trahir

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin trado, tradere (« transmettre, livrer, remettre par trahison » d’où « trahir ») dérivé de do, dare (« donner ») avec le préfixe trans-. La racine latine a aussi donné le substantif tradition (« action de transmettre, ce qui est transmis »).
Comparer avec trair en catalan et en portugais, l’occitan traïr, l'espagnol traer, l’italien tradire.

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

trahir /tʁa.iʁ/ transitif 2e groupe (conjugaison)

  1. Faire une perfidie à quelqu’un ; lui manquer de foi.
    • Monsieur, répondit la reine, je puis ne pas aimer mon mari, mais personne n’a le droit d’exiger de moi que je le trahisse. De bonne foi, trahiriez-vous les secrets de la princesse de Porcian, votre femme ? (Alexandre Dumas , La Reine Margot, C. Lévy, 1886)
  2. Manquer de respect ou de considération, en parlant des choses.
    • Oui, mon père à peine en terre, j'étais coupable, oubliant mon deuil, trahissant mon chagrin et son souvenir. (Jean Rogissart, Hurtebise aux Griottes, 1954, p.33)
    • Trahir les intérêts de quelqu’un, la confiance de son ami.
    • Trahir la vérité, sa conscience, son devoir, sa promesse, sa foi, ses serments.
  3. (Droit) (Absolument) Livrer son pays, sa patrie ; agir par perfidie contre la sécurité de son pays.
  4. Découvrir, révéler ce qu’on voulait tenir caché.
    • Maudit accent qui me trahit toujours ! C'est vrai, j'arrive d'Italie. (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906)
    • Pensant à son accoutrement, il se défit de son faux-col et de sa casquette blanche d’aéronaute, qui pouvaient le trahir, […]. (H.G. Wells, La Guerre dans les Airs, 1908 - Traduit par Henry-D. Davray & B. Kozakiewicz, page 356, Mercure de France, 1921)
    • Il ne voulait pas être reconnu, mais sa voix l’a trahi.
    • Son émotion s’est trahie par le tremblement de sa voix.
    • Trahir le secret de quelqu’un, Révéler le secret de quelqu’un.
  5. Ne pas seconder, desservir, rendre vain, décevoir.
    • La fortune a trahi nos efforts.
    • Les événements trahirent ses espérances.

se trahir pronominal

  1. Agir contre ses propres intérêts.
    • Il s’est trahi lui-même en cette affaire.

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions à trier[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]