relego

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Latin[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(Verbe 1) De lego, legare (« léguer ») avec le préfixe re-.
(Verbe 2) De lego, legere (« cueillir ») avec le préfixe re-.

Verbe 1[modifier | modifier le wikicode]

relēgō, infinitif : relēgāre, parfait : relēgāvī, supin : relēgātum /reˈleː.goː/ transitif (conjugaison)

  1. Reléguer.
    • procul Europā in ultima orientis relegati senes, Curt. 5, 5, 14

Note : Par convention, les verbes latins sont désignés par la 1re personne du singulier du présent de l’indicatif.

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Verbe 2[modifier | modifier le wikicode]

relēgō, infinitif : relēgere, parfait : relēgī, supin : relectum /reˈleː.goː/ transitif (conjugaison)

  1. Recueillir.
    • menses decem a coactore releget (pecuniam). (Caton, R. R. 150, 2)
  2. Reparcourir.
  3. Relire.
    • Trojani belli scriptorem Praeneste relegi. (Horace. Ep. 1, 2, 2)
  4. Choisir.
    • non enim philosophi solum verum etiam maiores nostri superstitionem a religione separaverunt. nam qui totos dies precabantur et immolabant, ut sibi sui liberi superstites essent, superstitiosi sunt appellati, quod nomen patuit postea latius; qui autem omnia quae ad cultum deorum pertinerent diligenter retractarent et tamquam relegerent, [i] sunt dicti religiosi ex relegendo, [tamquam] elegantes ex eligendo, [tamquam] [ex] diligendo diligentes, ex intellegendo intellegentes; his enim in verbis omnibus inest vis legendi eadem quae in religioso. ita factum est in superstitioso et religioso alterum vitii nomen alterum laudis. (Cicéron, De natura deorum, II, 28, 72)
      Ce ne sont pas les philosophes seuls, ce sont aussi nos ancêtres qui ont distingué la religion de la superstition. Ceux qui, des journées entières, adressaient des prières aux dieux et leur immolaient des victimes pour que leurs enfants leur survécussent ("superstites essent") on les a qualifiés de superstitieux ("superstitiosi"); ce mot a pris plus tard un sens plus étendu. Se montrait-on observateur zélé de toutes les prescriptions ayant trait au culte des dieux, s'y appliquait-on de prédilection, on méritait le qualificatif de religieux : le terme de religion se tire de "relegere" ("a relegendo") comme "elegantes ex eligando" (élégant d'élire), "ex diligendo diligentes" (amateur d'aimer), "ex intelligendo intelligentes" (entendre d'entendre). On retrouve dans tous ces mots l'idée d'un choix ("legendi") comme dans religieux. Entre superstitieux et religieux, il y a donc cette différence que le premier de ces vocables désigne une faiblesse, le second un mérite.

Note : Par convention, les verbes latins sont désignés par la 1re personne du singulier du présent de l’indicatif.

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]