écraser

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(1560) Emprunt, avec ajout du préfixe é-, au moyen anglais crasen → voir crash, crush et craze d’origine probablement scandinave.

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

écraser /e.kʁa.ze/ transitif 1er groupe (conjugaison) (Pronominal : s’écraser)

  1. Aplatir, briser quelque chose par un grand poids, par une forte compression, par un coup violent.
    • C’est là, sans aucun doute, que près de cinquante navires anglais, danois et hollandais furent écrasés par les glaces en 1777. (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Le canot bascule sur le berthon, se met à glisser vers l'avant écrasant une trentaine de personnes et blessant grièvement à la jambe Isaac Lehmann. (Philippe Masson, Les Naufrageurs du Lusitania et la guerre de l'ombre, Albin Michel, 1985, p.117)
    • Écraser une araignée, un insecte avec le pied. — Écraser des groseilles, du verjus.
  2. Heurter violemment et accidentellement.
    • Tout le monde levait la tête vers le ciel. En ce seul jour, le nombre des gens écrasés dans la rue fut plus élevé qu’au cours des trois derniers mois, […]. (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908 - Traduit en 1910 par Henry-D. Davray & B. Kozakiewicz, Mercure de France, p. 31, éd. 1921)
  3. (Figuré) Surcharger.
    • Cet homme est écrasé sous le poids des affaires. — Ce travail m’écrase ; cette responsabilité m’écrase. — Je suis écrasé de demandes.
  4. (Figuré) Perdre quelqu’un ; détruire entièrement ses moyens de fortune, de considération, et plus généralement détruire, anéantir, réduire à rien.
    • Les Magyars ne surent même pas défendre les Slovaques contre l’invasion étrangère. En 1244, ils furent écrasés par mes Mongols qui se répandirent sur le pays […]. (Ernest Denis, La Question d'Autriche ; Les Slovaques, Paris, Delagrave, 1917, in-6, p.106)
    • La puissance romaine écrasa toutes les autres. — Cette armée fut écrasée sous le nombre. — Le fort écrase le faible.
  5. (Par hyperbole) Se montrer plus fort, plus habile ; prendre un grand avantage sur quelqu’un.
    • Écraser quelqu’un dans une discussion, dans un débat.
  6. (Informatique) Enregistrer un contenu dans un fichier ou document en supprimant le contenu antérieur.


écraser /e.kʁa.ze/ intransitif 1er groupe (conjugaison)

  1. (Argot) Se taire.
    • Il a raison, alors j’écrase.


s’écraser pronominal

  1. Venir heurter violemment la surface d’un objet plus rigide et plus large, au point de se déformer.
    • Il pleuvait. Par instants, on entendait l’averse s’écraser contre la verrière du haut. (Francis Carco, L’Homme de Minuit, 1938)
    • Au milieu de toutes ces impressions, un espoir subsistait : il finirait fatalement par descendre quelque part, et alors, s’il ne s’écrasait pas dans la dégringolade, quelqu’un ou quelque société peut-être le réexpédierait, lui et le ballon, en Angleterre : […]. (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908 - Traduit en 1910 par Henry-D. Davray & B. Kozakiewicz, Mercure de France, p. 90, éd. 1921)
    • Cependant, au milieu de la chaussée, des nègres se poursuivaient à coup de boules de neige et parfois, une de ces boules, manquant son but, s'écrasait contre une devanture ; […]. (Francis Carco, Brumes, Albin Michel, 1935, p.451)

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

aplatir
informatique

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions à trier[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Homophones[modifier | modifier le wikitexte]

Anagrammes[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]