allégresse

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

De alegrece, XIIIe siècle, (« Itinéraire à Jérusalem »).

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
allégresse allégresses
/a.le.ɡʁɛs/

allégresse /a.le.ɡʁɛs/ féminin

  1. Joie qui se manifeste au dehors.
    • L’allégresse qu’ils semaient le long de la route affectait diversement, et selon leurs tempéraments, les autres excursionnistes. (H.G. Wells, La Guerre dans les Airs, 1908 - Traduit en 1910 par Henry-D. Davray & B. Kozakiewicz, Mercure de France, p.55, éd. 1921)
    • Dans son allégresse, elle accompagne de ses chants et de ses danses, en battant rythmiquement des mains, les ritournelles d'un gramophone […]. (Ludovic Naudeau, La France se regarde. Le problème de la natalité -1931)
    • — Voila, me dit alors Toto que les accords d'une batterie juchée près du plafond, sur un balcon, emplissait d'allégresse, ici, on est chez soi. Pas vrai? (Francis Carco, Images cachées, 1929)
  2. Joie publique.
    • Cris d’allégresse.
    • L’allégresse de la victoire.
    • L’allégresse publique.
    • Des transports d’allégresse.

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]