chanter

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin cantō de même sens.

Verbe 1[modifier | modifier le wikitexte]

Chanter lors d’un concert. (1)

chanter /ʃɑ̃.te/ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. (Musique) Exécuter une partie ou un morceau de musique vocale.
    • Aussi à Lima, tous les étrangers vont-ils à l’église, non pour entendre chanter aux moines l’office divin, mais pour admirer, sous leur costume national, ces femmes d’une nature à part. (Flora Tristan; Les Femmes de Lima, dans Revue de Paris, tome 32, 1836)
    • Nous croisons une charrette qui porte huit paysans entassés; ils chantent en parties un air noble et grave comme un choral. (Hippolyte Taine, Voyage en Italie, vol.2, 1866)
    • Étonnez-vous donc, après tout ça, que les Évêques aient chanté le Te Deum pour Napoléon III ; l'homme couvert de sang ne leur déplait pas ; […]. (Émile Thirion, La Politique au village, p. 132, Fischbacher, 1896)
    • Ce qu’elle chantait – ah ! la fatale et maudite chanson ! –, c’était une vieille romance larmoyante et tendre, pareille à celles que les aveugles nasillent dans les rues. (Octave Mirbeau, La chanson de Carmen)
    • Les Mangaréviens, qui chantaient harmonieusement, se servaient fort mal de la mandoline et de l’accordéon, et jadis leurs instruments préférés pour les danses étaient les tambours en bois. (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
  2. Faire le cri ou le bruit mélodieux de son espèce, en parlant de certains animaux comme des oiseaux ou des insectes.
    • Je me souviens que, dans les champs, les grillons chantaient et que, très loin, à la lisière du bois, j’entendais le chat-huant sonnant les heures nocturnes... (Octave Mirbeau, Le colporteur,)
    • Un grondement errait dans les sapins, des mésanges chantaient, on ne savait pas où ; […]. (Alphonse de Châteaubriant, Monsieur des Lourdines, chap.2, 1910)
  3. (Littéraire) Bruire harmonieusement.
    • En vain, j’avais cherché un ru, dont l’eau fraîche chante sous les feuilles, ou bien une source, comme il s’en trouve pourtant beaucoup dans le pays, […]. (Octave Mirbeau, Le Père Nicolas, dans Lettres de ma chaumière, 1885)
  4. Publier, célébrer, raconter.
    • […] ; les poètes hébreux ont chanté un espoir de revanche qui existait au cœur de persécutés ; mais jusqu’au second siècle de notre ère les Juifs ont demandé cette revanche aux armes ; […]. (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.VII, La morale des producteurs, 1908, p.339)
    • Homère a chanté la colère d’Achille.

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

  1. (Familier) Dans certaines phrases, il signifie ironiquement dire (quelque chose).
    • Que me chantez-vous là?
    • Il chante toujours la même chose.
    • Que chante cette lettre ?
  2. (Figuré) Définition manquante ou à compléter. (Ajouter)
    • Chanter les louanges de quelqu’un, Faire de grands éloges d’une personne.
    • Tout le monde chante vos louanges.
  3. (Figuré) et (Familier) Définition manquante ou à compléter. (Ajouter)
    • Il chante toujours la même chanson, la même antienne, Il répète toujours la même chose.
  4. (Figuré) et (Familier) Définition manquante ou à compléter. (Ajouter)
    • Chanter pouilles à quelqu’un. → voir pouilles
  5. (Figuré) et (Familier) Définition manquante ou à compléter. (Ajouter)
  6. (Figuré) et (Familier) Définition manquante ou à compléter. (Ajouter)
    • Chanter victoire, Se glorifier du succès.
    • Il a réussi, il chante victoire.
    • Il ne faut pas chanter victoire avant le temps.

Verbe 2[modifier | modifier le wikitexte]

chanter /ʃɑ̃.te/ intransitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Former avec la voix une suite de sons variés, selon les règles de la musique.
    • Chanter bien.
    • Chanter avec goût.
    • Chanter juste, agréablement, passablement.
    • Chanter à pleine voix.
    • Chanter faux.
    • Chanter en musique.
    • Chanter en faux-bourdon.
    • Chanter en chœur.
  2. (Par analogie) Faire son cri en parlant des oiseaux et de la cigale.
    • L’alouette a chanté.
    1. Faire son cri en parlant du coq
      • Le coq a chanté.
    2. Faire son cri en parlant de la cigale
      • La cigale chante.
  3. (Par extension) Réciter, déclamer ou lire d’une manière qui n’est pas naturelle et qui approche du chant.
    • Ce comédien, ce prédicateur chante.
  4. (Par extension) Exécuter la partie mélodique d’un morceau de musique, en parlant des instruments, par opposition à ceux qui ne font qu’accompagner.
    • La basse seule chante dans ce morceau.
  5. (Familier) Définition manquante ou à compléter. (Ajouter)
    • Pain à chanter. → voir pain
  6. (Argot) Dénoncer, trahir, donner.
    • J'ai pas d'amour qu'mon homme et, d'vant ta gueule, tu penses que j'vas chanter ! (Francis Carco, Jésus-la-Caille, chap. V)

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

  1. Chanter à la première inspection des notes un air que l’on n’avait jamais vu.
    • Chanter à livre ouvert
  2. (Figuré) et (Familier) Exercer un chantage sur quelqu’un.
    • Faire chanter quelqu’un.
  3. (Figuré) et (Familier) Définition manquante ou à compléter. (Ajouter)
    • Je le ferai chanter sur un autre ton, Je l’obligerai à parler, à se conduire autrement qu’il ne fait.
    • Il faut qu’il chante sur un autre ton, qu’il chante plus haut, Il faut qu’il offre davantage, qu’il en donne davantage.
  4. (Familier) Définition manquante ou à compléter. (Ajouter)
    • C’est comme si vous chantiez, se dit à quelqu’un pour lui témoigner que l’on ne fait aucune attention à ce qu’il dit, que l’on n’en fait aucun cas.
  5. (Proverbial) et (Figuré) Définition manquante ou à compléter. (Ajouter)
    • Ce n’est pas à la poule à chanter devant le coq, Une femme doit se tenir dans l’infériorité à l’égard de son mari.
  6. (Familier) (Péjoratif) Si ça lui chante véhicule l’idée que l’on n’approuve pas les actes ou projets d’une personne, mais qu’on ne souhaite pas s’y opposer.
    • Fais des études, si ça te chante, mais sache que je ne les financerai pas.
    • Laisse-le faire du deltaplane, si ça lui chante. Après tout c’est sa vie qu'il met en danger, pas la tienne.

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Troponymes[modifier | modifier le wikitexte]

Anagrammes[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Ancien français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin cantō (même sens).

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

chanter 1er groupe (conjugaison)

  1. Chanter.

Variantes[modifier | modifier le wikitexte]

Dérivés dans d’autres langues[modifier | modifier le wikitexte]

Anglais[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
chanter
/Prononciation ?/
chanters
/Prononciation ?/

chanter /Prononciation ?/

  1. Scandeur, scandeuse.

Romanche[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

chanter /Prononciation ?/

  1. Chanter.
Note[modifier | modifier le wikitexte]
Forme et orthographe du dialecte puter.