sournois

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

De l’ancien occitan sorn (« sombre »).

Adjectif[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin sournois
/suʁ.nwa/
sournois
/suʁ.nwa/
Féminin sournoise
/suʁ.nwaz/
sournoises
/suʁ.nwaz/

sournois /suʁ.nwa/ masculin

  1. Qui cache ce qu’il pense dans un but malveillant.
    • Et chacun de me plaisanter ; ma jeunesse à son lever, mon parfum de fille fraîche, ma chair toute neuve en son premier éclat éveillaient chez les hommes de sournoises concupiscences, aiguisaient leur regard. (Jean Rogissart, Hurtebise aux Griottes, 1954, p.32)
    • Je me méfie de ce garçon, il y a quelque chose de sournois dans son regard.
  2. Qui ne se manifeste pas clairement.
    • Énorme oiseau de proie, mon avion, désormais hélas ! en pleine lumière, décrit lentement des orbes sournois. (Jacques Mortane, Missions spéciales, 1933, p.120)
    • C’était un « melon » qui naturellement, subissait toutes les phases du cabossage et de l’aplatissement. Son possesseur avait beau le retaper, l’épousseter, le placer à distance, une fatalité sournoise voulait que, tout à coup, tantôt l’un, tantôt l’autre des acrobates s’élançât à pieds joints sur lui. (Francis Carco, L'Homme de Minuit, 1938)
    • Le cancer est une maladie sournoise, d’où l’importance des campagnes de dépistage.

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]