mouvement

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin movere (« mouvoir »).

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
mouvement mouvements
/mu.və.mɑ̃/

mouvement /mu.və.mɑ̃/ masculin

  1. Transport d’un corps ou d’une de ses parties d’un lieu, d’une place dans une autre.
    • Rien de gracieux comme ses mouvements d’épaules, lorsqu’elle attire le menton pour se cacher entièrement la figure, qui, par instants, se montre à la dérobée. (Flora Tristan; Les Femmes de Lima, dans Revue de Paris, tome 32, 1836)
    • La musique enivre et règle le danseur, tandis que le curieux voit le mouvement seul et rit de ce pantin qui s’agite sans raison, car le curieux, lui, n’entend pas la musique. (Alexandre Dumas , La Reine Margot, C. Lévy, 1886)
    • Depuis deux heures Rabalan travaillait avec acharnement. Son casse-pierres se levait et s’abaissait en un mouvement rythmique, sur les cailloux. (Octave Mirbeau, Rabalan,)
    • Dans la prairie, les vaches lentement avançaient, broutant devant elles sans hâte et sans trêve. Le fanon musculeux ballottait de droite et de gauche comme une épaisse draperie qu’agitaient les mouvements de mufle réguliers et lents, […]. (Louis Pergaud, Un satyre, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
  2. (Mécanique) Changement de situation qu’un corps éprouve relativement à certains objets regardés comme fixes, par l’effet d’une force agissant sur lui.
    • […], et une vis de rappel micrométrique peut ensuite soulever ou abaisser la lunette par un mouvement doux et modérable , pour faire atteindre plus exactement à son axe optique la hauteur voulue. (Gabriel Lamé, Cours de physique de l'École polytechnique, Paris, Bachelier, 1840, vol.1, p.225)
    • Ces mouvements sont assurés par un excentrique, sur la circonférence duquel court un galet qui est relié à une chaîne attachée au chariot avec un contrepoids. (D. de Prat, Nouveau manuel complet de filature; 1re partie: Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)
    • Les grands floes épais mis en liberté sont usés par la friction, rongés par les mouvements de la mer et par le dégel, ils constituent fréquemment des masses aux formes bizarres et élégantes d’une glace bleue-verdâtre très dure. (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • […] le progrès est un perpétuel devenir, nulle méthode ne saurait être considérée comme immuable, tout est en mouvement, tout est continuellement améliorable, tout ce qui existe aujourd’hui sera demain mieux encore… (Ludovic Naudeau, La France se regarde. Le problème de la natalité, 1931)
  3. (Astronomie) Révolution, marche, réelle ou apparente, des astres.
    • Mouvement d’un corps céleste autour de son centre. — Mouvement d’orient en occident, d’occident en orient.
    • Mouvement apparent. — Mouvement géocentrique, héliocentrique.
  4. (Médecine) Fonction animale qui change la situation, la figure, la grandeur de quelque partie intérieure ou extérieure du corps.
    • Mouvement du cœur, des artères. — Mouvement péristaltique des intestins.
  5. (Médecine) (Vieilli) Petit accès d’une chose bénigne.
    • Avoir un mouvement de fièvre.
  6. (Militaire) Ensemble des marches, des évolutions, des différentes manœuvres d’une armée, d’une troupe.
    • Mouvement stratégique. — Surveiller tous les mouvements de l’ennemi.
  7. Circulation des personnes et des choses.
    • Il semble donc qu'on est en droit de conclure à l’existence d'un large mouvement humain se dirigeant, vers l'époque quaternaire, de l'Est du vieux monde à l'Ouest du nouveau. (René Thévenin & Paul Coze, Mœurs et Histoire des Indiens Peaux-Rouges, Payot, 1929, 2e éd., p.15)
    • Ils avaient terminé leur repas et sirotaient un café-filtre, en regardant de loin le mouvement de la rue. (Francis Carco, L’Homme de Minuit, 1938)
  8. (En particulier) Circulation logistique et commerciale.
