait de satire, de médisance, de raillerie, de perfidie.
    • Les traits de l’envie, de la haine.
    • Un trait satirique.
  7. Ce qui emporte l’équilibre de la balance et la fait trébucher.
    • Aux marchandises qui sont en grand volume et d’un grand poids, le trait doit être plus fort.
  8. Action d’avaler un liquide.
  9. Action de tirer, de tracer une ligne.
    • Rayer une chose d’un trait de plume.
  10. (Par extension) Ligne.
    • Ce maître d’écriture fait de beaux traits.
    • Cette lettre est formée de deux traits.
    • Passez un trait sur cette ligne pour l’effacer.
  11. (En particulier) Tracé continu qui compose un sinogramme.
    • Les kanji sont classés dans les dictionnaires selon leur clef, et sous une même clef ils sont rangés en fonction du nombre de traits supplémentaires. (Reïko Shimamori, Grammaire japonaise systématique, Paris, Jean Maisonneuve, mars 2000, 2e édition, page xii)
  12. (En particulier) Lignes d’un dessin qui n’est pas ombré.
    • Dessin au trait, au simple trait.
    • Il s’est contenté d’en faire le trait.
  13. (Arts) Lignes qu’on trace pour servir de marque.
    • Trait de niveau.
    • Trait de repère.
  14. (Peinture) Lignes au moyen desquelles on imite la forme d’un objet.
    • Dans les contours que trace un artiste habile, le trait doit être léger.
  15. Tracé des opérations nécessaires pour tailler et pour appareiller les matériaux d’une construction.
    • L’art du trait.
    • Le maçon, le charpentier, le menuisier doivent connaître, apprendre le trait.
    • Le trait de cet escalier, de cette voûte est beau, hardi.
  16. (En particulier) Marque que l’on fait sur l’endroit du bois ou de la pierre qu’on veut scier.
    • Le trait de la scie,
  17. Entaille que fait la scie à mesure qu’elle avance.
    • Cette voie de bois a été coupée à trois traits.
  18. (Au pluriel) Lignes du visage.
    • C’était à cette époque une femme de cinquante-deux à cinquante-trois ans à peu près, qui conservait, grâce à son embonpoint plein de fraîcheur, les traits de sa première beauté. (Alexandre Dumas , La Reine Margot, C. Lévy, 1886)
    • […] insensiblement la sombre humeur qu’on voyait sur leurs traits s’atténuait, s’effaçait. De menaçants, ils devenaient gouailleurs, puis doucereux, entreprenants. (Francis Carco, Images cachées, 1929)
  19. (Figuré) Ce qui distingue, ce qui caractérise une personne, une chose.
    • Les traits de ressemblance que ce grand homme eut avec les héros de l’antiquité.
    • C’est là le trait caractéristique de cette époque.
  20. Action significative, révélatrice d’un caractère, d’un sentiment, etc.
    • Voilà un trait d’habile homme.
    • Un trait de courage, de clémence, de générosité.
    • Un trait généreux.
    • Un trait de perfidie, de cruauté.
  21. (Désuet) Action qui marque une intention favorable ou nuisible à quelqu’un.
    • Ce trait a bien prouvé votre affection pour nous.
    • Un ami devait-il s’attendre à un pareil trait ?
    • Le trait est perfide.
  22. Fait historique notable, caractéristique, un évènement remarquable.
    • Tite-Live rapporte un trait semblable.
    • On lui racontait les beaux traits de notre histoire.
  23. Beau passage d’un discours, ce qu’il y a de plus saillant, de plus brillant dans un discours.
    • Il y a de beaux traits dans ce discours.
    • Trait d’éloquence.
  24. Pensée vive, brillante, imprévue.
    • Cet ouvrage est plein de traits, pétille de traits.
    • Des traits d’esprit.
    • Un trait plaisant.
    • Un trait sublime, touchant.
  25. (Musique) Passage rapide et d’une seule venue.
    • Il y a dans ce morceau des traits hardis, brillants, etc.
  26. (Religion) Certains versets que l’on chante à la messe entre le graduel et l’évangile.
  27. Rapport d’une chose à une autre.
    • Cette affaire n’a pas de trait, n’a aucun trait à l’autre.
    • Cela a trait à ce que je vous disais.
    • Il a relevé avec soin tout ce qui a trait à cet évènement.
  28. (Jeu d’échecs) (Jeu de dames) Avantage de jouer le premier.
    • Donner le trait.
    • Donner deux traits.
    • Avoir le trait.
  29. (Géologie) Couleur de la poudre d’un minéral.
  30. (Pêche) Espace parcouru par le filet en une fois.
    • On se raconte des pêches miraculeuses de harengs: 40 tonnes en un seul trait (espace parcouru en traînant un filet) de dix minutes. (Jacky Durand, La nuit où le hareng sort, dans Libération du 29 novembre 2010, p. 30-31)

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Traductions à trier[modifier | modifier le wikicode]

Adjectif[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin trait
/tʁɛ/
traits
/tʁɛ/
Féminin traite
/tʁɛt/
traites
/tʁɛt/

trait /tʁɛ/

  1. Que l’on a trait.
    • La vache est-elle traite ?
  2. Passé par la filière.
    • De l’or trait.
    • De l’argent trait.

Forme de verbe[modifier | modifier le wikicode]

Conjugaison du verbe traire
Participe Présent
Passé (masculin singulier)
trait
Indicatif Présent
il/elle/on trait
Imparfait
Passé simple
Futur simple

trait /tʁɛ/

  1. Participe passé masculin singulier de traire.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de traire.

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Homophones[modifier | modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

Anglais[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
trait
/tɹeɪt/
ou /tɹeɪ/
traits
/tɹeɪts/
ou /tɹeɪz/

trait /tɹeɪt/ ou /tɹeɪ/

  1. Trait.