𐌊𐌅𐌃𐌍𐌉𐌕𐌖

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Gaulois[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Attesté sur les inscriptions Cisalpine en gallo-étrusque à Todi (E-5), à Briona (E-1) et dans l’inscription gallo-grecque (G-151)[1].
Le mot proviendrait de la racine pré-indo-européenne *kar- (pierre)[1][2].
Il est à rapprocher du vieil-irlandais carn (tas de pierres, souvent au-dessus d'une tombe), du gallois carn (tas de pierres) et carnedd (tas de pierres, ruines) et les toponymes bretons tels que Carnac[1][2].

Forme de verbe [modifier le wikicode]

𐌊𐌅𐌃𐌍𐌉𐌕𐌖 karnitu[3]

  1. Troisième personne du singulier d’un verbe reconstruit sous la forme : *carni- et dont le sens serait « ériger ». Traduit par : « a érigé ».
    ateknati trutikni karnitu artuaš koisis trutiknos (Inscriptions de Cisalpine en alphabet gallo-étrusque, E-5, [1]).
    Coisis fils de Drutos a érigé le tombeau d’Ategnatos fils de Drutos.

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  • [1] : Xavier Delamarre, Dictionnaire de la langue gauloise : une approche linguistique du vieux-celtique continental, préf. de Pierre-Yves Lambert, Errance, Paris, 2003, 2e éd. ISBN 2-87772-237-6 (ISSN 0982-2720), page 105 et 106
  • [2] : Jean-Paul Savignac, Dictionnaire français-gaulois, La Différence, 2004 ISBN 978-2729115296, page 149 et 150
  • [3] : David Stifter, Martin Braun et Michela Vignoli, PG·1.4 sur Lexicon Leponticum (LexLep)