marquer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

marquer /maʁ.ke/ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Distinguer une chose d’une autre au moyen d’une marque.
    • Marquer des arbres, des serviettes, des draps, des moutons, des chevaux.
  2. (Histoire) (Spécialement) Imprimer, avec un fer chaud, un signe flétrissant sur l’épaule de l’homme qui est condamné à cette peine.
  3. Faire une marque, une impression sur quelque partie du corps, par contusion, blessure, brûlure, etc.
    • Il a reçu un coup de pierre qui lui a marqué le front, qui l’a marqué au front.
    • Être marqué de petite vérole, Avoir sur le corps et principalement au visage des marques de petite vérole.
  4. (Généralement) Dénoter, indiquer, signaler en laissant des traces.
    • Le torrent a marqué son passage par un grand dégât.
    • (Figuré) Le commencement de son règne fut marqué par des proscriptions.
    • De grands malheurs ont marqué la fin de sa vie.
    • Il a marqué sa place parmi les grands écrivains.
    • Sa taille, sa bonne mine marquent bien ce qu’il est.
  5. Mettre une marque pour se souvenir ou faire souvenir.
    • Marquer dans un livre l’endroit où l’on a cessé de lire.
    • Je lui ai marqué ce passage au crayon.
    • Marquer les points qu’on gagne à divers jeux.
  6. (Par extension) (Jeux) Avoir sur l'adversaire l’avantage d’un nombre quelconque de points, d’après le calcul des points obtenus de part et d’autre dans les deux coups qui font le pari.
    • Marquer quelqu’un au piquet, au trictrac, etc.
    • Je vous marque de dix points.
    • (Absolument) Il a presque toujours marqué dans cette partie.
  7. (Vieilli) Mander, indiquer, faire connaître, soit oralement, soit par écrit.
    • Marquer à quelqu’un ce qu’il doit faire.
    • Je lui ai marqué expressément qu’il eût à faire telle chose.
    • Ce que vous m’avez marqué dans votre lettre, par votre lettre, m’a fait grand plaisir.
    • Marquer à quelqu’un sa reconnaissance, son amitié, sa tendresse, son estime, son affection, son respect, son attention, sa bonne volonté.
    • Marquer du respect, de l’estime, de l’amitié pour quelqu’un.
    • Je lui ai marqué mon mécontentement, mon indignation.
  8. (Québec) Inscrire, écrire.
  9. (Figuré)
    • Ouvrage marqué au bon coin, Ouvrage bien fait.
    • Avoir les traits marqués, Avoir les traits du visage prononcés.
  10. (Sport) Établir ou améliorer un score.
    • Marquer un but.


marquer intransitif

  1. Indiquer l'heure en parlant d'un cadran solaire.
    • Ce cadran solaire marque encore, ne marque plus.
  2. (Familier) être remarqué.
    • Cela marquerait trop,
  3. (Familier) Indiquer l’intention qu’il faudrait cacher.
  4. (Vieilli) Se faire remarquer
    • Cet homme ne marque point.
  5. Attirer l’attention.
    • On ne trouve rien qui marque dans cet ouvrage.
  6. Faire une impression bonne, mais surtout mauvaise.
    • Marquer mal
    • Marquer bien.

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]