horizon

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : hórizòn

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(xiiie siècle) orizonte.  [1] Du latin horizon.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
horizon horizons
/ɔ.ʁi.zɔ̃/
L’horizon, au bout de la ligne de fuite.

horizon /ɔ.ʁi.zɔ̃/ masculin

  1. Ligne circulaire dont l’observateur est le centre et où le ciel et la terre semblent se joindre.
    • Le soleil s’abaissait rapidement à l’horizon, la nuit n’allait pas tarder à venir, les cavaliers envoyés aux environs étaient tous de retour. (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, 1858)
    • Quelques blancheurs commencent à nuancer l’horizon vers l’est. Les nuages du zénith en reçoivent une première coloration. (Jules Verne, Claudius Bombarnac, 1892)
    • L'arbre, destiné à transmettre le mouvement aux meules, n'est pas tout-à-fait horizontal, et il fait avec l’horizon un angle d'environ 15°. (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l'industrie dans le département des Ardennes, 1869)
  2. Partie de la surface terrestre où se termine notre vue ; et souvent la partie du ciel qui en est voisine.
    • Un joli bois de pins tout étincelant de lumière dégringole devant moi jusqu'au bas de la côte. À l'horizon, les Alpilles découpent leurs crêtes fines... Pas de bruit... (Daudet, Lettres de mon moulin, 1866)
    • Il pleuvait presque sans discontinuer depuis la Toussaint et quand, d’aventure, l’horizon se décrassait, les vents du large opprimaient tout l’espace […]. (Charles Le Goffic, Bourguignottes et pompons rouges, 1916)
    • Ces crêtes barrant l’horizon ressemblaient à d’anciennes falaises marines ; […]. (H.G. Wells, La Guerre dans les Airs, 1908, trad. Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, 1921)
    • […] mais on voyait assez clair pour découvrir, à l’horizon — […] — la ligne ocre des sables. Elle se silhouettait sur le ciel rose, avec une précision, une netteté de morsure à l’eau-forte, […]. (Francis Carco, Palace Égypte, 1933)
  3. (Figuré) Limite subjective (spatiale, temporelle ou morale), depuis un point de vue particulier.
    • (…) Tous les gueux se réconcilient à la gamelle. Ce maudit Observateur littéraire. Que le diable l'eût emporté, lui et ses feuilles. C'est ce chien de petit prêtre avare, puant et usurier qui est la cause de mon désastre. Il parut sur notre horizon, hier, pour la première fois. Il arriva à l'heure qui nous chasse tous de nos repaires, l'heure du dîner. (Diderot, Le neveu de Rameau, éd.1891)
    • Nous laissons beaucoup trop les Alsaciens « cuire dans leur jus », nous les abandonnons trop à l’horizon confiné de ce couloir d’entre Vosges et Rhin où la fermentation d’un particularisme fanatique finit par exhaler une agressive odeur de renfermé. (Ludovic Naudeau, La France se regarde. Le problème de la natalité, 1931)
    • Une des manières d'assumer le fait qu'elle est mal intégrée à la société, c'est d'en dépasser les horizons bornés. (Beauvoir, Le Deuxième sexe, 1949)  [1]
    • (Littéraire) La diva, dans la grande tradition, se situe toujours aux abords de l'abîme ; elle se tient au plus près des zones non tempérées par l'ordre phallique de la loi du père, aux frontières qui ouvrent sur le royaume des divinités maternelles toutes-puissantes. (...) À l'horizon du ravissement esthétique poussé à son acmè, il y a le risque de la bascule dans l'horreur du cri. (Anne Juranville, La « défaite des femmes » dans l’opéra, Insistance, 2006/1 (no 2))
  4. (Astronomie) Cercle de la sphère qui divise sa partie visible de sa partie invisible.
    • Prendre la hauteur d’un astre sur l’horizon.
    • Il doit y avoir une éclipse sur notre horizon.
  5. (Peinture) Endroit d’un tableau où, selon l’ordre des plans, le ciel succède à la terre.
  6. (Par extension) Hauteur à laquelle le peintre a placé le point de vue.
    • L’horizon est trop haut, est trop bas, etc.
  7. (Pédologie) Couche du sol, homogène et parallèle à la surface.
    • Les horizons. Ce sont des volumes pédologiques plus ou moins parallèles à la surface du terrain. Chaque horizon se décrit en terme d’un ou plusieurs types d’assemblages et de leurs relations. Son épaisseur varie de quelques centimètres à plusieurs mètres. (Cirad/Gret/MAE, Mémento de l’Agronome, page 450, 2002, Paris, France, Cirad/Gret/Ministère des Affaires Etrangères)
    • Pour un premier boisement derrière prairie par exemple, il est impératif de décompacter l’horizon de surface. (Vincent Thècle, Peupliers : comment réussir les nouvelles plantations., dans La France agricole, n° 3361 du 26 novembre 2010)
    • Les solonetz vertiques brun ont un horizon Ah, Ahe ou Ap dont la luminosité de couleur est supérieure à 4,5, à l’état sec, […]. (Le Système canadien de classification des sols, 3e éd., NRC Research Press, 2002, p. 135)
    • Des revêtements organo-argileux sont présents dans les horizons BAg et B21L. Les caractères d’accumulation d’argile semblent donc mieux exprimés dans ces horizons que dans ceux du planosol vertique. (Cahiers O.R.S.T.O.M.: Série pédologie, vol.21-22, 1986, p.63)
    • Le sarclage de prélevée à plat, et dans une moindre mesure l'enfouissement de matière organique par le sarclobuttage de prélevée accélèrent le dessèchement par évaporation de l’horizon de surface, comparés au sarclobuttage de prélevée seul. (Modou Sène, Adaptation des techniques culturales paysannes pour l'amélioration de l'implantation de l'arachide dans le bassin arachidier du Sénégal, dans Le travail du sol dans les systèmes mécanisés tropicaux: actes du colloque du 11 & 12 septembre 1996 à Montpellier, CIRAD, 1997, p.72)
  8. (Astronomie) Horizon des événements. Pour un trou noir, désigne la distance limite à partir de laquelle toute matière ou rayonnement est irrémédiablement absorbé par son champ gravitationnel.

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Peinture :

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

Anglais[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin horizon.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
horizon
/hə.ˈɹaɪ.zən/
horizons
/hə.ˈɹaɪ.zənz/

horizon /hə.ˈɹaɪ.zən/

  1. Horizon.

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Latin[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du grec ancien ὁρίζων, horízôn.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Cas Singulier Pluriel
Nominatif horizon horizontēs
Vocatif horizon horizontēs
Accusatif horizontem horizontēs
Génitif horizontis horizontum
Datif horizontī horizontibus
Ablatif horizontĕ horizontibus

horizon /Prononciation ?/ masculin

  1. Horizon.

Références[modifier | modifier le wikitexte]

Néerlandais[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin horizon.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

horizon

  1. Horizon.

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]