médisance

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du moyen français mesdisance (« action de médire »), composé de médire et -ance.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
médisance médisances
/me.di.zɑ̃s/

médisance /me.di.zɑ̃s/ féminin

  1. Action de médire, de dire du mal de quelqu'un ou de quelque chose.
    • Il fuyait ces longs papotages où tout le monde, par la médisance savamment distillée, était habillé pour l'hiver. (Georges-Patrick Gleize, La Vie en plus, Albin Michel, 2012)
    • [...] la médisance est l'arme des faibles. (Marie de Gandt, Sous la plume. Petite exploration du pouvoir politique, Paris, Éditions Robert Laffont, 2013, p. 125)
  2. Propos désavantageux.
    • Tout en ouvrant l’oreille aux médisances, la dévote fermait les yeux sur les coquetteries de ses hôtes soigneusement appareillés par le duc, […]. (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • […] le marquis de Pezay, jouissait à ce titre de toute son amitié; il l’avait gagnée durant la querelle de M. Necker avec Turgot, en lançant contre ce dernier et ses amis, un déluge de plaisanteries, de petits vers, de médisances et de calomnies. (Julie de Quérangal, Philippe de Morvelle, Revue des Deux Mondes, T.2, 4, 1833)
  3. (Figuré) (Collectivement) Les gens médisants.
    • Faire taire la médisance.
    • La médisance ne l’a point épargné.
Note[modifier | modifier le wikitexte]

La médisance rapporte quelque chose de vrai, alors que la calomnie et la diffamation s'applique à des choses ou événements faux.

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]