exécution

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : execution

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(Siècle à préciser) Du latin exsecutio (« poursuite judiciaire »).

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
exécution exécutions
/ɛɡ.ze.ky.sjɔ̃/

exécution /ɛɡ.ze.ky.sjɔ̃/ féminin

  1. Action d’exécuter quelque chose.
    • Il s'agissait de déclarer si le roi pourrait, oui ou non, s'opposer à l'exécution des décrets des législateurs. On accorda à Louis XVI le veto suspensif pendant quatre ans. (Alfred Barbou, Les trois Républiques françaises, 1879)
    • En effet, en exécution de ces lettres patentes, l’emplacement pour bâtir le nouveau bourg fut tracé au delà de l’Aude, […]. (Eugène Viollet-le-Duc, La Cité de Carcassonne, 1888)
    • La proposition rallia tout le monde et l’on se mit en devoir d’en réaliser l’exécution ; […]. (Louis Pergaud, Un sauvetage, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
  2. Action d’exécuter quelqu’un, de le mettre à mort.
    • Au mois de janvier de cette année, me trouvant à Paris, […], je reçus de Maxime Du Camp l'invitation tout à fait inattendue d'assister à l’exécution de Troppmann. (Ivan Tourgueniev, L'Exécution de Troppmann, avril 1870, traduction française de Isaac Pavlovsky, publiée dans ses Souvenirs sur Tourguéneff, Savine, 1887.)
    • […], la comtesse fit incarcérer le meurtrier et, après jugement, celui-ci fut pendu. L'exécution eut lieu le jour de Pourim. (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • Staline s'était signalé par des proscriptions impitoyables: découvertes de complots, exécutions d'agents de l'ennemi, épurations à coup de révolver. (Victor Serge, Portrait de Staline, 1940)
    • Le gouvernement ordonne une répression sanglante. Arrestations, pendaisons, exécutions sommaires plongent Tripoli dans un bain de sang. (Tewfik Farès, 1911 : la Libye en guerre, déjà, dans Libération (journal) du 18 mars 2011, p.S12)
  3. (Figuré) Critique décisive qui fait justice d’un homme ou d’une œuvre.
  4. (Droit) Exécution forcée, contrainte sur un débiteur par l'emploi de la force publique ou par une saisie.

Antonymes[modifier | modifier le wikicode]

Expressions[modifier | modifier le wikicode]

Le projet, l’arrêt, le jugement fut mis à exécution.
  • saisie-exécution, (Justice) Saisie de meubles faite sur un débiteur au nom de son créancier.
Toute saisie-exécution doit être précédée d’un commandement. Vente de meubles par suite de saisie-exécution.
  • exécution provisoire, exécution' d’un arrêt, d’un jugement, nonobstant tout recours.
  • On dit encore qu’un titre porte exécution parée lorsqu’il est en forme exécutoire.
  • exécution à la Bourse, (Finance) Vente ou achat forcé des valeurs d’un vendeur ou d’un acheteur lorsqu’il ne remplit pas ses engagements.
  • L’exécution d’un condamné, L’action de mettre à mort un condamné.
Assister à une exécution. L’exécution de ce condamné fut retardée.

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikicode]

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]