épectase

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Sens 1 (Théologie)) Du grec ἐπέκτασις, epéktasis, extension.
(Sens 2 (Sexe)) Le sens de « mort durant l’orgasme » est purement accidentel : en 1974, le cardinal français Jean Daniélou trouve la mort dans des circonstances embarrassantes pour l’Église catholique romaine : on trouve son corps chez une prostituée. L’Église réagit en publiant un communiqué indiquant que c’est « dans l’épectase de l’Apôtre qu’il est allé à la rencontre du Dieu Vivant ». Daniélou a en effet abondamment commenté la notion d’épectase dans son ouvrage sur Grégoire de Nysse, Platonisme et théologie mystique, en 1944. Le Canard enchaîné, peu convaincu, plaisante sur le mot, lui donnant ainsi cette seconde signification qu’il n’avait en rien au départ.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
épectase épectases
\e.pɛk.tɑz\

épectase \e.pɛk.tɑz\ féminin

  1. (Théologie) Progrès de l’homme vers Dieu.
    • Le récit de conversion nourrit alors ce qu’un Grégoire de Nysse appelerait l’épectase, cette tension joyeuse vers un Dieu inconnu qui pourtant se donne déjà à connaître dans le présent, comme un Père bien aimant. — (Xavier Thévenot, « Conversion chrétienne et changement psychique », lLe Supplément, Paris : Le Cerf, numéro 176 « Entre la réalité et les valeurs : l’éthique économique », mars 1991, page 198)
    • Nous retrouvons ici ce qui est la loi même de la vie spirituelle, l’épectase paulinienne, qui s’appuie sur ce qui est en arrière pour se tendre vers ce qui est en avant. — (Jean Daniélou, « Histoire du salut et formation liturgique », La Maison-Dieu, numéro 78, 2e trimestre 1964, page 30)
  2. (Sexualité) Fait de mourir lors de l’orgasme.
    • Cela était nécessaire pour qu'il vît sa virilité prendre mollement forme. Auquel cas, il appelait une servante aux gros seins blancs pour qu'elle se dépoitraillât devant lui et le fouillât jusqu'à l'issue peu abondante de quelques gouttes blanches. Un jour il partit d’épectase entre les mains de la fille. — (Jean-Pierre Dufreigne, Je danse pour les cannibales: mon roman d'amour, éd. Flammarion,, 1980, p. 268)
    • Le second magazine tira les conclusions qui s’imposaient : le Président était probablement mort « en épectase », la mort par l’orgasme, sous le coup d’une brusque rupture d’anévrisme. — (Daniel Confland, L’École de Léningrad : l’Ascension politique d’un suiviste qui s’engage, 2012, page 348)
    • L’abus de sexe peut tuer. L’épectase la plus célèbre de l’histoire de France vient nous le rappeler. Elle est advenue à l’un de ses présidents de la République, Félix Faure, plus connu par sa mort que par son action politique. — (Jean-Baptiste Morain, « De vit à trépas », Les Inrockuptibles, 10 aout 2009, page 54)

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

  • France (Saint-Maurice-de-Beynost) : écouter « épectase »
  • France (Toulouse) : écouter « épectase »

Voir aussi[modifier le wikicode]