cône

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : côné, cone

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(xvie siècle) Du latin conus.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
cône cônes
/kon/
Un cône (1).
Un cône (6) de pin.
Conus textile, un cône (8).
Un cône (10) de l’œil humain.
Un cône (11).

cône /kon/ masculin

  1. (Géométrie) Surface que décrit une ligne droite assujettie à passer toujours par un même point fixe et obligée en outre de toucher toujours dans son mouvement une courbe directrice. Quand cette courbe est un cercle, on dit que le cône est circulaire : c’est sa forme la plus commune dans les usages pratiques.
    • Les pains de sucre sont faits en cône.
    • Cône tronqué, celui dont la partie supérieure a été coupée par un plan.
    • Cône droit, celui dont l’axe est perpendiculaire à la base.
    • Cône oblique, celui dont l’axe est oblique sur la base.
  2. (Par extension) Tout objet de cette forme.
    • Les pentes vertes du mont San Giachinno, au Sud [sic] de l’île, contrastaient étrangement avec la partie Nord [sic], hérissée de petits cônes volcaniques et presque entièrement dépourvue de végétation. (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
  3. (Optique) Faisceau de rayons lumineux qui partent d’un point quelconque en divergeant et tombent sur une surface.
    • […] et la nuit n’était troublée que par les brusques paraboles des fusées éclairantes qui montaient aux deux côté du marécage et, parvenues au sommet de leur courbe, ouvraient leurs cônes blancs et s’épanchaient doucement comme des lys renversés. (Charles Le Goffic, Bourguignottes et pompons rouges, 1916, p.102)
  4. (Astronomie) Ombre en forme de cône que projette une planète du côté où elle n’est pas éclairée par le soleil.
    • Il y a éclipse de soleil quand la terre passe dans le cône d’ombre formé par la lune.
  5. Moule de fer fondu, de forme conique, dans lequel on verse les métaux en fusion pour séparer la partie métallique des scories.
  6. (Botanique) Ce qui correspond au fruit chez les pins, les sapins, etc., et consiste en un assemblage ovoïde d’écailles ligneuses, appliquées les unes sur les autres et fixées par leur base autour d’un axe commun. Il se nomme aussi Strobile. → voir conifère
  7. (Agriculture) (Familier) Inflorescence femelle du houblon.
    • M. Personne qui, […], a fait une étude très-approfondie du lupulin, conseille, pour extraire cette matière des cônes du houblon, défroisser les cônes entiers sur un tamis de crin, […]. (Amédée Dechambre, Dictionnaire encyclopédique des sciences médicales, p.193, 1879)
  8. (Conchyliologie) Genre de coquilles univalves, qui renferme un très grand nombre d’espèces, remarquables par leur élégance et par l’éclat de leurs couleurs.
  9. (Orthodontie) Cuspide des molaires et prémolaires supérieures.
  10. (Biologie) (Anatomie) Récepteur situé au fond de l’œil, transformant de la lumière en signal électrique permettant la vision diurne.
  11. Joint de cannabis.

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Hyponymes[modifier | modifier le wikitexte]

Géométrie :

Biologie :

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Paronymes[modifier | modifier le wikitexte]

Anagrammes[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]