avocat du diable

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Calque du latin advocatus diaboli, de même sens, poste établi en 1587 et aboli en 1983, dont la fonction était d’argumenter contre la canonisation d’un candidat.

Locution nominale[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
avocat du diable avocats du diable
/a.vɔ.ka dy djɑbl/

avocat du diable /a.vɔ.ka dy djɑbl/ masculin

  1. (Religion) Dans l’Église catholique, celui qui, dans une cause de canonisation, est chargé de combattre les motifs donnés par ceux qui demandent la canonisation.
  2. (Par extension) Celui qui défend quelqu’un d’indéfendable, et qui n’est certainement pas innocent.
  3. Celui qui argumente pour défendre la thèse opposée à celle de son interlocuteur, sans pour autant adhérer à cet argumentaire.
    • Se faire l’avocat du diable.

Variantes orthographiques[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]