    • Le mouvement commercial, le mouvement des affaires.
  9. (Spécialement) L’entrée et la sortie des navires ou des aéronefs.
    • Le mouvement d’un port,d’un aéroport.
  10. (Administration) Ensemble des variations qui arrivent dans certains établissements publics, dans certains corps, par les changements de situation des personnes qui en font partie.
    • Le tableau du mouvement n’est pas encore achevé. — Mouvement du personnel, diplomatique, préfectoral.
  11. (Musique) Marche des sons du grave à l’aigu et de l’aigu au grave, entre des parties qui concertent ensemble.
    • Mouvement direct, contraire, oblique.
  12. (Musique) degré de vitesse ou de lenteur que le caractère de l’air doit donner à la mesure.
    • Cette pièce est d’un mouvement lent.
  13. (Peinture) Expression des mouvements du corps et des sentiments.
    • Cette figure n’a pas de mouvement, est sans mouvement. — Ce tableau est plein de mouvement.
  14. (Topographie) La succession et la diversité des plans d’un terrain.
    • Ce jardinier a tiré un grand parti des mouvements du terrain.
  15. (Littéraire) Ce qui anime le style, de ce qui fait qu’un récit intéresse les lecteurs, qu’un discours entraîne les auditeurs.
    • Il y a beaucoup de mouvement dans son style. — Un beau mouvement d’éloquence. — Les mouvements oratoires.
  16. (Figuré) Ensemble des variations, des changements, de l’évolution dans l’ordre intellectuel, moral, social, etc.
    • Mais la grande débâcle a commencé en 1875 et en 1876, quand, coïncidant avec le mouvement malthusien qui déjà gagnait les esprits, survint l’abominable phylloxera. […]. Dès lors, tous les éléments jeunes et actifs s’orientèrent rapidement vers les villes, […]. (Ludovic Naudeau, La France se regarde. Le problème de la natalité -1931)
    • J'ai d'abord soutenu le mouvement lettriste à cause des idées économiques qu'il présentait. (Maurice Lemaître, Où en est le mouvement lettriste ?, dans Le Monde libertaire, n°94, octobre 1963, p.10)
    • Le Wahhabites, en Arabie, à la fin du xviiie siècle, par exemple, recourant à l’autorité de certains théologiens médiévaux, lancèrent un mouvement virulent d’islam purifié […]. (P.J. Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, traduction de Odette Guitard, 1992, p.96)
    • Chef de file du mouvement zazou, Charles Trenet n’adhérera pas pour autant à la révolution be-bop qui déferle à la Libération. (Serge Loupien, Trenet, le centenaire, Libération, 20 février 2001 & 16 février 2013)
  17. Les différentes impulsions qui nous font agir.
    • Mais il fallait que ce bon mouvement ne demeurât point exceptionnel, et se prolongeât au-delà du succès. (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, 1958)
    • Mouvements de l’âme. — On n’est pas maître d’un premier mouvement.
    • Il a fait cela par un bon mouvement, par un mouvement d’équité, de pitié.
    • Mouvement de colère, d’orgueil, de vanité.
  18. Agitation, fermentation dans les esprits, de nature à faire craindre des troubles, une révolte.
    • On peut indéfiniment parler de révoltes sans provoquer jamais aucun mouvement révolutionnaire, tant qu’il n’y a pas de mythes acceptés par les masses ; […]. (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, 1908, p.38)
    • Pendant ce temps, dans la cité géante, le mouvement insurrectionnel échappait à tout contrôle. […]. Au début, la rébellion ne se manifesta que par des vociférations isolées, des harangues sur les places et des excitations dans la presse. (H.G. Wells, La Guerre dans les Airs, 1908 - Traduit par Henry-D. Davray & B. Kozakiewicz, page 233, Mercure de France, 1921)
  19. (Horlogerie) Assemblage des parties qui animent une horloge, une pendule, une montre.
    • Le mouvement de cette montre, de cette pendule est excellent.

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikicode]

Expressions[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]