traire

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

D'un latin populaire *tragere, refait du latin classique trahere « tirer ». En ancien français, le verbe traire signifiait « tirer », au sens le plus large du terme. Concurrencé par le verbe tirer, de conjugaison régulière, traire ne s’est maintenu que dans le sens spécialisé de « tirer sur le pis pour en extraire le lait ». A évincé l'ancien français moudre, issu du latin mulgēre.

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

traire /tʁɛʁ/ transitif 3e groupe (conjugaison)

  1. (Élevage) Tirer sur le pis des vaches ou d’autres mammifères domestiques femelles pour en extraire le lait.
    • La Julie, lui tournant le dos, était en train de traire et, du pis qu’elle pressait en cadence, le lait tombait dans le chaudron de fer battu avec un roulement semi-argentin de tambour. (Louis Pergaud, La Vengeance du père Jourgeot, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • C’était presque aussi charmant que le cabri d’Esméralda, tu te rappelles, Gringoire ? — Et puis, docile, caressante, se laissant traire sans bouger, sans mettre son pied dans l’écuelle. Un amour de petite chèvre… (Alphonse Daudet, Lettres de mon moulin, La Chèvre de monsieur Seguin)
    • Elle semblait faite pour glisser, en robe blanche, dans des paysages liturgiques, […]. En réalité, elle trayait les vaches, cette âme, elle crochait le fumier dans la cour, ce rêve. (Octave Mirbeau, Le colporteur,)
Note[modifier | modifier le wikitexte]
Ce verbe est défectif : il n’a plus de passé simple de l’indicatif, ni d’imparfait du subjonctif.

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Anagrammes[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

Ancien français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin populaire *tragere → voir trager, pour trahere (« tirer »).

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

traire transitif 3e groupe (conjugaison)

  1. Tirer en général.
    • Et traient fors les armes (Jean Bodel, Le Jeu de saint Nicolas, 1190)
  2. Lancer, tirer à l'arc.
    • Va, si m'aporte les saetes que jo ci trarrai (Le Livre des Rois, v. 1190)
  3. Traîner.
    • Li emperere devent si l'ad fait traire (La Chanson de Roland, v. 1080)
  4. Attirer.
    • Com la leuve sauvaige Ki des leus d'un boskaige Trait le pieur a li (Conon de Béthune)
  5. Entraîner.
    • Que puis la trairoit a putage
  6. Produire, citer en justice.
    • Hom trast en tesmoignage.I. clerc (une archive départementale citée dans le Dictionnaire de Godefroy, 1248)
  7. Endurer, souffrir.
    • Et moult d'anois li covient traire (Le Voyage de saint Brandan, 1112)
  8. Différer.
    • Et je les ferai sans plus traire (La Passion du Palatinus)
  9. Aller, s'acheminer, se diriger.
  10. Arriver, aboutir.
    • Quant froidure trait a fin (Chansons)
  11. Tirer du liquide, soutirer.
  12. Porter (en parlant de l'arme).
    • Plus qu'uns ars ne trassist (La Geste des Loherins)
  13. Ressembler.
    • Granz est e forz e trait as anceisurs (La Chanson de Roland, v. 1080)
  14. (Réfléchi) Sortir, partir, disparaître.
    • As baisers qu'il firent d'amors Del cuer se traient les dolors (René de Beaujeu, Le Bel Inconnu)

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]