assujettir

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(vers 1440) De a- + sujet + -ir.

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

assujettir /a.sy.ʒe.tiʁ/ transitif 2e groupe (conjugaison)

  1. (Politique) Rendre sujet, soumettre à sa domination.
  2. (Figuré) Maintenir sous sa domination.
    • Vos charmes l’ont assujetti. Sa bonté lui assujettit tous les cœurs.
  3. (Par extension) Astreindre, obliger à faire habituellement et fréquemment quelque chose.
    • Il est à peine besoin de faire remarquer que, vu la quantité de taxes et redevances auxquelles on les assujettissait […] les juifs se trouvaient dans une situation matérielle précaire. (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
  4. (Par analogie) Arrêter une chose de telle sorte qu’elle soit stable et sans mouvement.
    • La fenêtre fut donc close au moyen de fortes barres que le charpentier Mac Nap assujettit solidement […] (Jules Verne, Le Pays des fourrures, 1873)
    • Gillonne tira l’échelle à elle, l’assujettit solidement ; et le prince, […], commença l’escalade, qu’il acheva sans accident. (Alexandre Dumas , La Reine Margot, C. Lévy, 1886)

s’assujettir (Pronominal)

  1. Devenir sujet ; se soumettre à sa domination.
    • S’assujettir aux heures d’autrui. — S’assujettir aux fantaisies, aux caprices d’une personne.

Variantes orthographiques[modifier | modifier le wikitexte]

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]