extrémité

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(Siècle à préciser) Du latin extremitas.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
extrémité extrémités
/ɛk.stʁe.mi.te/

extrémité /ɛk.stʁe.mi.te/ féminin

  1. Le bout d’une chose, la partie qui la termine.
    • Sur le bord du fleuve, […], il rencontra un autre aéroplane qui lui parut à peine endommagé. […]. Il reposait là, abandonné, et l’eau clapotait sur l’extrémité de sa longue queue. (H.G. Wells, La Guerre dans les Airs, 1908 - Traduit par Henry-D. Davray & B. Kozakiewicz, page 332, Mercure de France, 1921)
    • Dans le choc très brutal de l’amerrissage, un croisillonnage céda et l’extrémité de l’aile gauche baignait dans l'écume. (Jean Mermoz, Mes Vols, p.73, Flammarion, 1937)
  2. (Au pluriel) (Anatomie) Membres du corps humain.
    • Lebrac, aux trois quarts enlisé, céda à leurs appels et voulut tourner bride. Impossible, ses extrémités inférieures jusqu’à mi-jambes étaient prises et il enfonçait toujours, toujours, lentement. (Louis Pergaud, Un sauvetage, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Les extrémités supérieures, Les bras.
    • Le sang se porte aux extrémités.
  3. (Vieilli) Il se dit aussi surtout, dans le langage ordinaire, des pieds et des mains seulement.
    • Il se meurt, car il a déjà les extrémités froides.
  4. Derniers moments de la vie.
    • Madame Dufresnoi, attaquée d'une fièvre maligne, fut en peu de moments réduite à la dernière extrémité : elle mourut le cinquième jour de sa maladie. (Marie-Jeanne Riccoboni, Histoire d’Ernestine, 1762, édition Œuvres complètes de Mme Riccoboni, tome I, Foucault, 1818)
  5. Le plus triste état où l’on puisse être réduit.
    • L'honneur voulait qu'on résistât jusqu'à la dernière extrémité. (Alfred Barbou, Les trois Républiques françaises, 1879)
    • Il n’a pas de quoi vivre, il est réduit à l’extrémité, à la dernière extrémité.
    • C’est une fâcheuse extrémité, une cruelle extrémité.
    • À quelle extrémité ne me suis-je pas vu réduit!
    • Cette place ne peut plus tenir : elle est à l’extrémité.
  6. Excès.
    • Vous portez les choses aux dernières extrémités.
    • Passer d’une extrémité à l’autre.
    • La parfaite raison fuit toute extrémité,
      Et veut que l'on soit sage avec sobriété.
      (Molière, Le Misanthrope, I, sc. 1, 1666)
  7. Excès de violence, d’emportement (souvent au pluriel).
    • Il s’est porté contre lui aux extrémités les plus odieuses.
    • Pousser quelqu’un à l’extrémité, Le pousser à bout.

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]