succéder

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : succeder

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin succedere.

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

succéder /syk.se.de/ transitif indirect 1er groupe (conjugaison)

  1. Venir après, prendre la place de.
    • L’atmosphère avait été lourde pendant toute la journée, et le soir un orage terrible se déclara. Les coups de tonnerre se succédaient sans interruption ; la pluie tombait, torrentielle. (Octave Mirbeau, La Chambre close)
    • Le temps s’était gâté tout à fait […] Les rafales, accompagnées de grêle et de tonnerre, se succédaient, accourant du sud sud-est […] (H. G. Wells, La Guerre dans les Airs, 1908, traduit par Henry-D. Davray & B. Kozakiewicz, Mercure de France, 1921, page 238)
    • Les convois funèbres se succédaient, avec leurs escortes de sous-officiers boueux et de rosses efflanquées. (Paul et Victor Margueritte, Le Désastre, 86e éd., Plon-Nourrit & Cie, p. 451)
    • Les floraisons intempestives ne sont pas rares, à la suite des printemps ou des étés secs, auxquels succèdent quelques journées de pluies abondantes. (Pierre Joigneaux, Causeries sur l'agriculture et l'horticulture, Paris, La Maison rustique, 1864, p.152)
  2. Succéder à quelqu’un : Posséder après lui une charge, un emploi, une dignité, etc.
    • En ouvrant la séance, M. Hibon, président sortant, adresse ses remerciements pour le grand honneur, qui, dit-il, fut fait à un amateur de présider les travaux de la Société en 1936, puis il prie M. Allorge de lui succéder au fauteuil présidentiel. (Bulletin de la Société botanique de France, tome 84, page 1, séance du 8 janvier 1937)
    • Succéder à un royaume, succéder à l’empire, succéder à la couronne : Parvenir à la dignité royale, à l’empire, à la couronne, après un autre.
    • Succéder à un événement : Se dit d’un événement qui suit ou s’impose à un événement précédent. Le beau temps succéda à la pluie.
  3. Recueillir l’héritage d’une personne par droit de parenté.
    • Un capitulaire prescrit de ne contracter que des unions légitimes, car celles-là seules donnent des enfants capables de succéder. (Gabriel Lepointe, La Famille dans l’Ancien droit, Montchrestien, 1947 ; 5e éd., 1956, p. 113)
  4. Réussir, avoir une heureuse issue.
    • Tout succède à ses vœux.

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]