hégémonie

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du grec ancien ἡγεμονία, hêgemonia.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
hégémonie hégémonies
/e.ʒe.mɔ.ni/

hégémonie /e.ʒe.mɔ.ni/ féminin

  1. (Politique) Domination souveraine d’une puissance ou d'une nation sur d'autres.
    • […], l’Europe occidentale nous apparaît divisée en nations, dont quelques-unes, à certaines époques, ont cherché à exercer une hégémonie sur les autres, sans jamais y réussir d’une manière durable. (Ernest Renan, Qu’est-ce qu’une nation ?, Conférence faite en Sorbonne, le 11 mars 1882)
    • Le projet était hardi, mais le fait de l'entreprendre prouvait que le Danemark entendait conserver son hégémonie sur tout le Groenland. (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Mais cette même classe allait accepter, au lendemain de la guerre du Pacifique, durant la même décennie 1880-1890, de se livrer à l’impérialisme britannique, plus puissant et doté d'une plus forte hégémonie : […]. (Armando Uribe, Le livre noir de l’intervention américaine au Chili, traduction de Karine Berriot & Françoise Campo, Seuil, 1974)
    • Le Moyen Âge […] est la période au cours de laquelle se sont mis en place les fondements de l’hégémonie historique de l’Occident à l’échelle planétaire, bien que le discours techniciste ambiant tende à limiter les causes de cette hégémonie à la Révolution Industrielle. (Joseph Morsel et al.; L’Histoire (du Moyen Âge) est un sport de combat…, 2007)
    • (Figuré) […] or, après trois décennies d'hégémonie idéologique néolibérale et de pari sur la main invisible du marché, les retombées délétères du capitalisme de casino et l'effilochage du lien social qu'il entraine semble redonner, au moins sur une partie de la scène académique, une nouvelle actualité à ce souci. (Alexis Lacroix, Quand la justice sociale redevient une idée neuve, dans Marianne, n°665, du 16 janvier 2010)
  2. (Antiquité) Suprématie d'une cité, d'un peuple, dans les fédérations ou amphictyonies.
    • Athènes et Sparte se disputèrent l’hégémonie de la Grèce.

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]