intérieur

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : interieur

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(Date à préciser) Du latin intĕrĭŏr (sens identique), comparatif de inter ou interus.

Adjectif[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
Masculin intérieur
/ɛ̃.te.ʁjœʁ/
intérieurs
/ɛ̃.te.ʁjœʁ/
Féminin intérieure
/ɛ̃.te.ʁjœʁ/
intérieures
/ɛ̃.te.ʁjœʁ/

intérieur /ɛ̃.te.ʁjœʁ/

  1. Qui est au dedans ; qui est relatif au dedans.
    • La loi du 21 mars 1991 est venue considérablement bouleverser le régime du transport ferroviaire intérieur, resté pratiquement inchangé depuis 1891. (Traité pratique de droit commercial : T.P.D.C., t. 2, p. 1 068, Kluwer, 1990)
    • Les parties intérieures du corps.
    • Il sent un feu intérieur qui le consume.
    • Maintenir la tranquillité intérieure.
    • L’administration intérieure.
    • Le commerce intérieur.
  2. Relatif à l’âme.
    • Un mouvement intérieur.
    • Sentiments intérieurs.
    • La paix intérieure.
    • Le for intérieur.
  3. (En particulier) (Religion) Spirituel.
    • L’homme intérieur, l’homme spirituel, qui est opposé à l’homme charnel.
    • La vie intérieure.
  4. Qui est personnel, propre à soi.
    • […] Nijô, qui est pourtant tout sauf modeste, nous chuchote qu’il existe une ironie intérieure, des nouveautés sans tapage, des aveux en demi-teinte ; […] (Dame Nijo, Spleudeurs et misères d’une favorite, traduit par Alain Rocher, édition Picquier, 2004, Introduction, page 9)

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Antonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

  • à l’intérieur
  • mer intérieure, mer qui se trouve au milieu d’une grande contrée ou entre des continents, comme la mer Caspienne, la mer noire, la méditerranée.

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions à trier[modifier | modifier le wikitexte]

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
intérieur intérieurs
/ɛ̃.te.ʁjœʁ/
L’intérieur d’une basilique. (4)

intérieur /ɛ̃.te.ʁjœʁ/ masculin

  1. La partie du dedans ; le dedans.
    • Grande donc fut sa surprise lorsque, […], il se vit appréhender vigoureusement par deux douaniers qui s’étaient dissimulés dans l’intérieur du taillis et dont il n’avait naturellement pu soupçonner la présence. (Louis Pergaud, L’Évasion de Kinkin, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Elle était demeurée longtemps debout devant ces hautes coques dont les hublots laissaient voir l’intérieur des cabines éclairées. (Francis Carco, Brumes, Albin Michel, 1935, p. 52)
  2. Partie intrafrontalière d’un pays, surtout en termes de commerce et d’administration, par rapport à l’étranger, aux colonies.
    • Dans l’intérieur, qui paraissait impraticable, des routes se sont miraculeusement ouvertes, parcourues aussitôt par des automobiles. (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • À chaque tempête, les dunes progressent vers l’intérieur des terres. […]. Des villages entiers sont engloutis : habitations, église, tout disparaît sous le sable. (Jean-Henri Fabre, La Plante ; leçons à mon fils sur la botanique, Paris, Delagrave, 1905, 8e éd., p. 111)
    • Ministère de l’intérieur, ministère où l’on s’occupe de la politique intérieure d’un état, de son administration et de sa police, par opposition au Ministère des affaires étrangères, où l’on s’occupe de sa politique extérieure ou au Ministère des colonies.
  3. (Médecine) La partie interne du corps. Note : Se dit au singulier avec l’article défini.
    • Je ne sache pas que la benzine ait été administrée à l’intérieur à titre de vermicide. Son emploi a été borné jusqu’ici au traitement de l’infection trichineuse. (Amédée Dechambre, Dictionnaire encyclopédique des sciences médicales, volume 9, page 93, 1868)
  4. Partie interne d’une construction.
    • Décoration d’intérieur.
  5. (Par extension) Habitation ; maison.
    • Ils causèrent au coin du feu ; l’intérieur plut sans doute à l’abbé, car il se mit à l’aise. (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
    • Cet intérieur de célibataire, tout de même, ça manquait de ménage. Cette table de bois nu, jamais lessivée sans doute, et ce papier des murs méritait d’être changé. (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, 1958)
  6. Vie domestique, intime, vie privée.
    • Un homme, une femme d’intérieur.
  7. (Arts) scène de la vie domestique, dans l’intérieur d’une maison.
    • Il peint très bien les intérieurs.
    • C’est un peintre d’intérieurs.
  8. (Religion) Âme, pensées les plus secrètes, des mouvements les plus intimes de l’âme.
    • Découvrir son intérieur, à son confesseur.
    • Rentrer dans son intérieur, se recueillir.
  9. (Topologie) Intérieur d’une partie : Plus grand ouvert contenu dans cette partie.
    • Pour la topologie usuelle de ℝ, l’intérieur de ℚ est vide.
    • L’intérieur d’un ouvert n’est autre que lui-même.

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Partie interne d’un pays (2) :

Antonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]