effoirer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Wiki letter w.svg

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

effoirer /ɛ.fwa.ʀe/ ou /e.fwɛ.ʀe/ transitif ou pronominal 1er groupe (conjugaison)

  1. (Transitif) (Canada) (Familier) Écraser.
    • Il a effoiré mon muffin d'un coup de poing.
  2. (Pronominal) (Canada) (Familier) S'asseoir mollement.
    • J'ai juste le goût de m'effoirer sur le divan.
  3. (Pronominal) (Canada) (Familier) Renoncer à agir, par mollesse ou par peur.
    • Je lui ai dit de venir se battre, mais il s'est effoiré.
    • Bien, ces jeunes-là, au lieu de s'effoirer — vous m'excuserez l'expression — ils vont quand même développer des idées et faire campagne, ce qui va aider à l'exercice démocratique. (Assemblée nationale du Québec, Journal des débats, Commission spéciale sur la loi électorale, 21 février 2006)
  4. (Pronominal) (Canada) (Familier) S'effondrer, rater.
    • Hier, j'ouvre la télévision; par hasard, j'entends Pierre Péladeau qui dit: Le dollar canadien, ça ne vaut plus rien; avec ces folies-là, il va s'effoirer et il va s'en aller vers 0,70 $, 0,75 $. (Assemblée nationale du Québec, Journal des débats, 19 novembre 1990)
    • L’illusion Facebook a grossi comme une boule de neige qui dévale la pente. Elle va s’effoirer comme une avalanche au fond de la vallée et faire mal à beaucoup de gens, y compris aux courtiers qui y ont enseveli l’argent des autres. (Voir, 15 juin 2012)
    • « Tout était là pour que ça ne marche pas très longtemps, Bran Van, que ça s'effoire, reconnaît-il. Et ça s'est effoiré. Mais tout était là pour que ça renaisse. » (La Presse, 16 octobre 2010)
    • Si on n'a pas une fondation rocheuse, là, qui juge quelle est la fondation saine, ce qu'on appelle la fondation saine du barrage, celle à partir de laquelle il n'y a plus de risque que ça s'effoire? (Assemblée nationale du Québec, Journal des débats, Commission des transports et de l'environnement, 14 octobre 1998)

Variantes orthographiques[modifier | modifier le wikitexte]

Elles sont très nombreuses : ce verbe étant essentiellement oral, il est très souvent transcrit phonétiquement par la personne qui l’écrit. Par exemple, on trouve effouarer, effouerer, effouérer, effouèrer, éffoirer, éffouarer, éffouèrer, éffouérer, éffouerer, effouairer, éfouérer.

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

écraser

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]