bougnoule

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du wolof ñuul (« noir »), Wu ñuul signifiant « qui est noir ». Le terme est apparu en français en 1890. La locution originelle est parfois présentée par certains ouvrages comme injurieuse dans la langue wolof ; mais se révèle en réalité d’un usage répandu et quotidien pour désigner les esclaves par les autochtones en Afrique septentrionale. Par exemple « Fas wu ñuul », un cheval noir [1].
Le terme « bougnoule » est apparu dans la langue française, soit parmi les colons présents en Afrique du Nord en s'inspirant de ce terme utilisé par les autochtones désignant les esclaves, soit dans les rangs de l’armée à une date indéterminée entre 1857 (date de la création du corps des Tirailleurs sénégalais) et 1890. Son emploi est attesté dans un récit de voyage paru en 1894 [2].

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
bougnoule bougnoules
/bu.ɲul/

bougnoule /bu.ɲul/ masculin

  1. (Péjoratif) (Vulgaire) (Colonialisme) Nord-Africain indigène.
    • Si […] la droite française manœuvrée par le fascisme algérien, ne barrait pas la route au leader M.R.P. (M. Pflimlin), il mesurerait ce qu’a d’irréductible la résolution de ces « désespérés » qui ont pris les armes pour n’être plus jamais les ratons et les bougnoules de personne. (Mauriac, Le Nouveau Bloc-notes, 1961, page 54)
  2. (Péjoratif) (Vulgaire) Arabe ou Maghrébin. Note : Souvent utilisé dans un contexte injurieux et raciste.
  3. (Péjoratif) (Vulgaire) Noir, nègre, métis, basané. Note : Souvent utilisé dans un contexte injurieux et raciste.
    • Y en a marre des bougnoules.

Variantes orthographiques[modifier | modifier le wikicode]

Variantes[modifier | modifier le wikicode]

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

Références

[1] : Relations entre fonctions syntaxiques et fonctions sémantiques en Wolof, thèse de doctorat par Sylvie Nouguier Voisin, page 35

[2] : le maître d’hôtel nègre […] crie à haute voix le menu en écorchant le nom de tous les plats […]. Quand ce bon bougnoul, congestionné par son travail de mnémotechnie termine en aboyant : […] Gallica: Une Française au Soudan: sur la route de Tombouctou, du Sénégal au Niger. 1892-94, par Paul Bonnetain

Sources