accuser

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin accusare.

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

Feuilles accusant une déficience minérale (sens 4)

accuser /a.ky.ze/ transitif : 1er groupe (conjugaison)

  1. Déférer à la justice quelqu’un comme coupable d’un délit, d’un crime.
  2. (Droit) Poursuivre, en vertu d’un arrêt de la chambre des mises en accusation, une personne devant la Cour d’assises pour la faire déclarer coupable du crime qu’on lui impute et pour obtenir sa condamnation.
    • Accuser un homme d’assassinat.
    • On l’accusa d’avoir eu des intelligences avec les ennemis.
    • Le crime dont on l’accuse.
    • S’accuser soi-même, Avouer un crime en justice.
  3. (Par extension) Présenter quelqu’un comme coupable de quelque faute, de quelque défaut.
    • Pour accuser avec une telle assurance, il fallait qu'existât la preuve indéniable de la félonie de François. (Jean Rogissart, Hurtebise aux Griottes, 1954)
    • Accuser une personne à tort.
    • On l’accuse d’avoir fait cette satire.
    • On accuse cette nation de légèreté.
  4. (Figuré) Indiquer ; présenter.
    • Notre hydravion chargé de 2.600 litres d’essence accusait un poids de 5.500 kilogrammes. (Jean Mermoz, Mes Vols, p.61, Flammarion, 1937)
    • L’espérance moyenne de vie est de trente ans en Bolivie ou au nord-est du Brésil. Cette situation va s'aggraver, car l'Amérique latine accuse le taux de croissance démographique le plus élevé du monde : 3 %. (Herbert Marcuse, Le problème de la violence dans l'opposition, dans La fin de l'Utopie, traduction de Liliane Roskoff & Luc Weibel, 1968)
    • Le sang accuse une valeur de pH remarquablement constante se situant à 7,4.
  5. Blâmer, reprendre.
    • Accuser le sort.
    • J’accusais sa lenteur, sa paresse.
  6. Servir de preuve, ou au moins d’indice contre quelqu’un ou quelque chose.
    • Seuls, dans un des versants caillouteux de la forêt, deux ou trois vieux hêtres accusaient, par quelques feuilles roussies prématurément, l’arrivée prochaine de l’automne et la mort de l’été. (Louis Pergaud, Un satyre, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Ce fait vous accuse.
    • Toutes les apparences accusent sa mauvaise intention.
    • Son trouble l’accuse.
  7. (Religion) (Pronominal) Déclarer ses péchés au prêtre.
    • Il faut s’accuser de tous ses péchés. — S’accuser d’avoir offensé Dieu.
  8. (Cartes à jouer) Faire connaître ce que les règles veulent qu’on déclare.
    • Accuser son jeu,
    • Accusez votre point. Absolument,
    • Accusez juste.
    • Vous accusez faux.
  9. (Médecine) Dire ressentir telle douleur, etc.
    • Le malade accuse telle douleur, telle sensation dans telle partie,
  10. Marquer, donner avis qu’on l’a reçu.
    • Accuser réception d’une lettre, d’un paquet, etc.,
    • Accusez-moi réception de ma lettre,
  11. (Art) Indiquer, faire sentir certaines parties ou formes des corps recouvertes par quelque enveloppe.
    • Accuser les os, les muscles sous la peau.
    • Accuser le nu par le pli des draperies. On dit dans le même sens
    • Accuser une ressemblance, une différence.

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Anglais[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

accuser /ə.ˈkjuː.zɝ/ (pluriel: accusers /ə.ˈkjuː.zɝz/)

  1. Accusateur, plaignant.