trou

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : třou

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin populaire *traucum qui donne l’occitan et le catalan trauc, attesté sous la forme traugum (VIIIe siècle, Lois des Ripuaires) et en ancien français sous la forme tro (1175, Chrétien de Troyes : tex tros i font), le plus probablement d’origine pré-celtique dans la mesure où il est absent des autres langues celtiques (→ voir pertuis, percer).

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
trou trous
/tʁu/

trou /tʁu/ masculin

  1. Ouverture au travers d’un corps ou qui y pénètre à une certaine profondeur.
    • Sa spécialité consistait à scier les dés et à les piper. Il m'expliqua l'opération, car achetant lui-même l'ivoire, il le débitait en petits cubes dont il forait certains côtés pour les bourrer de plomb, en ayant soin de reboucher ensuite les trous à l'aide d'un mélange de poudre d'os et de sécotine. (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, 1927)
    • Les trous seront effectués à la tarière hélicoïdale ou à la barre à mine avec comme objectif d'enfoncer la tige à 1 mètre de profondeur. (Vincent Thècle, Peupliers : comment réussir les nouvelles plantations., dans La France agricole, n° 3361 du 26 novembre 2010)
    • Faire un trou dans une muraille.
    • Il y a un trou à vos bas, à votre manteau.
    • Regarder par le trou de la serrure.
    • Les trous d’une flûte ; le trou d’une aiguille.
    • (Mécanique) Un trou borgne est une perforation qui ne traverse pas en entier.
  2. (Jeux) (Au trictrac) Avantage de douze points, que celui qui les gagne marque par un fichet qu’il met dans un trou.
    • Il faut douze trous pour gagner une partie. — Je marque un trou.
  3. (Golf) Cavité où il faut introduire la balle.
    • Un golf de dix-huit trous.
  4. (Par extension) Parcours pour atteindre un trou.
  5. (Figuré) Lacune, manque, vide.
    • Il a des trous de mémoire.
    • Il y a des trous dans cette pièce de théâtre.
    • Il y a un trou de vingt briques dans mon budget.
  6. (Familier) Lieu dont on veut indiquer la petitesse d’une manière exagérée.
    • Pas plus tard qu’hier, tout le monde se serait précipité pour voir un ballon partir, et maintenant il n’y a pas un trou à la campagne qui n’ait son départ de ballon tous les dimanches… (H.G. Wells, La Guerre dans les Airs, 1908 - Traduit en 1910 par Henry-D. Davray & B. Kozakiewicz, Mercure de France, p.6, éd. 1921)
    • Je m'intéressais à l'officier de ligne venu, Dieu sait d'où, s'ennuyer dans un trou de province, […]. (Nicolas Gogol, Les Âmes mortes -1842 ; traduction de Henri Mongault, 1949)
    • En dépit de son armée de fonctionnaires, Siuwensin était un trou, profondément plongé dans sa léthargie rurale. (Ursula Le Guin, La Main gauche de la nuit, 1969 ; trad. de Jean Bailhache, 1971)
  7. (Argot) (Langage des prisons) Cachot où sont détenus les prisonniers punis d'infractions aux règles.
    • Être envoyé au trou.
  8. (Familier) (Argot militaire) Prison dans une enceinte militaire (synonyme de gnouf).
  9. (Physique) (Électronique) Particule fictive ou quasi-particule à charge positive représentant l'absence d'un électron dans la bande de valence.

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Hyponymes[modifier | modifier le wikitexte]

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Anagrammes[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

  • trou sur Wikipédia Article sur Wikipédia

Références[modifier | modifier le wikitexte]

Ancien français[modifier | modifier le wikitexte]

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

trou /Prononciation ?/ masculin

  1. Variante de tros.

Anagrammes[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

  • Frédéric Godefroy, Dictionnaire de l’ancienne langue française et de tous ses dialectes du ixe au xve siècle, édition de Paris, 1881-1902, F. Vieweg (trou)

Afrikaans[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

trou

  1. Marier, se marier.