végétation

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : vegetation

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Emprunté au latin médiéval vegetatio « action de croître (en parlant d’une plante) », en latin classique « excitation, mouvement », de vegetare → voir végéter.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
végétation végétations
/ve.ʒe.ta.sjɔ̃/
Végétation marocaine aux portes de Rabat, vers 1919

végétation /ve.ʒe.ta.sjɔ̃/ féminin

  1. Action de végéter.
    • Notre grand botaniste Tournefort, se fondant principalement sur les observations qu’il avait faites dans la grotte d’Antiparos, et, comme l’a dit Fontenelle, transformant tout en ce qu’il aimait le mieux, avait admis la végétation des pierres. (Jean Louis Armand de Quatrefages de Bréau, Les Métamorphoses et la généagénèse, Revue des Deux Mondes, 2e période, tome 3, 1856 (pp. 496-519))
    • […], mais actuellement que les porte-greffes américains se sont adaptés au sol, la végétation des rangs greffés est supérieure à celle des rang de vignes franches de pied. (M. A. Bouchard, Une Mission viticole, imprimerie Lachèse & Dolbeau, Angers, 1891, p.30)
    • On cultive le loganberry comme le framboisier, en lui laissant, toutefois, plus d'espace : le loganberry a une végétation exubérante, et ses rameaux, ont souvent quatre à cinq mètres de longueur. (Le Loganberry, dans Almanach de l'Agriculteur français - 1932, p. 21, éditions La Terre nationale)
  2. Ensemble des arbres et des plantes.
    • La végétation algologique de Rockall fut particulièrement étudiée par M. Hamel dans le laboratoire du professeur Mangin. (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Les pentes vertes du mont San Giachinno, au Sud de l'île, contrastaient étrangement avec la partie Nord, hérissée de petits cônes volcaniques et presque entièrement dépourvue de végétation. (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Une plus grande teneur de l’air en gaz carbonique permettrait d'ailleurs d'expliquer la luxuriance de la végétation sans faire intervenir un climat équatorial. (Henri Gaussen, Géographie des Plantes, Armand Colin, 1933, p.51)
    • Tansley considérait les landes comme un bon exemple de végétation subclimacique: un stade faisant partie de la succession de végétation des sables et graviers acides et nus, succession qui menait à une forêt caducifoliée arrivée à maturité. (Nigel R Webb, Étude sur les biotopes et les habitats perdant leur valeur pour la protection de la nature par suite de la succession écologique, p.12, Conseil de l'Europe, 1997)
  3. (Médecine) Nom donné à certaines lésions inflammatoires de la peau ou des muqueuses.
  4. (Spécialement) (Au pluriel) Hypertrophie du tissu de l’amygdale pharyngée.
    • Il faut bien connaître ce schéma, car il ne faut pas être trop interventionniste au niveau des végétations dans la petite enfance : en opérant trop tôt, on assiste à une repousse. (« Pathologie du nourrisson et de l’enfant », dans Louis Kremp (dir.), Puériculture et pédiatrie, Lamarre, 2007, 7e éd., p. 742)
    • Mais, tant qu'on ne m'aura pas enlevé les amygdales et les végétations, je choperai tout ce que je voudrai. (Guy Bedos, Une voix humaine, dans Bête de scène, Éditions Hors Collection, 2004)

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]